Handicap : le Toulousain Kevin Fermine perd son combat contre la SNCF… Kevin Fermine, étudiant toulousain en situation de handicap qui a entamé en 2017 un combat judiciaire contre la SNCF à qui il reprochait de « porter atteinte à sa dignité », a perdu en appel à Bordeaux, vendredi 10 décembre. Il est également condamné aux dépens !…

Kevin Fermine, étudiant toulousain en situation de handicap qui a entamé en 2017 un combat judiciaire contre la SNCF à qui il reprochait de « porter atteinte à sa dignité », a perdu en appel à Bordeaux, vendredi 10 décembre.

Il est également condamné aux dépens.

Kevin Fermine lors de l'audience à la Cour d'appel de Bordeaux le 8 octobre 2021

 

Kevin Fermine estimait que la SNCF portait atteinte à sa dignité en ne lui permettant pas d’avoir un accès aux toilettes durant ses voyages. Le jeune étudiant toulousain, qui souffre du syndrome de Little, une dégénérescence des neurones, se déplace en fauteuil roulant.

En 2016, alors qu’il voyage entre Montpellier et Toulouse, il ne peut se rendre aux toilettes et s’urine dessus. Depuis, l’accessibilité des toilettes des trains aux personnes en fauteuil est devenue son combat.

En 2019, la SNCF est condamnée par la cour d’appel de Toulouse à verser 5 000 euros de dommages et intérêts pour « une atteinte à la dignité » de Kevin Fermine, qui se plaignait de ne pouvoir accéder aux toilettes et au wagon-bar pendant ses trajets réguliers entre Paris et Toulouse.

Mais à la fin de l’année 2020, la Cour de cassation annule cette condamnation, arguant; comme le plaidait la SNCF, que la compagnie disposait bien d’un délai légal jusqu’en 2024 pour adapter l’accessibilité de son matériel aux personnes en situation de handicap.

 » Argument fallacieux, pitoyable de médiocrité ! La SNCF devrait avoir Honte ! Tout comme la justice »

LA REDACTION HANDICAP INFO.

 

Cette fois, c’est la cour d’appel de Bordeaux qui , constatant « l’absence de démonstration des manquements imputés à la SNCF au titre de ses obligations légales en matière d’assistance », rejette les demandes du jeune homme, dans son arrêt du 10 décembre.
Elle condamne en outre le jeune homme aux dépens.

Kevin Fermine, réagissant à cette décision, déclare que « l’arrêt rendu aujourd’hui par les juges de la cour d’appel n’est qu’une représentation métaphorique d’une célèbre expression française : le pot de terre contre le pot de fer ».

« Une chose est sûre, c’est qu’en France, la situation des personnes handicapées n’est pas une priorité. »

Kevin Fermine

Kevin Fermine, qui est défendu par l’avocat toulousain Pascal Nakache, par ailleurs président de la Ligue des droits de l’homme de Toulouse, n’exclut pas de porter son combat au niveau européen.

Source FR3.

 

Handicap. En Ille-et-Vilaine, un guide sur les transports adaptés disponibles…

L’APF d’Ille-et-Vilaine signe un guide sur les possibilités de transports dans tout le département, accessibles aux personnes en situation de handicap moteur. 

Les transports, un enjeu pour la mobilité des personnes en situation de handicap. En Ille-et-Vilaine, un guide répertorie désormais tous les transports adaptés, par commune.

Les transports, un enjeu pour la mobilité des personnes en situation de handicap. En Ille-et-Vilaine, un guide répertorie désormais tous les transports adaptés, par commune.

Un guide des transports adaptés en Ille-et-Vilaine est disponible en ligne, à l’initiative de la délégation APF (Association des paralysés de France) du département.

Selon Mathieu Cailleau, chargé de missions et coordinateur régional Bretagne Handi-Droits, l’information à ce sujet peine encore à circuler ou n’est pas forcément facile à trouver. « On s’est rendu compte que beaucoup de gens nous appelaient pour savoir ce qui existait » explique-t-il.

Fruit d’un travail de 400 heures d’une dizaine de bénévoles, 50 pages détaillent donc les possibilités, avec les contacts nécessaires, pour le transport ferroviaire, aérien, maritime ou encore les réseaux de bus et les transports adaptés à la demande. En préambule, le guide rappelle que l’accessibilité des transports est inscrite dans la loi et que chaque commune y est soumise ainsi que les différentes compagnies du secteur.

Au total, neuf communautés de commune sont balayées :

  • Saint-Méen Montauban-de-Bretagne
  • Côte d’Emeraude
  • Liffré Communauté
  • Vallon de Haute Bretagne Communauté
  • Redon Agglomération
  • Vitré Agglomération
  • Saint-Malo Agglomération
  • Fougères Agglomération
  • Rennes Métropole

L’APF espère pouvoir enclencher un dialogue avec le Conseil départemental ou d’autres institutions comme les mairies, pour pouvoir diffuser ce guide le plus largement possible. Elle lance aussi un appel pour recueillir d’autres données qui pourraient manquer dans cette première édition.

Source FR3.

Nîmes équipe ses monuments d’une signalétique pour les personnes en situation de handicap…

Dans le cadre de la labellisation « Destination pour tous », la Ville a installé sept nouveaux panneaux devant la Tour Magne, la Maison carrée et les Arènes.

Ils permettent la découverte de ces sites historiques pour les personnes à mobilité réduite, malvoyantes, ou malentendantes.

Le maire Jean-Paul Fournier et ses adjoints ont pu essayer le QR code sur un des panneaux de la Maison Carrée.

 

C’est un pas de plus vers l’accessibilité des monuments romains à Nîmes. Sept panneaux signalétiques ont été remplacés devant la Maison Carrée, les Arènes et à la Tour Magne pour permettre aux personnes en situation de handicap de profiter de ce patrimoine. Sur chaque affichage, quelques lignes d’explications, mais aussi des textes en braille, un dessin du monument en relief et un QR code. Nîmois, comme touristes peuvent alors flasher le code sur leur téléphone portable. Et là, une page internet s’ouvre avec, des explications audio en cinq langues, et une vidéo.

« Il faut que nos monuments soient accessibles au plus grand monde »

Avec ces panneaux, la Ville s’engage pour les personnes à mobilité réduite, les mal-voyants et les personnes malentendantes. Ce dispositif s’inscrit dans la démarche de labellisation « Destination pour tous », qui œuvre à faciliter l’accès à tous à la culture. « Ça fait partie des éléments qu’il faut maintenant avoir dans une destination de première catégorie comme celle de Nîmes, explique Xavier Douai, adjoint délégué au tourisme. On ne peut laisser personne sur le côté. Il faut que nos monuments soient accessibles au plus grand nombre, et aux personnes en situation de handicap en particulier. »

Sur chaque panneau, des informations en braille, un dessin en 3D et un QR code à scanner pour lancer les explications audio et vidéo.

Des panneaux destinés aussi à tout à chacun

Même si les explications audio et vidéo sont à destination des personnes en situation de handicap, tout le monde peut en profiter. « La personne qui ne souhaite pas monter les marches de la Maison Carrée ou de la Tour Magne, pas parce qu’elle est handicapée mais parce qu’elle a le vertige ou peur du vide, peut utiliser ces panneaux, assure Véronique Jouve-Sammut, adjointe délégué au handicap et à l’accessibilité. C’est vraiment pour tout le monde ».

Porte Auguste et Temple de Diane

Dans les prochaines semaines, le dispositif va être élargi. D’autres panneaux doivent être installés au Temple de Diane et à la Porte Auguste.

Source FRANCE BLEU.

Reims : les salariés de Trëma, transporteur de personnes handicapées, sont en grève, 250 transports annulés…

Un mouvement de grève reconductible a débuté ce mardi 27 avril au sein du service Trëma, spécialisé dans le transport de personnnes handicapées dans le Grand Reims. 250 transports ont dû être annulés.

Les salariés de Trëma réunis ce mardi 27 avril à Tinqueux près de Reims.

 

Ils ne prendront pas la route, ils ne transporteront pas les personnes handicapées situées dans le périmètre du Grand Reims qui pourtant les attendent avec impatience pour se déplacer. Cette fois, le ras-le-bol est trop lourd à porter. Les salariés de Trëma, un service de transport adapté, sont en grève depuis ce mardi 27 avril. Ils demandent à être écoutés par le Grand Reims et par le groupe qui les emploie, basé dans l’Oise.

Les salariés du site de Reims parlent de dégradation de leurs conditions de travail, après la reprise de l’entreprise, il y a deux ans, par un nouveau prestataire, Lucky Star. « Une entreprise résolument tournée vers le handicap et entièrement dédiée à la mobilité des personnes sensibles, en situation de handicap et à mobilité réduite« . Une grève de 24 h reconductible a été lancée. Au total, 24 salariés sont grévistes sur 28 chauffeurs. Conséquence, ce mardi, 250 transports de personnes ont été annulés.

Une dette pointée du doigt

Depuis le 1er janvier 2019, le Grand reims a changé de prestataire, mais les salariés ne s’y retrouvent pas. « On a alerté les élus du Grand Reims, mais pour l’instant, personne ne nous répond. On manque de moyens, pour vous dire, le directeur est obligé d’acheter les fournitures dans des magasins de déstockage« , affirme Frédéric Michel, syndicaliste. Selon lui, il resterait trois ans d’apurement de dettes pour ce groupe. « C’est insupportable de travailler pour rembourser des dettes. on transporte des personnes à mobilité réduite ».

Contacté, le groupe Lucky Star répond par un communiqué. « Lors des négociations annuelles obligatoires, un désaccord s’est fait jour entre les revendications salariales de la CGT et les propositions de la direction des Transports Adaptés de la Marne (TAM), entreprise titulaire du service de transport des personnes en situation de handicap Trëma. 

Malgré une revalorisation de la masse salariale de plus de 4%, proposée par la direction, une partie du personnel a décidé de se mettre en grève à compter du 27 avril 2021. Durant cette période, les équipes non-grévistes assurent en priorité les déplacements pour motif de santé et de travail, en fonction des disponibilités. Nous présentons nos excuses à tous nos usagers pour les difficultés générées par cette situation », précise Loïc Baudry, côté direction de Trëma.

Les salariés eux veulent être écoutés, obtenir plus de moyens, et « on demande que l’argent du Grand Reims serve au service pas à rembourser la dette. On a lancé une grève reconductible. On aimerait au moins que le Grand Reims nous reçoive« .

La réponse du Grand Reims

Contactée, la présidente du Grand Reims, Catherine Vautrin précise que ce contrat avec Lucky Star est « un marché, d’une durée de quatre ans, ils l’ont obtenu en 2019. On va le relancer en 2021 pour 2023. Leur sujet c’est la négociation salariale. Ce que l’on sait c’est que Trëma subit une baisse d’activité liée au confinement, il y a moins de courses.

Trëma transporte des gens vers des activités de loisirs. Ce service a un contrat avec la ville de Reims qui l’oblige. Il y a un marché public avec des règles, ils ont obtenu le marché et il n’a pas été cassé. Il n’y a pas de difficulté. L’élément important c’est de savoir qu’on va relancer le marché. On va ouvrir une discussion. Les missions sont effectuées, c’est l’essentiel. Quant aux demandes de la CGT Trema, je n’ai rien reçu. Mais je vais les recevoir. En revanche, le sujet des négociations salariales est interne à Lucky Star ».

Ce service de transport adapté de la Marne, Trëma, propose des transports collectifs « en porte à porte et à la demande, réalisé par des professionnels de l’accompagnement de personnes en situation de handicap, financé par la Communauté Urbaine du Grand Reims ». 7

Le service fonctionne tous les jours de 6h à minuit trente, sur 16 communes du territoire. Le réseau Citura propose également des solutions de transports adaptés sur certaines lignes, précise le site internet dédié.

Source FR3.

Carte bancaire : ces avantages que vous ignorez…!

Une carte bancaire sert, certes, à régler vos achats, mais pas seulement.

Elle offre aussi différents services annexes.

Les connaissez-vous vraiment ?

Carte bancaire : ces avantages que vous ignorez

Tampon Conseil Handicap Info

 

Demandez IMPERATIVEMENT à votre banquier de vous remettre le détail des prestations inclues avec votre carte bancaire. Gardez un exemplaire sur vous ! Cela vous sera utile.

 

Carte de retraite, carte de paiement… La carte bancaire est devenue un outil indispensable de notre société contemporaine. L’utilisation de sa fonction « paiement sans contact » s’est même envolée depuis le début de la crise sanitaire. Afin d’éviter toute manipulation de pièces, billets et autres terminaux, ce moyen de paiement dans les commerces de proximité a été vivement recommandé par les autorités sanitaires. D’après une étude publiée ce mardi 16 mars par American Express et dont Moneyvox se fait l’écho, 52% des sondés ont été encouragés à privilégier cette méthode de règlement.

L’occasion pour la société réputée pour sa carte Amex Gold, de vous interroger sur vos attentes en matière de carte bancaire. Des questions sur les services annexes vous ont ainsi été posées. Car, depuis son apparition en France en 1962, la CB s’est vue dotée de multiples fonctions annexes. Or, certaines sont encore, à l’heure actuelle, ignorées d’une partie des clients bancaires.

1. Carte bancaire : une grande méconnaissance des services associés

Si, grâce à votre carte de paiement, vous êtes 50% à profiter d’une protection des achats, et 37% d’une garantie lors d’annulation ou de modification d’un voyage, vous êtes bien plus nombreux à manquer d’informations sur les services associés. 75% des personnes interrogées disent en effet vouloir être mieux renseignées sur les avantages proposés et leurs prix.

Connaissez-vous vraiment tous les privilèges que peuvent vous offrir une carte ? En voici une liste non exhaustive.

2. Carte bancaire : les avantages dont vous pouvez profiter selon les modèles

L’étendue des offres annexes dépendent du coût que vous serez prêt à débourser. Selon le prix de votre abonnement, vous pouvez en effet bénéficier de différentes gammes d’assurance :

  • L’assurance perte et vol : offre basique
  • L’assurance médicale : prise en charge des frais de transport ou de rapatriement en cas d’hospitalisation ou de maladie à l’étranger
  • L’assurance voyage en France et à l’étranger
  • L’assurance « incident de voyage »
  • L’assistance neige
  • L’assurance responsabilité civile à l’étranger
  • L’assurance juridique : prise en charge des frais d’avocat en cas de poursuite judiciaire. Etc.

3. Les types de garanties :

Il convient de distinguer 2 types de garanties :

  • Les garanties d’assurance vous protègent dans tous vos déplacements. En cas de sinistre, le remboursement a posteriori interviendra sur le montant total du voyage. Elles couvrent le décès, l’invalidité, l’annulation ou le retard, les bagages, la responsabilité civile…). Pour en bénéficier, vous devez, selon les banques, avoir réglé totalement ou partiellement avec votre carte bancaire vos voyages, votre location…
  • Les garanties d’assistance vous permettent d’avoir un interlocuteur privilégié, 24h/24 et dans le monde entier. Elles couvrent les frais médicaux en cas de blessure, d’accident ou de maladie, le rapatriement médical, le retour anticipé…Pour en bénéficier, la possession d’une carte bancaire en cours de validité suffit, même si vous n’avez pas payés votre voyage avec votre carte. Vous devez contacter l’assistance avant d’engager des dépenses.

Dans certains cas, une franchise peut s’appliquer selon le type d’assurance ou de garantie d’assistance concerné. Cette franchise peut varier de 70 € à plus de 200 €.

Avant d’engager des dépenses supposées couvertes par votre carte bancaire, il est toujours préférable de contacter la plateforme d’assistance disponible 24h/24 et 7j/7.

Dans certaines situations, les frais sont directement payés par l’assurance et dans d’autres le titulaire de la carte est indemnisé après présentation des justificatifs.

Selon le sondage American Express effectué par YouGov en janvier dernier, les clients ont par ailleurs de nouvelles attentes. Quelles sont-elles ?

4. Carte bancaire : ce que veulent les Français

D’après le rapport, vos attentes deviennent des critères de choix, lors d’un renouvellement de carte bancaire. En voici 3 principaux :

Les programmes de fidélité pour 51% des sondés : ils permettent de cumuler des points à chaque dépense qui se transforment ensuite en réductions Les programmes de cashback pour 39% des sondés : ils permettent de jouir du remboursement d’une petite partie des achats établis avec une carte Les expériences exclusives en matière de gastronomie, de culture ou encore de voyage, pour 18% des personnes interrogées

Ces services sont de plus en plus proposés par les banques en ligne et néobanques mobiles, et souvent à moindre coût.

Source PLANET.

Coronavirus : Des robots UV pour éradiquer les virus dans les avions…

SYSTEME DComment relancer le trafic aérien largement mis à mal ces derniers mois en raison de la crise sanitaire ?

Une start-up suisse a peut-être trouvé LA solution.

Coronavirus : Des robots UV pour éradiquer les virus dans les avions

 

La robotique sera-t-elle le salut de l’espèce humaine ? Elle pourrait, en tout cas, rendre un grand service aux compagnies aériennes qui tirent la langue depuis plusieurs mois, en raison de l’épidémie de coronavirus qui bat son plein.

Pour tenter de rassurer des passagers masqués mais fébriles à l’idée de passer plus de 15 minutes à côté d’un inconnu dans une cabine pressurisée, une start-up suisse baptisée UVeya a eu une idée : transposer à l’aviation une technologie utilisée depuis cinquante ans dans les hôpitaux et les laboratoires.

Une désinfection en profondeur

Pendant treize minutes très exactement, un robot piloté à distance fait pulser des ultraviolets sur toute une allée, des sièges au plafond, pour éliminer les bactéries indésirables. Une technologie appelée UVC, dangereuse pour toute personne présente lors de sa mise en route.

En Europe, trois prototypes ont été mis à disposition par Uveya, dont l’un a d’ores et déjà servi à désinfecter un avion de la compagnie Helvetic, à l’aéroport de Zurich.

Source 20 MINUTES.

Une élue de Toulouse et des personnes en situation de handicap jugés pour entrave à la circulation…

Mardi Odile Maurin, la présidente de l’association Handi-Social et quinze autres militants sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Toulouse dès 14h pour avoir bloqué un TGV en gare de Matabiau et avoir pénétré sur les pistes de l’aéroport de Toulouse-Blagnac fin 2018.

Le 24 octobre 2018 les militants de Handi-Social ont bloqué les voies de la gare de Toulouse-Matabiau,

 

Odile Maurin, présidente de l’association Handi-Social, va une nouvelle fois devoir s’expliquer devant les tribunaux pour avoir défendu le droit des personnes en situation de handicap. Avec quinze autres personnes, elle est convoquée mardi dès 14h devant le tribunal correctionnel de Toulouse (Haute-Garonne).

La justice leur reproche d’avoir entravé la circulation d’un TGV le 24 octobre 2018 en gare de Toulouse-Matabiau et d’avoir envahi les pistes de l’aéroport de Toulouse-Blagnac le 14 décembre 2018. Des actions fortes pour alerter précisément sur le manque d’accessibilité des handicapés dans la vie de tous les jours y compris dans les transports en commun.

 » On nous parle d’entrave, or nous sommes entravés au quotidien « 

Le collectif inter-association Handicap 31 qui fédère 23 associations était aussi au coeur de ces actions coup de poing et se dit aujourd’hui solidaire de ces militants convoqués devant la justice.

Joint par téléphone, la présidente de Handi-Social et également conseillère municipale de Toulouse, Odile Maurin ne décolère pas.

« Nous sommes particulièrement en colère. Oser nous convoquer devant la justice pour nous parler d’entrave, pour une heure, alors que nous sommes entravés au quotidien dans notre vie, dans tous nos déplacements, c’est choquant. »

Odile Maurin, présidente Handi-Social

Accusations de procès politique

Pour leurs avocats, c’est un procès politique.  » Les actes militants sont le dernier moyen pour ces personnes en situation de handicap de se faire entendre et respecter. Avec cette convocation devant la justice, en les menaçant de prison et d’amende, on veut leur faire peur, les réduire au silence !  » explique Me Christophe Léguevaques, avocat de Odile Maurin et d’autres prévenus.

Pour Odile Maurin, la France ne respecte pas les lois sur le handicap.

 » Demain on sera jugé par un tribunal qui ne respecte pas lui-même la loi sur les règles d’accessibilités pour les handicapés, c’est un comble « , conclut Odile Maurin.

Les 16 prévenus seront défendus par Mes Christophe Léguevaques, David Nabet-Martin et Arié Alimi, du barreau de Paris, l’avocat de Jean-Luc Mélenchon.

Ces personnes à mobilité réduite encourent jusqu’à 5 ans de prison et 18 000 euros d’amende chacun. Un rassemblement de soutien sera organisé dès mardi midi devant le palais de justice.

Source FR3.

Handicap et accessibilité en Lorraine : « C’est toujours compliqué dans les villes petites et moyennes »…

Pour le coordinateur de l’association France Handicap Lorraine, il est toujours difficile de se déplacer dans les transports en commun des communes petites et moyennes dans la région.

Une réunion sur les questions de handicap et accessibilité se tient ce mardi à Thionville.

La Secrétaire d'Etat auprès des personnes en situation de handicap, Sophie Cluzel, était en Meurthe-et-Moselle ce vendredi 30 août

La ville de Thionville met en place des permanences pour les personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite ce mardi 8 décembre salle Veymerange. Thierry Desbonnets, coordinateur de l’APF France Handicap en Lorraine, invité de France Bleu Lorraine, estime que sur la question des transports en commun, « c’est toujours compliqué dans les villes petites et moyennes« . Il reconnait que la situation est meilleure à Metz, avec des efforts sur le Mettis, le bus à haut niveau de service : un arrêt sur deux est accessible aux personnes à mobilité réduite. « Un arrêt sur deux, cela pose quand même des problèmes pour les personnes pas seulement en fauteuil mais qui ont des déambulateurs ou des cannes« , tempère Thierry Desbonnets.

Seulement 20% des logements neufs accessibles aux personnes à mobilité réduite

Concernant l’accessibilité au logement, le coordinateur de l’APF France Handicap en Lorraine, rappelle le rétropédalage des pouvoirs publics : en 2005, une loi a été votée prévoyant que tous les logements neufs seraient accessibles aux personnes à mobilité réduite, mais en 2018, le chiffre est tombé à seulement 20%. « Il y a quand même des petites avancées, comme sur les douches à l’italienne, sans rebord« , note l’invité de France Bleu Lorraine.

Beaucoup de retard dans les dossiers administratifs en Moselle

Thierry Desbonnets regrette par ailleurs la lenteur administrative des dossiers déposés auprès des maisons départementales pour les personnes en situation de handicap. En Moselle notamment, il y a beaucoup de retard, « 10 à 12 mois de retard pour être déclaré en situation de handicap, alors que le délai n »est que de deux, trois mois dans la Meuse« . Le 57 se trouve donc en bas du tableau. Le coordinateur de l’APF France Handicap rappelle de manière générale qu‘il ne faut pas se garer sur une place handicapée : « Même si vous restez 2 minutes, c’est deux minutes de trop pour la personne handicapée qui va devoir stationner plus loin, ça pourrit sa  vie« .

Source FRANCE BLEU.

 

Paris : Transports gratuits ou demi-tarif pour l’accompagnateur d’un voyageur handicapé sur le réseau Ile-de-France Mobilités…

Ce jeudi est la journée internationale des personnes. Ile-de-France Mobilités va voter la gratuité ou le tarif réduit pour les accompagnateurs de voyageurs handicapés. La grille tarifaire doit également être harmonisée.

Paris : Transports gratuits ou demi-tarif pour l'accompagnateur d'un voyageur handicapé sur le réseau Ile-de-France Mobilités.

Des transports franciliens plus accessibles. Ile-de-France Mobilités va voter le 9 décembre une mesure améliorant les conditions de transport des personnes à mobilité réduite. Désormais le voyage de leurs accompagnateurs sera gratuit ou à demi-tarif. Une harmonisation des tarifs pour les voyageurs handicapés va également être mise en place sur son réseau de bus, métro, train, tram. Selon Ile-de-France Mobilités, « le nombre de bénéficiaires de ces mesures est estimé à 20.000 pour les accompagnateurs et entre 150.000 et 200.000 pour les détenteurs d’une carte de mobilité inclusion​ pour l’Ile-de-France ».

Grille tarifaire pour les personnes à mobilité réduite et leurs accompagnants sur le réseau Ile-de-France Mobilités.

Jusqu’à présent les titulaires d’une carte ONAC (délivrée par l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre) et les Franciliens porteurs d’une carte d’invalidité avec mention Cécité bénéficiaient selon les cas de réductions sur les tickets et billets ou de la gratuité pour eux-mêmes voire pour leur accompagnateur.

Des conditions identiques pour les voyageurs non-franciliens

Ile-de-France Mobilités a fait le choix de simplifier son offre et d’étendre son dispositif aux visiteurs de passage. Désormais, « les accompagnateurs des titulaires d’une carte mobilité inclusion bénéficient d’une réduction de 50 % sur les produits tarifaires payés au voyage sur l’ensemble du réseau », indique IDFM à 20 Minutes. L’ensemble du réseau est gratuit pour les accompagnateurs des titulaires d’une carte mobilité inclusion avec la mention « Invalidité » et la sur-mention « Besoin d’accompagnement ».

Pour les voyageurs non-franciliens et leurs accompagnateurs, bénéficiant d’une carte délivrée par l’ONAC, une carte d’invalidité ou une carte mobilité inclusion portant la mention « Cécité », Ile-de-France Mobilités leur donne un accès au réseau « aux mêmes tarifs que les voyageurs franciliens ».

Source 2 MINUTES.

 

 

Toulouse : Il reprochait à la SNCF de le faire voyager dans des conditions indignes, un usager handicapé perd son combat…

JUSTICE L’étudiant en fauteuil de 28 ans veut continuer à se battre pour l’accessibilité, partout.

Toulouse : Il reprochait à la SNCF de le faire voyager dans des conditions indignes, un usager handicapé perd son combat

Il raconte des trajets en train entre Toulouse et Paris qui virent au cauchemar parce que la porte des toilettes n’est pas assez large pour son fauteuil. Kévin Fermine, qui reprochait à la SNCF de le faire voyager « dans des conditions indignes », est presque arrivé au bout de son combat judiciaire. Et il n’a pas tourné en sa faveur. La Cour de cassation​ a annulé lundi la décision de la Cour d’appel de Toulouse qui avait condamné la compagnie ferroviaire à verser 5.000 euros de dommages et intérêts à l’étudiant de 28 ans.

« Cette décision, rendue par la plus haute juridiction française, ne fait que renforcer mon sentiment que dans ce pays les personnes handicapées sont considérées comme des citoyens de seconde zone », a réagi le fervent militant pour l’accessibilité.

« Une défaite qui cache une grande victoire »

Son avocat, Pascal Nakache, est plus optimiste : « C’est une défaite apparente qui cache une grande victoire », assure-t-il, affirmant que « la Cour de cassation dit également que la SNCF ne peut se prévaloir d’aucun délai pour mettre en accessibilité [aux personnes handicapées] ses trains ».

Kévin Fermine n’entend pas abandonner sa lutte. Il ira « s’il le faut, devant la Cour européenne des droits de l’Homme ».

Source 20 MINUTES.