Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel à votre service ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires Handicap Info dans votre région

Fauteuil handicap- mécanique – électrique – spécifique

Découvrez les différents types de fauteuil

handicap : Manuel, Electrique, Particulier

 

Handicap - Fauteuil roulant

 

Tampon Conseil Handicap Info

N’oubliez pas que l’assurance est obligatoire pour le fauteuil électrique, puisqu’il circule sur les routes. Le coût varie bien sûr selon l’assureur et les garanties de protection. Du point de vue de la loi, le fauteuil électrique est assimilé à un piéton pour une vitesse de 6 km/h. En roulant au pas, il peut ainsi circuler sur la chaussée, le trottoir et les pistes cyclables et l’utilisateur doit circuler seul, sans passager. Les fauteuils dont la vitesse maximale dépasse 6km/h sont réservés aux personnes de plus 16 ans. Vous devez assurer votre fauteuil pour le “mal” que vous pouvez faire aux autres (responsabilité civile) mais vous pouvez aussi garantir les dommages, même si vous êtes responsable, en cas de vol… Plus d’information, consultez la rubrique assurance fauteuils – scooter électriques.

Vous souhaitez connaître les aides auxquelles vous avez droit pour acquérir votre fauteuil roulant ? Consultez notre rubrique Aides MDPH.

Fauteuil Manuel

 

Fauteuil Handicap Manuel

  • Fauteuils pliants classiques
  • Fauteuils pliants haut de gamme
  • Fauteuils pliants haut de gamme actif
  • Fauteuils de confort
  • Fauteuils hémiplégiques
  • Fauteuils pour enfants
  • Fauteuils multi-sports
  • Fauteuils manuels verticalisateurs
  • Fauteuils acier traditionnels

 

  • Fauteuils pliants classiques

Fauteuils classiques (à différencier des fauteuils haut de gamme et des haut de gamme “actifs”); ce sont les plus connus et les plus vendus ; ils répondent à la majorité des besoins mais ne sont pas toujours adaptés à une utilisation très intensive. Leur prix est souvent équivalent au tarif de remboursement sécurité sociale (soit 559 Euros) mais peut atteindre jusqu’ à 1200 Euros. Ces modèles rappellent parfois les anciens modèles en acier avec accoudoirs crantés.

  • Fauteuils pliants haut de gamme

Ces fauteuils haut de gamme (à différencier des fauteuils classiques et des haut de gamme “actifs”) ont un prix élevé (à partir de1500 Euros sauf exception) et sont en général d’excellente qualité; ils conviennent à un usage intensif. Ils offrent un grand choix de dimensions (assise et dossier). Ils sont presque toujours équipés d’un multipalier de roues arrière permettant un réglage précis du centre de gravité (notamment vers une position instable qui est un des principaux facteurs de bon roulement mais entraine un risque de chute en arrière). Les repose-pieds sont amovibles.

  • Fauteuils pliants haut de gamme actif

Les fauteuils «haut de gamme actifs» se distinguent des «haut de gamme simples» par le fait que leurs potences repose-pieds sont fixes (mais les – ou la – palettes restent repliables pour pouvoir plier le fauteuil), ce qui améliore la robustesse du fauteuil, diminue son poids total, le raccourcit et en allège le design. En dehors de cela, leurs caractéristiques sont identiques : prix élevé (à partir de 1500€), nombreuses dimensions et multipalier de roues arrière permettant un réglage précis du centre de gravité (notamment vers une position instable facilitant le deux roues ce qui suppose de le maîtriser). Ils peuvent manquer d’options jugées indispensables par certains utilisateurs (accoudoirs crantés ou roues avant de 8″ par exemple).

  • Fauteuils de confort

Cette catégorie rassemble des fauteuils dont beaucoup ont une sellerie rembourrée et placée sur un support rigide pour améliorer le confort, ou bien des modèles adaptables à des morphologies variées du fait de nombreux réglages (dossier, accoudoirs par exemple). On peut en différencier deux types : ceux qui ont une inclinaison d’assise (ensemble dossier-siège-repose-jambes), très importante pour le confort, mais ne peuvent pas vraiment se plier (ils se démontent plus ou moins commodément) et ceux qui peuvent se plier mais n’ont pas d’assise inclinable d’où un confort moindre.

  • Fauteuils hémiplégiques

Les fauteuils pour hémiplégiques regroupent trois sous catégories offrant trois modes de propulsion différents. Système à levier pendulaire: Ce levier, placé du côté valide permet de propulser le fauteuil tout en contrôlant la direction. Sauf demande spécifique de l’utilisateur, ce système convient mieux en rééducation qu’à domicile. Double Main Courante : Les deux mains courantes sont placées sur la même roue, du côté valide, la roue opposée étant actionnée par un cardan (amovible pour pouvoir plier le fauteuil). Ce système est efficace, mais il requiert un minimum de force dans la main valide et une bonne coordination. Assise surbaissée : Le principe est de propulser le fauteuil avec la main valide et de le guider avec le pied posé au sol (pour ne pas tourner en rond). Ce système n’est pas idéal, mais il est simple et c’est un bon compromis ; le point clé est de trouver la hauteur d’assise idéale permettant d’avoir un bon appui du pied au sol (ni trop, ni trop peu !).

  • Fauteuils pour enfants

Cette catégorie rassemble différentes types de fauteuils – en aluminium, en acier, non pliants évolutifs voire fauteuils de type sport – qui ont pour point commun leurs dimensions réduites (largeur et profondeur d’assise, hauteur du dossier et diamètre des roues) adaptées aux enfants ou aux adolescents.

  • Fauteuils multi-sports

Sports - Sports handicap - Fauteuil Handisport

Plus que de véritables fauteuils dédiés à un sport particulier, la majorité des fauteuils présentés ici sont des fauteuils utilisés dans la vie de tous les jours, souvent par des personnes paraplégiques. Ils peuvent aussi être utilisés dans la pratique d’un sport mais plutôt en loisir. Ils ont un châssis rigide (non pliant mais on peut généralement rabattre le dossier sur le siège et enlever les roues arrière pour le rangement en voiture) ce qui assure robustesse et nervosité – pas de jeu dans les articulations. Les repose-pieds n’étant pas démontables, ils ne conviennent pas à tous d’autant qu’ils sont souvent démunis d’accessoires (accoudoirs rares, freins souvent absents) et sont fréquemment instables (centre de gravité avancé, utilisation de roues avant de faible diamètre) pour optimiser le roulement.

  • Fauteuils manuels verticalisateurs

Ces fauteuils sont propulsés manuellement avec les mains courantes mais la verticalisation se fait soit manuellement (par un système de vérins qui soulage l’effort des membres supérieurs), soit électriquement à partir d’une télécommande et sans aucun effort. Pour bénéficier d’une prise en charge sécurité sociale, les essais avec un médecin de médecine physique et réadaptation aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute sont obligatoires.

  • Fauteuils acier traditionnels

Ces fauteuils pliants, en acier, lourds (20 kg ou plus), de conception traditionnelle, étaient autrefois les seuls à bénéficier d’une prise en charge sécurité sociale intégrale. Ils n’ont plus beaucoup d’intérêt depuis qu’un grand nombre de fauteuils en aluminium le sont aussi.

 

Fauteuil Electrique

 

fauteuil roulant électrique

  • Fauteuils Elec à châssis pliant
  • Fauteuils Elec à châssis fixe – Propulsion
  • Fauteuils Elec à RAV motrices – Traction
  • Fauteuils Elec à roues motrices centrales
  • Fauteuils Elec enfant
  • Scooters Electriques
  • Fauteuils Elec à verticalisation électrique
  • Motorisations et assistances à la propulsion
  • Fauteuils Elec d’intérieur
  • Fauteuils Elec pour personnes corpulentes
  • Fauteuils Elec à châssis pliant

Ces modèles sont dérivés des fauteuils manuels sur lesquels sont fixés moteurs et batteries. Ils offrent deux gros avantages par rapport aux fauteuils électriques à châssis fixes : un faible encombrement qui facilite la maniabilité en intérieur, et la possibilité (parfois théorique) d’être pliés ou démontés pour le transport (par une personne valide en bonne forme physique). En pratique, très peu sont réellement faciles à démonter et l’on constate que beaucoup de ceux qui pensaient les démonter le font assez peu. Leur conception fait qu’ils manquent d’autonomie et de robustesse en usage intensif, et leur confort reste limité, identique à celui obtenu sur un fauteuil manuel pliant. Pour bénéficier d’une prise en charge sécurité sociale, il faut effectuer obligatoirement des essais avec un médecin de médecine physique et réadaptation aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute.

  • Fauteuils Elec à châssis fixe – Propulsion

Par opposition aux fauteuils électriques à châssis pliant, ces modèles sont conçus d’emblée comme de véritables fauteuils électriques. Ils sont donc assez robustes, puissants, et disposent d’une bonne autonomie (de 20 à 40 km en moyenne). Ils peuvent aussi pour la plupart, être équipés de fonctions de confort, importantes pour les personnes qui ne peuvent quitter leur fauteuil : inclinaisons électriques par télécommande de l’assise, du dossier et des repose-jambes. En contrepartie, ils sont lourds (environ 100 kg), plus encombrants que les électriques pliants et ne sont guère transportables autrement que dans un véhicule aménagé. Ils sont généralement proposés en deux versions auxquelles correspondent deux tarifs de remboursement par la sécurité sociale : Assise Adaptée1 (AA 1 – dossier inclinable, repose-pieds simples et absence d’appui-tête – remboursement sécurité sociale 3487.95€) et Assise Adaptée1 2 (AA 2 – assise et dossier inclinables, repose-pieds remplacés par des repose-jambes inclinables et présence d’un appui-tête – remboursement sécurité sociale 3938.01€). Dans tous les cas, il faut, pour bénéficier de cette prise en charge, effectuer obligatoirement des essais avec un médecin de médecine physique et réadaptation, aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute.
Certains peuvent aussi bénéficier d’un élévateur électrique optionnel, le lift : l’assise (ensemble dossier-siège-repose-pieds) s’élève ce qui est commode pour se mettre à hauteur de l’environnement ; attention cependant la plupart des modèles ainsi équipés ont leur hauteur d’assise surélevée (même en position basse) ce qui peut poser des problèmes d’accès dans les véhicules aménagés. Attention aussi à ne pas les confondre avec les fauteuils verticalisateurs dont l’objectif est de replacer les personnes en position debout.
Dans cette catégorie, de plus en plus de modèles sont intégralement pris en charge par la sécurité sociale. De qualité généralement correcte, ils conviennent assez bien à une utilisation mixte intérieur-extérieur. En configuration AA2, l’assise et le dossier sont souvent inclinables électriquement de série ce qui améliore beaucoup le confort puisque le patient peut le faire seul au lieu de le faire faire par un tiers. De plus, ils ont bien souvent des dimensions intermédiaires entre les châssis fixes classiques et les modèles à châssis pliants ce qui est commode pour les personnes recherchant un modèle confortable mais pas trop encombrant pour pouvoir être utilisé à domicile.

  • Fauteuils Elec à RAV motrices – Traction

Les fauteuils électriques à roues avant motrices ou à traction (par opposition à la propulsion des fauteuils électriques classiques à roues arrière) sont peu développés chez nous car leur conduite est un peu plus difficile que celle des classiques, avec notamment une tenue de cap délicate à maintenir. De ce fait ils ne conviennent pas bien aux personnes ayant des difficultés dans la conduite ou manquant de précisions (syndrome cérébelleux) ou gênés par des problèmes d’orientation spatio-temporelle.
Très maniables en intérieur, ils sont adaptés aux patients assis très en avant sur leur siège (personnes hyperlordosées ou obèses) car leur poids, situé à l’aplomb des grandes roues avant motrices, favorise la réactivité du fauteuil et le confort; la partie arrière, souvent dégagée, peut parfois servir de porte bagage ou de support respirateur.
Les modèles d’extérieur sont performants pour franchir les obstacles mais en cas de hauteur excessive (selon les modèles, au-delà de 10 à 15 cm), il est impossible qu’un valide puisse aider à ce franchissement, contrairement à ce que l’on peut souvent faire avec les fauteuils électriques à roues arrière motrices, que l’on arrive à basculer en arrière.
Comme les FRE classique ils sont le plus souvent proposés en deux versions auxquelles correspondent deux tarifs de remboursement par la sécurité sociale : Assise Adaptée1 (AA 1 – dossier inclinable, repose-pieds simples et absence d’appui-tête – remboursement sécurité sociale 3487.95€) et Assise Adaptée1 2 (AA 2 – assise et dossier inclinables, repose-pieds remplacés par des repose-jambes inclinables et présence d’un appui-tête – remboursement sécurité sociale 3938.01€). Dans tous les cas, il faut, pour bénéficier de cette prise en charge, effectuer obligatoirement des essais avec un médecin de médecine physique et réadaptation, aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute.

  • Fauteuils Elec à roues motrices centrales

Ces fauteuils se caractérisent par la position de leurs roues motrices, placées au centre, juste sous l’assise, qui les rend particulièrement maniables et réactifs. Ce sont des modèles à châssis fixes qui, comme ceux-ci, sont proposés en plusieurs versions (AA1 et AA2 – relire leurs caractéristiques dans la présentation générale de ces modèles) et dans des dimensions variables. Les “petits” sont particulièrement adaptés à une utilisation en intérieur où leur maniabilité et leur pivot font merveille, alors que les “gros”, plus puissants et adaptés à l’extérieur, conservent quand même un très bon comportement en intérieur.
Presque tous posent néanmoins deux problèmes :
– Leur capacité à franchir des trottoirs est limitée (variable selon les modèles) et, une fois cette limite atteinte, il est quasi impossible à un tiers, même valide, de soulever le fauteuil pour passer un trottoir plus haut (à moins d’avoir avec soi une rampe transportable).
– Leur accès dans les véhicules aménagés; en effet, l’écart entre les roues (avant, centrales et arrière) étant différent, la montée dans les voiture équipées de deux rampes pose problème car certaines roues sont en dedans ou en dehors des rampes; il faut donc avoir un véhicule équipé d’une mono-rampe (ou d’un hayon élévateur).
Ces inconvénients limitent leur diffusion en France à l’inverse des Etats-Unis, où l’accessibilité étant meilleure, ce mode de propulsion est devenu très largement majoritaire.
Comme pour tous les fauteuils électriques, il faut, pour bénéficier d’une prise en charge sécurité sociale, effectuer obligatoirement des essais avec un médecin de médecine physique et réadaptation, aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute.

  • Fauteuils Elec enfant

Les modèles recensés sont assez différents les uns des autres. On trouve quelques modèles démontables et transportables (par une personne valide en bonne forme physique – pas toujours simple pour certaines mamans) et des modèles à châssis fixes, généralement dérivés des fauteuils pour adultes mais dont le siège est adapté à la taille des enfants. Certains sont évolutifs ce qui permet de suivre la croissance des enfants. Pour bénéficier d’une prise en charge sécurité sociale, les essais avec un médecin de médecine physique et réadaptation, aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute sont obligatoires.

  • Scooters Electriques

Scooter électrique

Consultez notre rubrique, scooters électriques.

  • Fauteuils Elec à verticalisation électrique

Ces fauteuils permettent de passer de la position assise à la position debout, soit directement, soit pour certains – les plus onéreux, en passant par une position allongée ou semi-allongée. La sortie récente de matériels entièrement pris en charge par la sécurité sociale a favorisé le développement des ces modèle s auparavant très chers (jusqu’à 30 000€ !). Malgré leur moindre sophistication, ils peuvent parfois bien convenir mais les essais préalables sont absolument indispensables. Il en est de même pour les modèles sophistiqués qui disposent de très nombreuses options et accessoires permettant une meilleure personnalisation du fauteuil au besoin des personnes les plus dépendantes ; ils sont en outre munis de multiples fonctions électriques complémentaires (inclinaison siège et dossier, élévateur électrique essentiellement) qui améliorent encore leur confort. Comme pour tous les fauteuils électriques, les essais sont obligatoires pour pouvoir bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale. Ils doivent être réalisés par une équipe pluridisciplinaire constituée au minimum d’un médecin de médecine physique et réadaptation aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute. Il est souvent nécessaire d’en effectuer plusieurs et de réaliser des adaptations avant de parvenir à un bon résultat.

  • Motorisations et assistances à la propulsion

On peut en distinguer trois types :
1/ les motorisations transformant le fauteuil manuel en fauteuil électrique conduit avec un joystick (y ont été ajoutés des sortes de tracteurs électriques ajoutés à l’avant du fauteuil, toujours conduit par l’utilisateur).
2/ les assistances électriques à la propulsion (la personne utilise toujours les mains courantes du fauteuil manuel mais reçoit une assistance complémentaire sans utilisation de joystick- plusieurs cas possibles voir les fiches E.Motion, Kangouroo et Smart Drive MX2.
3/ les motorisation pour la tierce personne: la commande, souvent plus facile à contrôler que le classique joystick, est commandée par l’accompagnateur qui marche derrière le fauteuil.
Ces différentes motorisations s’adaptent sur la plupart des fauteuils roulants manuels. Elles ont pour avantage leur poids, généralement inférieur à celui des petits fauteuils électriques, qui facilite leur démontage, mais leurs performance au plan autonomie, puissance et franchissement d’obstacles leurs sont la plupart du temps inférieures. Celles qui sont prise en charge par la sécurité sociale le sont pour un nombre limité de fauteuils. Pour bénéficier d’une telle prise en charge, les essais avec un médecin de médecine physique et réadaptation aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute sont obligatoires. La prise en charge d’une motorisation électrique sur fauteuil manuel exclut celle d’un fauteuil électrique. Enfin, depuis la mise en place des MDPH (maisons départementales des personnes handicapées) la prise en charge des motorisations pour tierce personne est parfois acceptée en tant qu’accessoire du fauteuil manuel.

  • Fauteuils Elec d’intérieur

Ces fauteuils sont destinés à une utilisation exclusivement intérieure. Comme les autres fauteuils électriques, ils sont conduits avec un joystick. Ils sont présentés dans cette base de donnée depuis le récent remboursement par la sécurité sociale de certains d’entre eux (sous réserve d’un essai validé par une équipe pluri-disciplinaire – médecin spécialiste en médecine physique et de réadaptation, aidé d’un kinésithérapeute ou ergothérapeute).

  • Fauteuils Elec pour personnes corpulentes

Ces fauteuils sont destinés aux personnes souffrant d’obésité; ils sont généralement équipés de roues avant motrices au-dessus desquelles le patient est assis ce qui améliore la réactivité du fauteuil.

 

Fauteuil Particulier

  • Poussettes
  • Fauteuils de transfert et/ou à pousser
  • Châssis roulants porte coquille
  • “Fauteuils” manuels tout terrain, plage, piscine
  • Fauteuils motorisés Tout terrain
  • Fauteuils collectivité
  • Spéciaux
  • Monte escalier
  • Ski
  • Poussettes

On en distingue trois catégories : les plus simples qui ressemblent à des poussettes cannes, les poussettes à dossier ou assise (ensemble siège dossier repose-pieds) inclinables et enfin les multiréglables évolutives; ces dernières ont dossier, assise et repose-pieds inclinables; leur siège est réglable en largeur et profondeur ainsi que le dossier en hauteur ce qui permet de suivre la croissance de l’enfant. Le remboursement des multiréglables évolutives n’est accordé qu’aux enfants de moins de 16 ans, “présentant une incapacité de marche et ne pouvant propulser un fauteuil manuel ou électrique et qui, le tronc maintenu, n’ont pas de tenue de tête autonome en position stable”. Ce type de poussette ne peut être renouvelées que tous les trois ans.

  • Fauteuils de transfert et/ou à pousser

Ces fauteuils sont pour la plupart des fauteuils pliants manuels mais les grandes roues arrière ( Ø 60 cm) sont remplacées par des roues de diamètre inférieur (Ø 32 en général) ce qui a pour avantage de réduire l’encombrement du fauteuil mais pour inconvénient de supprimer la possibilité de propulsion autonome. Les plus petits conviennent surtout en dépannage pour accéder à un petit ascenseur ou un couloirs de train par exemple. La différence avec les poussettes est peu marquée.

  • Châssis roulants porte coquille

Ces matériels sont conçus pour recevoir les coquilles de maintien (corset siège) en évitant les problèmes rencontrés lors de leur installation dans les fauteuils classiques (accoudoirs et repose-pieds gênants). Malheureusement, aucun d’entre eux ne bénéficie d’une prise en charge complète. La plupart sont équipés de roues arrière de faible diamètre (32 cm, ce qui prend moins de place, les enfants ne se coincent pas les doigts dans les rayons) mais certains fabricants proposent des versions équipées de grandes roues classiques (Ø 60) avec mains courantes pour permettre à l’enfant de se propulser seul, éventuellement dans un but rééducatif.

  • “Fauteuils” manuels tout terrain, plage, piscine

joëlette

Dans cette catégories on y trouve des “fauteuils” (parfois une seule roue – joëlette) manuels non motorisés pour des déplacements variés tout terrain, tout chemin, plage, piscine voire neige

  • Fauteuils motorisés Tout terrain

Ce sont des fauteuils motorisés tout terrain

  • Fauteuils collectivité

Cette catégorie regroupe divers fauteuils : des modèles non pliants (pour limiter les risques de vols) , d’autres dont les accessoires sont fixes (accoudoirs ou repose-pieds) ce qui en améliore la robustesse, d’autres enfin très étroits pour pouvoir circuler dans des lieux exigus (couloirs de trains).

  • Spéciaux

Dans cette rubrique sont recensés des fauteuils de dimensions inhabituelles (très grandes tailles) ou des accessoires apportant une fonctionnalité supplémentaire au fauteuil (confort du kit cool …)

  • Monte escalier

Ces fauteuils permettent de monter des escaliers.

Le fauteuil doit être manipulé par une tierce personne.

Consultez également notre rubrique, monte-escalier.

Monte escalier - Fauteuil élévateur

 

  • Ski

Ce sont tous les appareils conçus pour glisser sur la neige, faire du ski (piste, fond …)

Source www.handicap.org

 

 

 

Les commentaires sont fermés.