Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel à votre service ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires Handicap Info dans votre région

Alzheimer – Maladie d’Alzheimer

Vous souhaiter échanger sur la Maladie d’Alzheimer ? Cliquez ici, rubrique FORUM.

 

La maladie d’Alzheimer a malheureusement pour de nombreuses personnes des conséquences importantes : pour la personne elle-même mais aussi son entourage propre, une gestion de la collectivité (centres d’accueils, les soins,etc.), les aidants et infirmières à domicile, etc.

Alzheimer - Annie GIRARDOT

Notre population aujourd’hui est vieillissante, nombre de personnes sont de plus en plus âgées avec des conséquences sur la santé et en particulier des maladies invalidantes comme Alzheimer.

 

Alzheimer - Maladie d'Alzheimer

 

Définition de la maladie d’Alzheimer

Découverte en 1906 par Aloïs Alzheimer, la maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau dite « neuro-dégénérative », c’est-à-dire qu’elle  entraîne une disparition progressive des neurones.

Les symptômes et signes de la maladie d’Alzheimer

Si les pertes de mémoire sont les symptômes les plus connus de la maladie d’Alzheimer, celle-ci ne se limite pas à ces seuls signes : difficultés à planifier, à trouver le mot juste, perte de la notion du temps… La maladie d’Alzheimer affecte toutes les fonctions cognitives et agit sur l’humeur et le comportement des patients.

Ces neurones, qui servent à programmer un certain nombre d’actions, en disparaissant entraînent une altération des facultés cognitives : mémoire, langage, raisonnement, etc. L’extension des lésions cérébrales cause d’autres troubles qui réduisent progressivement l’autonomie de la personne.

La maladie d’Alzheimer apparaît plus souvent chez les personnes âgées, mais elle n’est pas une conséquence normale du vieillissement.

Maladie d’Alzheimer, maladie de la mémoire ? 

On associe souvent la maladie d’Alzheimer à la perte de mémoire car ce sont effectivement les neurones localisés dans la région de l’hippocampe, siège de la mémoire, qui sont les premiers atteints.
Malheureusement, petit à petit d’autres zones du cerveau sont touchées et mènent à la disparition progressive des capacités d’orientation dans le temps et dans l’espace, de reconnaissance des objets et des personnes, d’utilisation du langage, de raisonnement, de réflexion…

D’un point de vue scientifique

La maladie d’Alzheimer résulte d’un processus pathologique spécifique  qui entraîne le développement de deux types de lésions au niveau du système nerveux central :

  • les dégénérescences neurofibrillaires, il s’agit de l’apparition, au sein des neurones, d’anomalies de la protéine Tau ;
  • les plaques amyloïdes ou « plaques séniles », il s’agit du dépôt, en dehors des neurones, de la protéine Béta amyloïde.

Ces lésions envahissent progressivement les différentes zones du cortex cérébral. Elles sont longtemps silencieuses puis entrainent des manifestations visibles au fur et à mesure qu’elles se multiplient et touchent des zones importantes pour le fonctionnement cérébral.

Symptômes, diagnostic et évolution de la maladie d’Alzheimer

Alzheimer - Maladie d'Alzheimer

Il existe plusieurs facteurs :

Troubles cognitifs qui s’aggravent.

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative qui entraîne un déclin progressif de la mémoire, de la pensée et des aptitudes à raisonner. Elle se manifeste par divers symptômes cognitifs :

  • Trous de mémoire
  • Désintérêt pour les activités jusqu’alors pratiquées avec plaisir
  • Troubles du sommeil
  • Troubles de la personnalité
  • Troubles de l’humeur.

Bénins au début, les symptômes d’Alzheimer vont peu à peu s’aggraver au point d’entraver les activités quotidiennes des patients et de leur faire perdre, peu à peu, toute autonomie.

Pertes de mémoire qui perturbent le quotidien

C’est LE symptôme le plus courant de la maladie d’Alzheimer. Les pertes de mémoire affectent aussi bien la mémoire immédiate que la mémoire à long terme, la mémoire sémantique (mémoire des concepts, des connaissances sur le monde) que la mémoire procédurale (qui permet de savoir comment agir). Les personnes touchées oublient facilement le nom de personnes rencontrées récemment ou des informations qu’elles viennent d’apprendre. Il leur arrive aussi fréquemment de chercher leurs mots ou de ne plus se souvenir de l’endroit où elles ont rangé leurs affaires.

Si les pertes de mémoire peuvent affecter tout le monde, même les plus jeunes, notamment en cas de surmenage ou de fatigue, et qu’elles sont aussi liées à un vieillissement normal, il y a lieu de s’inquiéter lorsque ces symptômes deviennent réguliers et impactent d’autres fonctions, comme l’accomplissement de tâches familières.

Difficultés à accomplir des tâches quotidiennes

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer éprouvent de plus en plus de difficultés à accomplir des tâches de la vie courante comme les courses, la préparation d’un repas, les tâches ménagères… qu’elles géraient parfaitement auparavant. Elles sollicitent désormais de plus en plus leur entourage pour les mener à bien. Elles peuvent avoir du mal à faire un trajet qu’elles connaissent pourtant bien ou à jouer à un jeu dont elles maîtrisent pourtant les règles.

Troubles du langage

La maladie d’Alzheimer se manifeste également par des difficultés à s’exprimer, la personne atteinte ne trouvant plus ses mots ou employant des mots parfois inappropriés. Lorsque la maladie s’aggrave, la personne n’utilise plus qu’un seul mot puis finit par ne plus parler du tout. A ces troubles d’expression s’ajoutent une baisse progressive de la compréhension, qui achève d’isoler socialement les malades.

Troubles des gestes

Liée à la mémoire procédurale, l’exécution des gestes du quotidien les plus simples comme écrire, mâcher, s’habiller va peu à peu devenir compliquée pour les personnes souffrant d’Alzheimer. Ce symptôme est sans doute celui qui entraîne la plus grande perte d’autonomie des patients.

Difficultés à planifier ou organiser

S’il arrive à tout un chacun de faire des erreurs dans la gestion de ses comptes, en faire régulièrement, ne plus savoir réaliser une recette de cuisine jusque-là familière, avoir du mal à trier son courrier ou à payer ses factures sont des symptômes d’Alzheimer. Ils traduisent l’atteinte des fonctions exécutives, qui affecte l’attention, la capacité d’organisation et le raisonnement du malade.

Troubles du sommeil et de l’alimentation

Des troubles du sommeil (insomnie, inversion du rythme jour-nuit, difficultés d’endormissement, somnolence) et de l’alimentation (perte d’appétit, dégoût envers certains aliments, perte de poids) sont fréquemment observés chez les patients Alzheimer. Ces symptômes, qui font partie des troubles du comportement qu’entraîne la maladie, peuvent être aggravés par les troubles cognitifs.

Perdre la notion des dates, des jours de la semaine ou du temps qui passe survient parfois chez les personnes âgées dont le quotidien n’est plus rythmé par des activités. Il peut aussi arriver qu’elles aient du mal à se repérer dans l’espace et à se demander où elles sont. Cependant, ces confusions ne sont que ponctuelles et passagères. Elles deviennent problématiques et peuvent traduire la maladie d’Alzheimer lorsqu’elles deviennent récurrentes.

Alzheimer -Maladie d'Alzheimer

  1. Pertes d’objets

Les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer se plaignent souvent d’égarer leurs objets ; bien souvent elles les ont elles-mêmes placés dans des endroits insolites, preuve de l’état de confusion dans lequel elles se trouvent.

  1. Altération du jugement

S’habiller avec des vêtements d’hiver en été, faire des achats inutiles et/ou inconsidérés, vouloir sortir quand il pleut à verse… Telles sont quelques-unes des situations témoignant de l’altération de jugement des personnes affectées par la maladie d’Alzheimer. Un moindre intérêt pour l’hygiène peut également être un signe d’Alzheimer.

  1. Changement de la personnalité

Il est très fréquent que la maladie d’Alzheimer se manifeste par des changements profonds de personnalité. Autrefois enjoués ou confiants, ceux-ci peuvent devenir déprimés, anxieux, craintifs ou soupçonneux. Souvent, les malades semblent n’avoir plus d’interdits et deviennent totalement désinhibés, adoptant un langage et/ou un comportement gênants sur le plan social. De simples entorses à leur train de vie peuvent vite les perturber et générer de l’inquiétude qui n’a pas lieu d’être. Certains sont facilement irritables ou deviennent agressifs. Enfin, il arrive que des malades souffrent d’hallucinations et d’idées délirantes, souvent paranoïaques.

  1. Perte de motivation pour le travail ou les activités sociales

Si elles sont encore actives, les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent perdre tout intérêt pour leur travail et se mettre en retrait. Les autres peuvent délaisser les activités de loisirs, sportives ou sociales dans lesquelles elles s’investissaient jusqu’alors avec enthousiasme. Là encore, il ne s’agit pas d’une simple lassitude passagère mais d’une apathie durable qui peut s’aggraver au point d’entraîner une véritable dépression.

Alzheimer : 10 signes précurseurs de la maladie

Des pertes de mémoire, des troubles du raisonnement, des changements d’humeur et de comportement… Il existe de nombreux signaux précurseurs de la maladie d’Alzheimer qui peuvent alerter le patient et son entourage. Inutile pour autant de s’alarmer car il existe des symptômes similaires causés par d’autres maladies pour lesquelles existent des traitements médicaux. C’est pourquoi, si plusieurs de ces symptômes coexistent chez une même personne, il est important de consulter un médecin afin de confirmer le diagnostic de la maladie d’Alzheimer.

1 – Pertes de mémoire

Evolution Maladie d'Alzheimer - crochets

Oublier occasionnellement un rendez-vous, le nom d’un collègue ou un numéro de téléphone et s’en rappeler plus tard est un phénomène normal. En revanche une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer oubliera fréquemment des événements récents et importants pour ne jamais s’en souvenir.

2 – Difficultés à exécuter les tâches familières

Dans le cadre de nos activités quotidiennes, il nous arrive à tous d’être distraits et de mal nous y prendre. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut ne plus être capable d’écrire, de cuisiner, d’éplucher des légumes, de boutonner sa veste, etc.

Alzheimer - Maladie d'Alzheimer

3 – Problèmes de langage

Il peut être parfois difficile de trouver le mot juste. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer perdra la capacité de finir ses phrases ou y substituera des mots inappropriés. Il est alors difficile pour les autres de comprendre ce qu’elle dit.

4 – Désorientation dans l’espace et dans le temps

Alzheimer - Maladie d'Azheimer

Il peut arriver que l’on oublie temporairement le jour de la semaine ou même l’endroit où l’on va. Mais une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut se croire à une autre saison, une autre année déjà éloignée ou se perdre dans un endroit connu : elle ne sait plus comment elle s’est rendue là, ni comment rentrer chez elle.

5 – Jugement affaibli

Parfois, lorsqu’on ne se sent pas bien, on tarde à se faire soigner. Mais avec la persistance ou l’aggravation des signes on finit par se rendre chez le médecin. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ne s’alarme pas de la gravité de ses difficultés et les banalise même, ce qui inquiète son entourage. Par ailleurs, une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer n’est plus capable de juger une situation et pourra prendre des décisions déraisonnables.

6 – Difficultés face aux notions abstraites

En vieillissant, une personne peut éprouver de la difficulté à s’adapter à de nouvelles techniques. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut ne plus comprendre ce que représentent les chiffres et ce qu’elle doit faire. Nombreux sont ceux qui vont faire des dépenses inconsidérées qu’ils n’auraient jamais faites auparavant.

7 – Objets égarés

Quiconque peut égarer temporairement son porte-monnaie ou ses clés. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer rangera les objets dans des endroits inappropriés (un fer à repasser dans le congélateur ou une montre dans le sucrier par exemple).

8 – Changements d’humeur ou de comportement

Il nous arrive à tous d’être triste et maussade. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer peut changer d’humeur très rapidement (du calme aux pleurs ou à la colère) sans raison apparente.

9 – Changements de personnalité

La personnalité de chacun peut changer quelque peu avec l’âge. Chez une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, on observera des changements très prononcés. Par exemple, une personne autrefois ouverte et confiante deviendra renfermée et méfiante. Au nombre des changements possibles, on compte aussi l’apathie, la peur et les comportements difficiles.

10 – Manque d’enthousiasme

Il nous arrive à tous, à l’occasion, de nous lasser de l’entretien ménager, de notre travail ou de nos activités sociales, mais la plupart des gens retrouvent vite leur enthousiasme. Une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer deviendra passive plus rapidement sans pour autant avoir un discours dépressif. Elle se désintéressera même d’événements importants.

Cette fiche a été réalisée par France Alzheimer et Maladies Apparentées.

Pertes de mémoire : est-ce une maladie d’Alzheimer à ses débuts ?

Ne plus se souvenir du numéro de téléphone de son bureau ou du code secret de sa carte bleue peut arriver à tout le monde. Ces oublis-là n’ont pas d’incidence sur la vie de tous les jours puisqu’il est possible de se rappeler où est noté le numéro de téléphone, et de retrouver le code oublié après quelques minutes de réflexion ou en utilisant des moyens mnémotechniques

Parfois, les pertes de mémoire peuvent devenir plus significatives et plus nombreuses. L’âge est en grande partie responsable de ce phénomène. Le cerveau comme le muscle ne doivent pas s’arrêter de fonctionner au risque de perdre de leur efficacité. Les mots croisés, le Scrabble, le bridge ou, pourquoi pas, apprendre la liste des courses sont des exercices auxquels il faut se livrer après la soixantaine, pour éviter les affres du trou de mémoire.

Alzheimer - Maladie d'Alzheimer

Quand doit-on redouter une maladie d’Alzheimer ?

es troubles de mémoire s’aggravant progressivement doivent cependant faire penser à une maladie d’Alzheimer. L’oubli des faits récents est souvent un des premiers signes de cette maladie. Dans ce cas les troubles s’aggravent et deviennent handicapants au quotidien. Ils peuvent concerner des données simples, évidentes : où se situe la cuisine dans mon appartement ? Qui est la personne qui est en face de moi ? Ces troubles s’accentuent rapidement, et se compliquent. Le sujet n’arrive bientôt plus à porter un jugement, à faire la part du bien et du mal, à avoir une opinion ou à montrer à son entourage son esprit critique.

Ainsi, ces oublis et ces pertes de mémoire revêtent une forme particulière. Même si les troubles sont initialement attribués à l’âge, l’entourage sera progressivement alerté.

La personne atteinte par la maladie s’apercevra également de ses troubles, car elle conserve en grande partie sa lucidité. Elle pourra alors ressentir une anxiété importante, voire faire une dépression.

Que faut-il faire si vous présentez des troubles de mémoire ?

L’essentiel est de ne pas sombrer dans un pessimisme injustifié. Votre mémoire fonctionne encore bien, même si vous oubliez de temps en temps le nom d’un acteur connu qui passe à la télévision. “J’ai son nom sur le bout de la langue” est un signe très encourageant. Dans ce cas, travaillez simplement votre mémoire. Ne la laissez pas “s’atrophier”. De nombreux ouvrages existent à ce sujet. Consultez-les et faites les exercices qu’ils proposent !

Si les troubles sont plus sérieux, consultez un spécialiste qui pourra en trouver l’origine. Peut-être sont-elles secondaires à un traumatisme psychologique récent. Les oublis sont particuliers dans ce cas. Ils ne touchent que certains points particuliers de votre vie. Ils peuvent également être dûs à un mini accident vasculaire cérébral qui touche fréquemment le sujet âgé.

Enfin, si les troubles de mémoire vous handicapent au quotidien, vous devrez passer un examen médical et des tests spéciaux qui pourront faire poser ou non le diagnostic de maladie d’Alzheimer. Pour vous rassurer, sachez qu’avant 80 ans le risque de la maladie demeure excessivement faible….

Alzheimer : les facteurs de risques

Contrairement à d’autres affections, les causes de la maladie d’Alzheimer sont difficiles à identifier. Aujourd’hui, les experts s’accordent sur l’influence de plusieurs facteurs, comme pour de nombreuses maladies chroniques. Doctissimo passe en revue les principaux facteurs de risque et de protection.

Maladie d’Alzheimer : l’âge et le sexe

Parmi les facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer, les deux principaux sont non-modifiables… D’une part, le risque de survenue de la maladie augmente de manière exponentielle avec l’âge. D’autre part, les femmes sont plus souvent touchées. Plus d’information

Maladie d’Alzheimer : les facteurs génétiques et héréditaires

En dehors des formes familiales qui sont héréditaires, les formes les plus courantes de la maladie d’Alzheimer (formes sporadiques qui représentent 90 % des cas) peuvent impliquer des facteurs génétiques. Mais les gènes mis à jour ne représentent que des éléments augmentant le risque de survenue et non une… Plus d’information

Maladie d’Alzheimer : Education et style de vie

Le niveau d’éducation et la santé mentale sont des facteurs qui peuvent influer sur la maladie d’Alzheimer. Ainsi, la dépression chronique et une scolarité plus courte augmentent les risques de sa survenue. Plus d’information

Plus d’information, cliquez ici.

Source Doctissimo.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.