Monte Escalier – Fauteuil élévateur

 

Monte escalier - Fauteuil élévateur

Monte Escalier droit

Monte Escalier droit

 

Besoin d’une installation ? de conseil ? d’information ?…

Consultez les Partenaires Professionnels Handicap – info : Ascenseurs – Rampes PMR – Monte Escalier

 

Le Monte escalier – Fauteuil élévateur permet aux personnes à mobilité réduite de continuer à utiliser les escaliers sans aucun effort. Il suffit de s’asseoir sur le fauteuil, d’attacher sa ceinture et votre Monte escalier – Fauteuil élévateur, grâce à son moteur intégré, vous conduira à l’autre extrémité de votre escalier.

Monte escalier - Fauteuil élévateur

 

Les questions essentielles concernant le monte escalier – le fauteuil élévateur :

  • L’installation d’un monte escalier. Pourquoi ?

  • Comment choisit – on son monte escalier ?

  • Les types de fauteuils élévateurs

  • Les aides financières et subventions

Consultez également notre rubrique Ascenseur Handicapé – Ascenseur Privatif Handicapé – Ascenseur handicap – Ascenseur -Plateforme élévatrice

Consultez également notre rubrique Rampes d’accès pour Handicapés/ PMR / ERP

Installer un monte escalier – un fauteuil élévateur répond à de vrais besoins d’aménagement des logements.

En effet, nous assistons dans notre pays à un vieillissement de notre population et à l’insuffisance des structures d’accueil ainsi que leur coût important à assumer.

A défaut, Il n’existe d’autres solution que permettre aux personnes de pouvoir rester chez elles le plus longtemps possible avec pour contrainte, voire une obligation, d’adapter leur logement à leurs propres besoins d’autonomie.

Installer un monte escalier, c’est permettre à une personne qui a des soucis de déplacement de pouvoir rester chez elle, de garder son autonomie au quotidien. Tout simplement de continuer à vivre dans son environnement habituel… Et c’est important !

C’est aussi apporter une sécurité aux déplacements, plus particulièrement dans les escaliers, source d’accidents potentiels graves.

Et bien évidemment d’éviter un déménagement ou de grands travaux.

Aussi appelé « fauteuil élévateur » « siège ou chaise montante », le monte escalier électrique évite à la fois tout risque de chute et permet d’accéder facilement d’un étage à un autre sans monter les marches. La personne âgée gardant aussi son autonomie au quotidien.

Il existe différents modèles et les prix pratiqués par les professionnels vont tenir compte du type de matériel retenu : monte escalier droit, tournant, etc. et de la configuration des lieux d’implantation.

Il faut impérativement s renseigner sur les aides financières qu’il est possible d’obtenir. Le professionnel doit pouvoir vous conseiller à ce sujet en fonction de la législation en cours…

L’installation d’un monte escalier

 

Monte Escalier tournant

Monte Escalier tournant

 

Installation monte escalier - Fauteuil élévateur

 

Elle s’inscrit toit simplement dans la dynamique d’ensemble des politiques actuelles sur le maintien à domicile Cette solution présente en effet plusieurs avantages.

Sur le plan psychologique, l’installation d’un monte escalier est moins déstructurante qu’un réaménagement complet du lieu de vie ou, à fortiori, qu’un déménagement. Par manque d’information, certains effectuent des choix bien plus impliquants : réaménagement complet de l’habitation pour déplacer les pièces fonctionnelles (salle de bain, chambres) vers le bas de la maison afin de vivre au rez de chaussée, vente de leur maison et rachat d’un logement de plain pied, parfois même, départ en maison de retraite (alors que 80 % des personnes interrogées souhaitent rester au domicile).

Au contraire, la gestion d’un projet de monte escalier demande bien moins de temps et de préoccupation : la configuration de l’habitation reste inchangée, l’appareil est posé en quelques heures grâce à un simple système de fixation.

Sur le plan financier, deux éléments sont à retenir. D’une part, l’ordre de prix d’une pose de monte escalier, le coût d’installation doit être comparé par exemple à des travaux plus ambitieux dont les devis se chiffrent souvent à plusieurs dizaines de milliers d’euros. D’autre part, contrairement à une maison de retraite, aucune dépense récurrente n’est générée  puisque l’autonomie est retrouvée.

Quels sont les personnes pour qui le monte escalier présente un intérêt ?

L’usage d’un monte escalier dépend bien sur de la situation de chacun ; il existe trois catégories d’utilisateurs :

La première est constituée des personnes qui ne sont pas dépendantes mais éprouvent de plus en plus de difficultés à gravir les marches. Pour ces utilisateurs, l’intérêt du monte escalier est, outre le fait de retrouver un confort au quotidien (éviter, par exemple, de limiter les allers et retours à l’étage dans la journée), de prévenir les chutes, première cause d’hospitalisation après 60 ans.

La deuxième concerne les situations de dépendance qui résultent, soit d’un accident comme une fracture du col du fémur, soit de pathologies ostéo-articulaires qui, chaque jour, rendent les déplacements plus difficiles jusqu’au jour où l’escalier devient infranchissable. La question du maintien à domicile se pose alors ; le monte escalier est dans ce cas l’une des alternatives possibles.

La  troisième est celle à qui l’on pense souvent en dernier : les aidants familiaux ou professionnels. L’aide à la mobilité, en particulier la mobilité dans l’escalier, est l’une des fonctions les plus difficiles à remplir pour un aidant. Le monte escalier contribue alors à préserver le binôme aidant / patient, en évitant les fatigues et les préoccupations inutiles pour chacun.

Comment choisit- on son monte escalier ?

 

Plate forme élévatrice - Monte escalier

Le monte escalier doit être configuré en fonction   à la fois des contraintes fonctionnelles de l’utilisateur et des contraintes techniques de l’habitation. Deux études doivent donc être réalisées : un bilan ergonomique de l’utilisateur et une étude technique de l’environnement de l’escalier.

Les principales contraintes fonctionnelles sont l’usage des membres supérieurs et inférieurs, la capacité à la posture assise, le poids, le sens de l’équilibre et la capacité physique de l’aidant.

Les principales contraintes techniques sont la largeur de l’escalier, l’espace disponible en bas et en haut, la hauteur du plafond de la cage d’escalier.

Les éléments de choix se situent en haut et en bas des marches. C’est là en effet que se positionnent les éléments structurels les plus techniques du monte escalier.

L’idéal est de prendre conseil auprès d’un professionnel qui vous donnera les informations indispensables : étude de faisabilité, chiffrage, type de matériel adapté à vos besoins, fourniture d’un devis précis et complet portant sur l’ensemble de l’installation, le service Après – vente (SAV) : la maintenance, les interventions d’urgences en cas de panne, la durée de la garantie…, la contraction d’un contrat d’entretien et ce qu’il couvre….

Les types de fauteuils élévateurs

 

Monte escalier - Fauteuil élévateur

Il existe deux types de monte escalier : les tournants et les droits. En fonction de l’agencement de votre escalier et de sa taille, le monte personne sera adapté. Il faut être vigilant sur certains critères avant l’achat : le détecteur d’obstacles, l’arrêt d’urgence, le confort du siège et des accoudoirs, l’ergonomie de la manette, l’ajustement de l’assise, la présence d’une ceinture de sécurité ou encore le régulateur automatique de survitesse. Il existe également d’autres options comme le verrouillage du monte escalier lorsque l’utilisateur souhaite se relever ou s’asseoir, l’ajustement de l’assise ou le pivotement automatique.

Aides financières et subventions pour l’achat et l’installation d’un siège montant.

 

Prenez Conseil auprès du professionnel Installateur.

Différents organismes peuvent vous aider dans le financement d’un tel matériel.

  • L’ALGU (Association d’aide pour l’adaptation du logement des personnes en situation de handicap) peut vous aider si la personne est titulaire d’une carte d’invalidité. Il faut alors prendre contact avec le PACT-ARIM de votre département ou l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) pour connaître précisément les aides.

 

  • Le crédit d’impôt : du fait qu’il s’agisse d’un aménagement qui favorise l’autonomie des seniors ou personne à mobilité réduite, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt. Que vous soyez locataire ou propriétaire (à condition que les travaux soient effectués dans la résidence principale), vous pouvez bénéficier de cet avantage fiscal en précisant le montant total des travaux sur votre déclaration d’impôts accompagnée de la facture. Vous pouvez prétendre généralement autour de 25% de la somme TTC mentionnée sur votre facture. En savoir plus sur www.service-public.fr.

 

  • TVA à 5,5% qui s’applique pour les logements qui ont plus de 2 ans et uniquement pour des travaux qui consistent à améliorer le logement de la personne à mobilité réduite. Propriétaire, locataire ou simple occupant : tout le monde peut en bénéficier à condition que la facture mentionne l’achat et la pose par un professionnel.

 

  • Une prise en charge partielle au titre de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). La mutuelle, la sécurité sociale, le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), la MDPH (Maison Départementale des Personnes Âgées), les caisses de retraite et les collectivités territoriales (Conseil général, Conseil régional etc.), RSI,…  peuvent aussi vous venir en aide.

Consultez également notre rubrique Ascenseur Handicapé – Ascenseur Privatif Handicapé –Ascenseur handicap – Ascenseur – Plateforme élévatrice

Consultez également notre rubrique Rampes d’accès pour Handicapés/ PMR / ERP

 

Les commentaires sont fermés.