Manche : 10 ans après la traversée de Philippe Croizon, quatre jeunes handisportifs réussissent un exploit avec lui… Vidéos…

Elisa, Paul, Théo et Selman se sont lancés ce jeudi matin dans un défi : nager du Cap Blanc-Nez au Cap Gris-Nez, aller-retour.

Manche : 10 ans après la traversée de Philippe Croizon, quatre jeunes handisportifs réussissent un exploit avec lui

Il est revenu pour un nouvel exploit, mais pas en solitaire. Le sportif Philippe Croizon, amputé des quatre membres, s’est lancé un défi avec quatre jeunes handisportifs de son académie : nager en relais du Cap Gris-Nez au Cap Blanc-Nez, soit une distance de 30 km, en aller et retour.

Un défi de plus, près de dix ans après sa traversée de la Manche, le 18 septembre 2010. Cette fois, il était accompagné de quatre jeunes de 14 à 16 ans qui vont se relayer toutes les 30 minutes, avec une “escale” à Wissant, à mi-chemin.

“Ça change de la piscine”

Malgré nos handicaps, ça change rien et on va quand même le faire, c’est ça le message qu’on veut délivrer“, expliquait ce matin la première à s’élancer, Elisa. “Ça change de la piscine, les vagues et tout. On est libres, dans l’eau ici, et ça c’est trop bien.”

Pourtant, la mer, “plus calme que les jours où on s’est entraînés“, est quelque peu agitée depuis quelques jours : mardi, on relevait jusqu’à 126 km/h au Cap Gris-Nez, du jamais vu au mois d’août en douze ans.

La jeune fille est arrivée trois heures plus tard au Cap Gris-Nez, où les attendait la ministre déléguée chargée de l’Autonomie Brigitte Bourguignon.

Là bas où on nage, y a deux mètres. Y a des creux de deux mètres, on disparaît dans les vagues“, a expliqué le sportif après la première moitié du parcours. “On a un peu de mal à suivre parce qu’on n’est pas habitués, ils ont jamais nagé en mer, c’est la première fois qu’ils nagent en mer ! Rendez-vous compte ! Ce sont des nageurs de sprint donc ce qu’ils sont en train de faire là, c’est un vrai record. Je suis fier d’être avec eux !

Les quatre jeunes ont eu de grosses difficultés à revenir, du Cap Gris-Nez au Cran d’Escalles. La faute à des courants contraires, qui ne les ont pourtant pas empêchés de réussir leur défi en parvenant à destination peu avant 19H.

Source FR3.

Pour marque-pages : Permaliens.