JO de Paris-2024 : occasion en or d’améliorer l’accessibilité des transports…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

Les personnes handicapées fondent de grands espoirs sur les jeux Olympiques de Paris en 2024 pour favoriser une meilleure accessibilité des transports et notamment du métro, qui leur est largement fermé avec ses volées de marches et rares ascenseurs.

JO de Paris-2024 : occasion en or d'améliorer l'accessibilité des transports

“Les JO sont une opportunité de progresser qui ne va pas se représenter de si tôt”, a souligné auprès de l’AFP Nicolas Mérille, un représentant de APF France handicap et du Collectif pour une France accessible, avant la journée mondiale de l’accessibilité du 30 avril.

Des aménagements sont d’ores et déjà prévus pour faciliter les déplacements des personnes en fauteuil roulant, âgées ou avec des poussettes : les futures lignes de métro du Grand Paris Express – attendues à partir de 2024 – doivent être complétement accessibles, souligne Laurent Probst, directeur général de IDF Mobilités.

Mais “aucun projet de mise en accessibilité des stations du réseau de métro historique n’est prévu”, regrettaient le président de l’APF Alain Rochon et la présidente du comité paralympique (CPSF), Emmanuelle Assmann, dans une lettre au Premier ministre Edouard Philippe en octobre. “Compte tenu de l’ancienneté du réseau, les travaux sont en effet jugés trop complexes, trop chers et non prioritaires”.

Seules les neuf stations de la ligne 14, la plus récente, sont accessibles, soit 3 % des stations de métro.

La capitale française pâlit de la comparaison avec Londres, où le maire Sadiq Khan a annoncé fin 2016 un investissement de 200 millions de livres, pour porter de 26 % à 40 % en 2022 la proportion de stations accessibles.

Outre-Manche, “il a fallu la conjonction de deux facteurs : la mobilisation des associations, qui ont organisé des manifestations, et le coup de booster d’être ville organisatrice des JO en 2012”, souligne M. Mérille.

Moins dense que celui de Paris, le métro londonien est aussi beaucoup plus étendu jusqu’à la grande banlieue, et comporte un nombre important de stations aériennes, plus faciles à aménager.

Normes de sécurité…

Plus d’information, cliquez ici.

 

Source LE POINT.

Pour marque-pages : Permaliens.