Montpellier : les technologies numériques au service des personnes en situation de handicap…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

Grâce à une imprimante 3D, les personnes en situation de handicap peuvent fabriquer des objets adaptés à leurs besoins.

L’association des paralysés de France dans l’Hérault a noué un partenariat avec un atelier spécialisé, un “fablab”, qui apporte des solutions concrètes et personnalisées.

Lors de l'inauguration de ses nouveaux locaux, l'association des paralysés de France (APF) a présenté ses dernières actions pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. 16/09/2019 / © Enrique Garibaldi

Dans cet atelier de fabrication, un fablab, l’imprimante 3D travaille sans relâche.

Amel Garcia fait fabriquer ici un joystick (une manette) sur mesure, pour l’aider à mieux faire fonctionner son fauteuil roulant.

La jeune femme, atteinte d’une pathologie musculaire, se fatigue très vite. Elle est totalement dépendante de son fauteuil pour se déplacer.

“Avec un joystick standard, mon bras fatigue facilement. Une simple boule sous la main augmente la capacité de force permet de moins se fatiguer. Du coup on bouge davantage, on fait plus de choses, ça parait bête mais c’est essentiel en vrai.”

Depuis quelques mois, l’association des paralysés de France (APF) de l’Hérault a une convention avec un fablab montpelliérain pour offrir un service innovant et surtout utile à ses adhérents.

Grâce à l’impression 3D notamment, les personnes présentant un handicap accèdent à un service sur mesure et abordable financièrement.

Pour Mentzo de Winter, président de Labsud Montpellier, l’intérêt de ce partenariat, c’est aussi que les personnes en situation de handicap puissent faire elles-mêmes les objets dont elles ont besoin.

Avec le fait que les gens fassent eux-mêmes, on gagne le côut humain par rapport à l’industrie. Et les adhérents gagnent en autonomie. Il ya une adhésion de 30 euros par an pour être membre de l’association.

La révolution numérique dans l’accompagnement des personnes handicapées a commencé.

En Occitanie, 10 % de la population est en situation de handicap. L’APF Occitanie intervient auprès de plus de 1500 usagers chaque année.

Source FR3.

Pour marque-pages : Permaliens.