Doctolib se lance dans la téléconsultation…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

La plate-forme de prise de rendez-vous médicaux en ligne Doctolib a lancé dimanche 13 janvier son propre outil de téléconsultation.

Avec ce nouveau service, la jeune pousse française confirme son statut de champion sur le marché européen de la e-santé.

Doctolib se lance dans la téléconsultation

C’est un pas de plus vers le développement de télémédecine. La plate-forme Doctolib, spécialisée dans implifié la prise de rendez-vous médicaux en ligne, a annoncé dimanche 13 janvier qu’elle lançait son nouvel outil de téléconsultation, ou consultation vidéo, via sa propre application smartphone.

Ce nouveau service se développe peu à peu depuis le 15 septembre dernier. En effet, les consultations en visioconférence sont désormais remboursées par l’assurance maladie.

Pour débuter, Doctolib installe principalement ce nouveau service pour les médecins généralistes, particulièrement ceux de l’Ile-de-France, mais «l’ensemble de la France et les spécialistes seront couverts d’ici quelques mois», a indiqué Julien Méraud, le directeur de la stratégie de l’entreprise.

La jeune pousse française, créée en 2013, veut simplifier le processus, que ce soit du point de vue du patient comme du praticien. Concrètement, le patient, déjà habitué à l’application Doctolib, a juste à prendre rendez-vous avec son médecin comme il le fait d’habitude. Après avoir précisé la date et l’heure du rendez-vous, il peut désormais rajouter l’option «consultation vidéo», «dans le cas où elle est proposée», précise le mode d’emploi de Doctolib. Une fois le rendez-vous rajouté dans l’agenda du médecin, le patient a juste à attendre l’heure prévue pour se connecter à ce que Doctolib appelle «la salle d’attente virtuelle». Le médecin, averti de la connexion du patient, démarre dès qu’il le souhaite la consultation vidéo. En fin de séance, le médecin délivre l’ordonnance dans un espace sécurisé de l’application, facture le montant approprié en un clic et transmet la feuille de soin à l’assurance maladie pour le remboursement du patient.

Pour débuter, Doctolib installe principalement ce nouveau service pour les médecins généralistes, particulièrement ceux de l’Ile-de-France, mais «l’ensemble de la France et les spécialistes seront couverts d’ici quelques mois», a indiqué Julien Méraud, le directeur de la stratégie de l’entreprise.

La jeune pousse française, créée en 2013, veut simplifier le processus, que ce soit du point de vue du patient comme du praticien. Concrètement, le patient, déjà habitué à l’application Doctolib, a juste à prendre rendez-vous avec son médecin comme il le fait d’habitude. Après avoir précisé la date et l’heure du rendez-vous, il peut désormais rajouter l’option «consultation vidéo», «dans le cas où elle est proposée», précise le mode d’emploi de Doctolib. Une fois le rendez-vous rajouté dans l’agenda du médecin, le patient a juste à attendre l’heure prévue pour se connecter à ce que Doctolib appelle «la salle d’attente virtuelle». Le médecin, averti de la connexion du patient, démarre dès qu’il le souhaite la consultation vidéo. En fin de séance, le médecin délivre l’ordonnance dans un espace sécurisé de l’application, facture le montant approprié en un clic et transmet la feuille de soin à l’assurance maladie pour le remboursement du patient…

Plus d’information, cliquez ici.

Source LE FIGARO.

 

Pour marque-pages : Permaliens.