Un site Internet s’adapte au handicap intellectuel…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

Pas facile de s’informer sur des droits de citoyen sur internet lorsque l’on est en situation de handicap intellectuel.

Le site internet CAP’acité propose une solution adaptée.

Isabelle de Groot, cheffe de projet digital à Plérin, a bénévolement aidé l’association Nous Aussi à créer le site CAP’acité.

Depuis mars 2019, les personnes sous mesure de protection n’ont plus besoin de l’accord du juge des tutelles pour voter. Cependant, faute d’information et d’accompagnement, ce droit risque de n’être que théorique. Pour faire connaître les droits et les devoirs de tous citoyens au plus grand nombre, Nous Aussi, une association créée par et pour les personnes handicapées intellectuelles, a lancé CAP’acité, un site d’information accessible et citoyen.

« Sur internet, on a tendance à faire compliqué, pour faire joli. »

Pour le créer, les délégations de Nous Aussi du Morbihan et des Côtes-d’Armor ont fait appel à Isabelle de Groot, salariée à l’Adapei Les Nouelles de Plérin et cheffe de projet digital.

Une navigation simple

« À quoi sert un maire ? », « Pourquoi voter ? » . A quelques semaines des élections municipales, CAP’acité répond à ces questions, à la fois élémentaires et fondamentales. Certes, ces informations se trouvent déjà en ligne. Mais elles sont loin d’être compréhensible par tous. « Sur internet, on a tendance à faire compliqué, pour faire joli, pour montrer sa science », explique Isabelle de Groot. Résultat : « On a des sites qui ne sont pas du tout intuitifs et avec un langage compliqué ». La navigation sur CAP’acité se veut plus simple : « La lecture est linéaire, on a juste à faire défiler. Chaque thème est accompagné d’une vidéo animée et d’une bande sonore. »

Faire entendre sa voix

Durant la conception du site, les membres de Nous Aussi craignaient de se rendre visibles sur internet. « Ils se disaient : on va se moquer de nous, de notre handicap »,  déplore Isabelle de Groot. Alors pour se protéger, sur les vidéos, ils ont remplacé leurs visages par des avatars. Mais pour le son, ils ont fait fi de leur peur. « Ils tiennent à faire entendre leur voix, pour que les utilisateurs sachent qu’ils sont aidés par leurs pairs.»

Capture d’écran du site CAP’acité.
Capture d’écran du site CAP’acité.

Pour un langage plus clair, le site utilise le Facile à Lire et à Comprendre (Falc), une simplification du discours. « En Falc, on fait des phrases courtes, on utilise des mots simples et on explique systématiquement les termes compliqués. Le but est d’aller à l’essentiel et de rester neutre. Sur ce dernier point, c’est un véritable engagement : le site donne les informations mais laisse la personne son libre choix.

Pratique
https://www.capacite.net/

Source LE TELEGRAMME.

Pour marque-pages : Permaliens.