Lens : un garçon trisomique de 10 ans, oublié dans un bus, passe plusieurs heures au dépôt…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

L’accompagnateur qui se trouvait dans le véhicule a manqué de vigilance, concède l’IME qui dit en “tirer toutes les conséquences“.

Lens : un garçon trisomique de 10 ans, oublié dans un bus, passe plusieurs heures au dépôt

Un enfant de 10 ans, trisomique, s’est réveillé au dépôt de bus jeudi 3 octobre alors qu’il devait se rendre en bus à l’Institut Médico-Éducatif où il est suivi, selon une information de La Voix du Nord confirmée auprès de l’établissement.

Younès a passé une partie de la journée dans le bus

Nous avons manqué de vigilance” reconnaît-on à l’IME Léonce-Malecot. L’institut qui accueille des enfants et adolescents en situation de handicap revient, dans un communiqué, sur les circonstances de cet incident : “Lors du transport en bus du matin, le jeune Younès âgé de 10 ans s’est endormi dans le bus. À son arrivée à l’IME, il dormait encore et n’est pas descendu avec les autres enfants.

Et d’ajouter : “L’accompagnateur n’a pas vu qu’il était resté sur son siège et n’a pas fait le contrôle habituel. L’enfant ne s’est pas réveillé non plus lors du retour du bus chez notre prestataire. la conductrice a également quitté le bus sans effectuer de contrôle. Younès a passé une partie de la journée dans le bus“.

En constatant l’absence de l’enfant à la sortie du bus, l’IME dit avoir “conclu à une absence qui devait donner lieu à un échange entre l’établissemet et la famille“. Échange qui n’a pas eu lieu et que la direction de l’établissement dit “regrett[er] amèrement“.

Éviter qu’une telle situation se renouvelle

La famille, précise-t-on, a été rapidement prévenue et le jeune Younès a pu retourner dès le vendredi matin à l’IME, après avoir été vu par une équipe médicale et un psychologue. L’Agence régionale de la Santé a également été alertée.

Le contrôle du bus après la descente des enfants n’a pas été correctement fait” admet l’IME Léonce-Malecot. “Nous reconnaissons sur ce point notre responsabilité, en tirons toutes les conséquences et avons donc immédiatement renforcé et modifié nos procédures pour éviter qu’une telle situation se renouvelle“.

Selon La Voix du Nord, qui a recueilli le témoignage des parents, l’enfant qui ne peut pas s’exprimer, subirait depuis un mal-être. “On doit rester avec lui, lui tenir la main” la nuit, a précisé son père à nos confrères. Une plainte aurait été déposée pour “mise en danger de la vie d’autrui”.

Source FR3.

Pour marque-pages : Permaliens.