Décès d’un jeune homme trisomique : trois policiers suédois poursuivis..!

Les policiers lui ont tiré dessus pensant qu’il était en possession d’une arme, en fait il s’agissait d’un jouet… !

Le jeune Eric Torell a été tué par un policier suédois en août dernier. Photo d'archives Stina STJERNKVIST/TT News Agency/AFP

C’est un véritable quiproquo qui a coûté la vie à un jeune trisomique de 20 ans, qui souffrait aussi d’une certaine forme d’autisme.

Le soir du 2 août dernier, le jeune homme, Eric Torell, s’enfuit du domicile de son père, dans le centre de Stockholm, apportant avec lui une arme factice.

Les policiers, prévenus par des habitants, sont intervenus pour l’interpeller. Le jeune homme ne voulant pas lâcher son “arme”, les policiers ont paniqué pensant faire face à un homme dangereux.

Tir mortel dans le dos

Les policiers ont donc fait feu : le jeune homme avait été touché à trois reprises, sur 25 tirs. “C’était un jouet, un pistolet miniature destiné aux enfants de 5 ans… en plastique et pas très bien imité”, avait confié son père.

Trois policiers suédois ont donc été inculpés vendredi pour ce décès, rapporte l’agence de presse belge Belga.

L’un d’eux est poursuivi pour avoir causé sa mort en tirant le coup de feu fatal qui l’a atteint au dos. Les deux autres pour faute professionnelle : le ministère public a estimé qu’ils ont outrepassé leur droit d’auto-défense en tirant sans avoir estimé correctement les conséquences de chacun de leurs tirs.

“Les policiers auraient dû arrêter de tirer quand Eric leur a tourné le dos”, a précisé le procureur général Martin Tiden.

La mère de la victime est soulagée par la nouvelle de l’inculpation, estimant que cela montre que “ce n’était pas la faute” de son fils, a-t-elle confié à une chaîne de télévision.

Pour marque-pages : Permaliens.