Dans la peau de Dominique, devenue non-voyante… Vidéo…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

Dominique a perdu la vue très rapidement.

Elle est devenue non-voyante en trois ans. Une nouvelle situation à laquelle elle a dû s’adapter.

Mais, elle ne lui trouve pas que des côtés négatifs.

Dans la peau de Dominique, devenue non-voyante

Le noir total s’est installé dans la vie de Dominique en mai 2002, date à laquelle elle a perdu complètement la vue. Un processus qui a débuté trois ans auparavant, lorsque sa vision a commencé à diminuer.

Il lui a fallu s’habituer à cette nouvelle situation survenue tardivement dans sa vie.

Tout d’abord elle a appris à être patiente et dépendre des autres.

Quand on est mal ou non-voyant il faut beaucoup de patience. Pour faire les courses, les soldes ou aller se balader il faut attendre qu’on vienne vous chercher.

Mais être non-voyante ne présente pas que des côtés négatifs pour Dominique, elle trouve que cela lui a appris à percevoir le monde autrement.

Là, vous me posez des questions et je ne vous vois pas mais cela m’est égal. Ce qui m’intéresse c’est votre voix.

Dans une voix, elle entend toutes les nuances des émotions de de l’âme humaine : le bonheur, une cassure, une fêlure, la joie, le désir… Des informations qui lui permettent d’entrer à l’intérieur de son interlocuteur.

Même si elle ne voit plus, elle trouve cette vie plus riche car elle l’a rapprochée de la nature et d’elle même.

J’ai appris à connaître les autres autrement et à leur accorder de l’importance en fonction de ce qu’ils sont réellement.

Les seuls moments où Dominique se rappelle encore qu’elle a vu un jour, c’est quand elle rêve. Ses rêves sont en couleur.

► Malvoyants, aveugles quelle est la différence ?

En France, une personne est considérée comme malvoyante si son acuité visuelle à cinq mètres est inférieure ou égale à 4/10 et ne peut pas être corrigée totalement.

Une définition qui recouvre des réalités diverses allant de ceux qui ont perception floue aux personnes aveugles, touchées par une cécité absolue (aucune perception de la lumière).

En France, 1 700 000 personnes sont touchées par un trouble de la vision :  207 000 sont aveugles et 932 000 sont des malvoyants moyens (source : fédération des aveugles de France).

► Près de 10 000 personnes aveugles sont scolarisées chaque année en France

Les personnes aveugles ou malvoyantes peuvent lire et écrire grâce à Louis braille. C’est à la fin du 19e siècle qu’il a mis  au point un système d’écriture et de lecture utilisant des points saillants qui sont lus par les doigts.

Aujourd’hui, plus de 6 millions de personnes aveugles dans le monde l’utilisent.

Mais en France, il y a encore très peu d’ouvrages destinés aux non-voyants. Les livres en braille ne représentent que 8% des ouvrages disponibles.

►L’association “les Doigts qui rêvent” édite des livres tactiles

A Dijon, en Côte-d’Or, l’association Les Doigts qui Rêvent produit chaque année en moyenne plus de 2000 exemplaires en braille pour la France et l’étranger. Depuis sa création en 1994, elle a créé et adapté 282 titres, ce qui représente environ 45 000 exemplaires.

► Un accès à l’emploi difficile

Pour toutes les personnes déficientes visuelles, comme pour toutes les personnes handicapées, l’accès à l’emploi est un véritable parcours du combattant. Actuellement, 50% des personnes déficientes visuelles sont au chômage.

Source FR3.

Pour marque-pages : Permaliens.