Coronavirus : Un quart des Français ne souhaiterait pas se faire vacciner contre le Covid-19 (si un vaccin est trouvé)…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

Selon une étude publiée par « The Lancet », les personnes ayant un faible revenu feraient partie des plus méfiantes.

Coronavirus : Un quart des Français ne souhaiterait pas se faire vacciner contre le Covid-19 (si un vaccin est trouvé)

Les labos de la planète entière sont lancés dans la course pour tenter de trouver un vaccin contre le coronavirus. Mais quand bien même l’un ou plusieurs y parviendraient, il ne serait pas forcément bien accueilli en France. En effet, selon une étude publiée sur le site de la revue scientifique britannique The Lancet, plus d’un Français sur quatre (26 %) ne compterait pas se faire vacciner contre le Covid-19.

Le sondage a été réalisé par Internet auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 27 au 29 mars.

Les personnes âgées moins méfiantes

Toujours selon cette étude, des différences apparaissent parmi la population. Les personnes ayant un faible revenu, qui sont pourtant « généralement davantage exposées aux risques d’infection » selon les auteurs, sont plus nombreuses à ne pas vouloir se faire vacciner contre le coronavirus. Par ailleurs, les femmes âgées de 18 à 35 ans y sont aussi particulièrement opposées (36 %), elles qui ont pourtant « un rôle crucial concernant la vaccination des enfants ».

Autre enseignement, les personnes âgées de plus de 75 ans, parmi les plus à risques contre la pandémie, font partie des plus confiantes (22 % ne souhaiteraient pas se faire vacciner).

Une communication « cruciale »

Enfin, niveau politique, ce sont les personnes ayant voté pour un candidat d’extrême gauche à l’élection présidentielle de 2017 qui sont les plus méfiantes (32 %), de même que les personnes qui sont abstenues lors du scrutin (35 %).

Pour éviter un fort rejet du vaccin par la population française, les chercheurs cités par The Lancet jugent « crucial » que le gouvernement communique suffisamment tôt et de manière transparente concernant le vaccin. Si jamais il arrive.

Source 20 MINUTES.

Pour marque-pages : Permaliens.