Coronavirus : Olivier Véran annonce la distribution de masques gratuits pour les plus précaires…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

Le ministre de la Santé a déclaré ce mardi 21 juillet devant l’Assemblée nationale que des masques gratuits seraient distribués aux plus précaires.

Le port du masque est obligatoire dans les lieux clos depuis lundi 20 juillet.

Olivier Véran à l'Assemblée nationale ce mardi 21 juillet

“Nous allons réenclencher la distribution des masques gratuits à l’intention du public précaire, notamment le public qui bénéficie de la complémentaire santé solidaire”, a annoncé Olivier Véran à l’Assemblée nationale mardi. “Par ailleurs, deux millions de Français, ceux qui sont porteurs de fragilité, peuvent se faire rembourser des masques chirurgicaux sur prescription en pharmacie”, a ajouté le ministre de la Santé.

“Des masques, nous en avons en quantité et nous invitons les Français à les porter massivement”, a également assuré Olivier Véran. Très critiquées pour l’absence d’un stock stratégique suffisant au début de l’épidémie, les autorités veulent désormais atteindre l’objectif d’environ 60 millions de masques d’ici à fin septembre/début octobre, contre 3,5 millions avant la crise.

“Il faut que les Français comprennent que rien n’est gagné”

“On est dans quelque chose de fragile, il faut que les Français comprennent que rien n’est gagné, que le virus continue à circuler de façon importante, et que notre avenir sur les semaines qui viennent, c’est nous qui le possédons (…) Ce sont nos propres comportements, notre distanciation, les mesures barrières qu’on va prendre ou ne pas pendre qui nous conduiront à rester soit sur la ligne de crête, soit à basculer”, a prévenu plus tôt dans la journée le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, invité de BFMTV-RMC.

La décision de rendre le masque obligatoire constitue une volte-face du gouvernement français qui, se basant sur les recommandations internationales, notamment de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avait martelé au début de l’épidémie que les masques n’étaient utiles qu’aux soignants et aux malades. Pour le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, il s’agit “d’éviter un reconfinement général”. “L’important, c’est que les Français portent le masque non par crainte du gendarme, mais du virus”, a-t-il souligné à La Provence.

Source LA DEPÊCHE.

 

Pour marque-pages : Permaliens.