Handisport – Gironde. Cadillac : La prof met ses élèves en fauteuil roulant pour les sensibiliser au handicap…

Au collège A.France de Cadillac (Gironde), les collégiens pratiquent le handisport pour être sensibiliser à la pratique d’une activité sportive en situation d’handicap.

 

Au collège Anatole France de Cadillac (Gironde), la prof de sport a décidé de programmer l'handisport ce trimestre pour sensibiliser ses élèves au handicap. (©Le Républicain)

Pas de bousculade, à l’entrée du gymnase des Baries à Cadillac (Gironde) en cette fin du mois de novembre 2020. Les élèves du collège Anatole France franchissent la porte, certains sur leurs deux pieds et d’autres en fauteuil roulant car une moitié de l’effectif est handicapée.

Une volonté de leur professeure d’éducation physique, Anne Asseraf-Godrie, qui tente là une expérience particulièrement enrichissante : un trimestre pour pratiquer le handisport.

Le handisport, c’est quoi ?

Avec une prothèse, un fauteuil roulant ou un membre amputé, le sport reste accessible aux personnes invalides. Sous le terme handisport, on retrouve tout simplement l’activité sportive dont les règles ont été modifiées pour qu’il puisse être accessible aux personnes handicapées. Qu’il soit moteur ou sensoriel. Par ailleurs, concernant l’handicap mental, on parle de sport adapté.

Un cycle de sept semaines

« Sans l’aide du club de handball de Monségur qui nous a prêté 10 fauteuils roulants, ce projet n’aurait pas vu le jour »

Anne Asseraf-GodrieProfesseure de sport au collège Anatole France à Cadillac (Gironde)

Mais, concrètement, tout le mérite revient à l’enseignante qui a mis « sur pied » (et « sur roues ») un cycle de sept semaines de sports variés dans les conditions d’un handicap.

Jusqu’aux vacances de Noël, les ados vont se glisser dans l’esprit d’un invalide, apprendre à contrôler leurs mouvements face à l’autre, gérer des situations paradoxales.
Auparavant, ils se sont renseignés sur Internet et c’est en tout état de cause qu’ils se sont jetés dans l’aventure.

Des cours différents

Au collège Anatole France de Cadillac (Gironde), la prof de sport a décidé de programmer l'handisport ce trimestre pour sensibiliser ses élèves au handicap.

L’étude n’empêche pas la variété et les élèves des classes de 5e, 4e et 3e s’initient à tour de rôle à plusieurs handisports dans le gymnase de Cadillac. Ils pratiquent l’expression corporelle, l’ultimate (qui s’apparente au frisbee), le badminton, le handball, le volley. Chaque séquence se traduit par l’affrontement de deux équipes rivales de 10 joueurs debout et 10 assis. Pas facile, d’attraper la balle en stabilisant son fauteuil ! Pas facile, non plus, de la lancer correctement en respectant son adversaire défavorisé ! Et que dire de la course « à l’aveugle » ? De la réalisation d’un parcours athlétique ? L’introduction de fauteuils est aussi cause de situations particulières : Anne doit passer du temps à les nettoyer, changer éventuellement une roue crevée, etc… Sans se départir de son calme qui se répercute sur ses élèves, ravis de cette expérience.

Une session dont les collégiens se souviendront, et dont tout le mérite revient à une professeure qui n’as pas peur d’innover.

Source LE REPUBLICAIN.

Plouay. Ils ont fait découvrir le handisport aux collégiens…

Du handicap, Anaëlle Le Blevec et Grégory Leray, athlètes de haut niveau, en ont fait une force.

Ce message a été délivré aux élèves du collège Marcel-Pagnol, de Plouay, avec succès.

Lors de la semaine de la citoyenneté, les élèves de 6e de Marcel-Pagnol, à Plouay, ont découvert des disciplines handisports. Ils étaient aux côtés d’athlètes de haut niveau : Gregory Leray qui pratique le handbike et Anaëlle Le Blevec, Plœmeuroise, championne de France de parasurf 1.

À leurs côtés, chacun a pu s’essayer au handbike et au basket. Très vite, les élèves ont oublié le handicap pour se concentrer sur l’aspect sportif.

« L’envie de se mesurer aux autres »

Grégory Leray a perdu l’usage de ses jambes il y a vingt ans, dans un accident de moto. « Huit mois après, j’étais sur un fauteuil et trois semaines plus tard je me lançais dans la compétition en fauteuil d’athlétisme », sourit-il.

Il s’est ensuite lancé dans le handbike qui s’avère être une vraie révélation. Ce sport, plus attrayant, lui redonne « l’envie de se mesurer aux autres. C’est une bataille où dans chaque niveau, il y a du niveau ».

Il donne de son temps de manière bénévole pour venir parler du handicap et de son sport aux élèves.

« Avec de l’envie, on peut réussir »

Anaëlle Le Blevec est une grande sportive qui a fait de son handicap une force. Atteinte d’une maladie génétique neuromusculaire, elle s’est lancée très tôt dans le sport.

Elle a rejoint l’association Vagdespoir. Cette jeune enseignante de l’école Marcel-Pagnol, à Plœmeur, est bénévole au comité départemental handisport.

Pour ces deux sportifs, le message est clair : « Avec de l’envie, on peut réussir ce que l’on entreprend malgré les difficultés. »

Source OUEST FRANCE.

Impressionnant !!! VIDEO. A 13 ans, elle réalise un backflip en fauteuil roulant…

CHAMPIONNE Lily Rice, 13 ans, est devenu la première Européenne à réaliser un backflip en fauteuil roulant…

Lily Rice, une jeune fille paraplégique originaire du Pays de Galles, s’est récemment illustrée à Cardiff en devenant la première Européenne à réaliser un backflip en fauteuil roulant.

Agée de seulement 13 ans, la jeune fille souffre d’une paraplégie spastique héréditaire, qui rigidifie et affine les muscles de ses membres inférieurs, la laissant incapable de marcher. Mais il en fallait plus pour décourager Lily Rice, qui a commencé à s’intéresser au motocross en fauteuil il y a 7 mois, après avoir vu des vidéos du champion de WCMX (wheelchair motocross) Aaron « Wheelz » Fotheringham. La jeune femme avait alors écrit au sportif, pour lui demander comment il s’était procuré un fauteuil de motocross, équipement particulièrement onéreux. A sa grande surprise, c’est finalement Aaron Fotheringham lui-même qui lui a fourni son premier fauteuil.

J’ai « juste pratiqué, pratiqué et finalement atterri sur un tapis de mousse » résume-t-elle, interviewée par Unilad, « j’étais un peu effrayée mais surtout excitée. J’arrivais bien à faire les banks (virages) mais j’étais effrayée par les quarters (cercles). Mais une fois que je l’ai fait une fois, c’était bon ». A présent, la jeune fille s’entraîne sur les rampes à BMX des skate-parks et bénéficie d’un solide sponsor.

Quant au backflip qu’elle a réalisé à Cardiff, il a nécessité seulement 6 heures d’entraînement. « J’avais vu beaucoup de gens le faire et cela ne semblait pas trop difficile, donc j’ai voulu essayer », raconte-elle avant d’ajouter qu’elle lève des fonds pour participer au championnat de WCMX l’année prochaine en Californie.

Source 20 Minutes, découvrir la Vidéo.

Handicap – Stéphane Houdet remporte l’US Open en fauteuil…

En tennis-fauteuil, le Français Stéphane Houdet a remporté son quatrième titre du Grand Chelem en simple ce dimanche. L’occasion de plaider une nouvelle fois pour une meilleure reconnaissance de son sport.

uelques minutes après avoir conquis son quatrième titre du Grand Chelem (deux Roland-Garros et deux US Open) en simple – 6-2, 4-6, 6-3 dimanche contre le Britannique Alfie Hewett -, Stéphane Houdet regardait davantage le chemin parcouru que le résultat. «J’essaie de progresser. Je suis content, je vais peut-être boire une bière mais tout le monde va être tourné sur le Masters, l’Australie, Roland-Garros. C’est toujours le prochain. On arrête de se reposer sur nos lauriers et de pleurer sur notre sort. On joue, on s’amuse et puis je vais bien dormir ce soir (dimanche), souriait-il. Le trophée, tout le monde s’en fout, il va finir chez moi sur l’étagère.»

En bonne place, tout de même. Et il sera accompagné d’un chèque de 25.000 dollars, loin des autres Grands Chelems… «Les Américains ont décidé de battre le record, c’est 3,7 millions (vainqueurs hommes et femmes). Malheureusement pour nous, non seulement ils ne battent pas le record mais ils sont loin puisqu’on a 25.000 dollars au vainqueur alors qu’à Roland et Wimbledon, c’est 40-42.000. Mais ils travaillent là-dessus.» Lors de la remise des trophées du tournoi organisé trois années sur quatre, puisque les Jeux Paralympiques tombent en même temps, il n’a donc pas oublié de le noter d’un trait d’humour.

«Un nouveau jeu»

Mais il préférait se concentrer sur sa progression qui fait de lui «un meilleur joueur» qu’avant. Depuis l’Open d’Australie, il travaille différemment et il a l’impression de «découvrir un nouveau jeu». A New York, sa nouvelle méthode a payé en finale, après lui avoir permis de sortir, la veille, la tête de série n°1, l’Argentin Gustavo Fernandez, sous le regard de Jose Luis Clerc. Tout le tournoi, l’ancien numéro un mondial a utilisé une nouvelle arme : le service au T côté avantage. Et ça a bien fonctionné.

Tennis - Stéphane Houdet - Handicap

Plus d’information, cliquez ici.

Source L’EQUIPE.

Un tour de France à vélo pour promouvoir le sport adapté aux personnes âgées ou malades…

L’association « Siel Bleu » fait la promotion du sport adapté pour les personnes âgées, malades ou handicapées, et réalise un tour de France pour rencontrer ses bénéficiaires. Vendredi 1er septembre, ils faisaient escale à Beaux, en Haute-Loire.

C’est sur leurs vélos électriques que Jean-Michel et Jean-Daniel ont décidé de faire ce tour de France un peu particulier. Après leurs études de sport, ils ont créé il y a 20 ans une association pour développer l’activité physique pour tous.

Ce vendredi 1er septembre, ils font étape dans un foyer de vie pour des malades psychiatriques. Au programme pour commencer, de la gym sur chaise.

Un enseignant intervient deux fois par semaine dans l’établissement, soit en groupe, soit de façon plus individuelle. Un rendez-vous désormais très attendu par les résidents.

« J’adore, cela apporte de la stabilité, et de la force », explique Sosiane Merzoug, résident du foyer d’accueil médicalisé Les Cèdres.

« La priorité, cela va être d’apporter de la bonne humeur. On va essayer de travailler sur la cohésion de groupe. On va être plus sur l’aspect social. Avec des petits groupes, on sera plus sur l’aspect technique et la prévention des chutes, de la reprise de confiance », indique Clément Raymond, chargé de prévention.

120.000 bénéficiaires

 » Siel Bleu » propose ainsi des activités adaptées à quelques 120.000 bénéficiaires chaque semaine dans des maisons de retraite, des structures comme celle-ci ou auprès de personnes souffrant de maladies chroniques.

Son objectif : contribuer au mieux-être des personnes fragilisées. C’est pour promouvoir la prévention par le sport que ses fondateurs ont enfourché leur vélo :
« La prévention, c’est l’avenir. Cela permet d’améliorer la qualité de vie des personnes, de leur redonner le sourire. Cela permet de créer de l’emploi au niveau local et en train de le démontrer avec plus de 600 salariés en France. En même temps, cela permet de faire des économies au pouvoir public. », affirme Jean-Michel Ricard, co-fondateur groupe associatif Siel Bleu.

Un message que l’association Siel Bleu veut faire passer auprès des acteurs de la santé durant les 24 étapes de ce tour de France à vélo…

Activité physique pour tous

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Handicapé, on lui refuse son rapatriement en France…. !

C’est son premier jour de vacances lorsque Sébastien Pilot, habitant de Seyssinet-Pariset et entraîneur handiboxe du Ring grenoblois, doit être hospitalisé en urgence, dimanche 13 août, à Varsovie.

Un scénario devenu presque habituel pour le sportif : une de ses artères vient de lâcher, entraînant une importante hémorragie interne. La faute à sa neurofibromatose, cette maladie orpheline qui le handicape depuis son enfance.

« J’ai été transporté dans trois hôpitaux avant d’être pris en charge, j’avais besoin d’une transfusion en urgence », raconte le sportif. Le début d’un calvaire qui va l’immobiliser au centre hospitalier du ministère de l’Intérieur et de l’Administration à Varsovie pour le reste de son séjour.

« Après avoir stoppé l’hémorragie, les médecins m’ont laissé dans une chambre de cinq lits, sans autres soins », témoigne Sébastien Pilot, qui essaye alors de se faire rapatrier en France….

Sébastien Pilot

Plus d’information, cliquez ici.

Source Le Dauphiné.