Alzheimer: Il invente un porte-clé GPS pour retrouver les malades

Alzheimer – La France compte un million de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

  • Une notification est envoyée aux proches si le malade dépasse le secteur de promenade délimité, en cas de chute ou d’activation du bouton d’urgence.

Un jour, la grand-mère de Guillaume Eberwein s’est perdue en allant faire ses courses. Comme 47,5 millions de personnes dans le monde, dont un million en France, la vieille dame est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Elle habite loin d’une partie de sa famille. Par chance, une connaissance la croise dans la rue et la ramène chez elle.

Passées les premières frayeurs, Guillaume Eberwein, encore étudiant en dernière année de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne sur le campus Charpak à Gardanne (Bouches-du-Rhône), s’allie avec son père, également ingénieur, pour mettre au point un porte-clefs GPS à destination des personnes âgées atteintes de cette maladie. Quelques années plus tard, Guillaume Eberwein est non seulement major de sa promotion (section biomédical), mais il dirige sa propre start-up, déjà lauréate de plusieurs prix et qui a soufflé sa première bougie ce mercredi….

Alzheimer

Plus d’information, cliquez ici.

Source 20 Minutes.

Le tango contre la maladie de Parkinson…

Maladie de Parkinson – En pratiquant le tango argentin, les personnes atteintes de la maladie de Parkinson peuvent améliorer leur santé.

Une nouvelle étude américaine le confirme : le tango argentin permet de lutter contre les symptômes de la maladie de Parkinson. Cette pathologie neurogénérative, qui touche 150 000 personnes en France, provoque de nombreux troubles : lenteur des mouvements, raideur musculaire, tremblements, difficultés à marcher ou à garder l’équilibre. C’est précisément sur ces deux derniers points que le tango apporte une véritable amélioration de l’état du patient, selon les travaux menés par le professeur Gammon M. Earhart, neurologue à l’école de médecine de l’université de Washington (Etats-Unis).

En dansant de manière lente et souple, les pratiquants sont obligés de se tenir droit et de faire travailler l’équilibre, la posture et la souplesse. Depuis plusieurs années déjà, des professeurs de tango donnent des cours à des malades. Durant quelques minutes, les danseurs ne sont plus des patients mais goûtent à la joie d’esquisser des pas. Une activité qui atténue les blocages du corps et joue aussi sur le moral.

Plus d’information, cliquez ici.

Source LE PARISIEN.

Arthrose. Les cas ont doublé en 50 ans à cause de notre mode de vie …

Des chercheurs américains ont calculé que le nombre de cas d’arthrose du genou avait doublé entre le milieu du XXe siècle et aujourd’hui. En cause, quelques éléments extérieurs mais surtout l’évolution du mode de vie.

D’après l’étude publiée le 29 août dernier, l’arthrose du genou serait notamment liée à notre alimentation et notre activité physique.

Le nombre de personnes souffrant d’arthrose du genou a été multiplié par deux depuis le milieu du XXe siècle. Certains facteurs extérieurs expliquent en partie le phénomène, comme l’évolution de la forme des chaussures ou la nature du revêtement sur les trottoirs. Mais les causes principales relèvent de notre comportement.

9 à 10 millions de malades…

Des chercheurs américains ont publié une étude en ce sens le 29 août dernier, dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Dans leurs travaux, les scientifiques ont comparé les chiffres actuels et ceux datant de la période préindustrielle en matière d’arthrose du genou.

Cette maladie touche aujourd’hui 9 à 10 millions de Français, rappelle Le Point. Les spécialistes expliquent ce chiffre par notre mode de vie. La nourriture dans notre assiette serait trop grasse et trop sucrée. Cette alimentation favoriserait les inflammations chroniques bénignes, plus tard aggravées par le manque d’activité physique.

Soigner par la prévention…

L’inactivité grandissante affaiblirait les muscles périarticulaires, qui ne seraient alors plus capables d’équilibrer la position des cartilages du genou. Le manque d’exercice contribuerait aussi à l’amincissement de ces cartilages, ce qui augmenterait le risque d’arthrose.

Cette maladie s’ajoute à la liste des problèmes de santé auxquels nous pouvons toutefois remédier. Il faudrait pour cela surveiller son alimentation et pratiquer une activité physique régulière…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Ouest France.

Hausse de la CSG: «L’effort» concernera les retraités «les plus aisés», assure Macron… !

Retraités – Une réforme qui inquiète les retraités. Emmanuel Macron rappelle son souhait de baisser les cotisations salariales grâce à une hausse de la CSG dont « les contributeurs nets seront les 60 % de retraités les plus aisés », un « effort » qui permettra de « récompenser le travail », dans un entretien au Point à paraître jeudi.

« Les contributeurs nets (de la hausse de la CSG) seront les 60 % de retraités les plus aisés -dont la plupart s’y retrouveront avec la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des Français », affirme le chef de l’Etat dans un entretien-fleuve.

La « baisse des cotisations représentera plus de 250 euros au niveau du smic ».

« Les pauvres d’aujourd’hui sont souvent moins les retraités que les jeunes. Je leur demande donc, pour les plus aisés, un effort, je l’ai dit. Et leur effort permet de récompenser le travail », souligne-t-il. La « baisse des cotisations est tout sauf anecdotique et représentera plus de 250 euros au niveau du smic », précise-t-il.

Le président de la République avait annoncé pendant la campagne son souhait d’augmenter la CSG de 1,7 point, en épargnant toutefois les chômeurs et les 40 % de retraités les plus modestes. La mesure a été vivement contestée aussi bien par la droite que par la France insoumise et certains responsables PS…

Hausse CSG - Retraités

Plus d’information, cliquez ici.

Source 20 Minutes.

La familiarité du personnel gérontologique envers les résidents…

Gérontologie – Un jeudi après-midi en unité de soins de longue durée. Le psychologue est venu prendre des nouvelles de Madame Solange S., résidente alitée qui présente des troubles démentiels, mais qui a conservé certaines capacités de jugement critique.

Une aide soignante passe la tête par la porte, et annonce : «on va bientôt venir te changer, Soso». Madame S. dit alors au psychologue : «je n’aime pas qu’on m’appelle Soso : ça n’est pas respectueux».

Les abus de familiarité du personnel soignant envers les résidents sont essentiellement rencontrés en pédiatrie et en gériatrie. Si la familiarité est en général adaptée dans le premier cas, elle est très souvent abusive dans le second, et s’apparente à une forme de maltraitance. Elle ne doit donc pas nous laisser indifférents….

LES PRINCIPALES FORMES DE LA FAMILIARITÉ…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Cairn Info.

EHPAD – Seniors – Baisse des contrats aidés : la goutte de trop pour les Ehpad…

EHPAD – Restriction budgétaire – Déjà frappés par une nouvelle restriction budgétaire, une de plus, les Ehpad vont devoir faire face à la réduction de l’enveloppe des contrats aidés. Les différents syndicats et associations espèrent que le gouvernement se montrera bienveillant pour un secteur déjà en crise.

Noyé à cause des réductions budgétaires, le personnel des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) craint que la baisse programmée des contrats aidés lui maintienne la tête sous l’eau. Le gouvernement d’Edouard Philippe souhaite diviser par deux en deux ans l’enveloppe destinée à ces contrats financés en grande partie par l’Etat.

De 459.000 en 2016, tous secteurs confondus, le nombre de contrats aidés signés ou renouvelés passera à 310.000 en 2017, et le Premier ministre a laissé entendre que le chiffre descendrait sous les 200.000 en 2018.

Selon la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), un contrat de travail est considéré comme « aidé » quand l’employeur bénéficie d’aides (subventions, exonérations de cotisations sociales, aides à la formation), qu’il concerne des personnes « rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi », soit des jeunes peu diplômés ou des chômeurs de longue durée proches de la retraite, et que les pouvoirs publics décident du volume de ces contrats….

EHPAD - Crise

Plus d’information, cliquez ici.

Source France Info.

Seniors : la promenade du chien incite à bouger !

Prendre soin de l’autre et de soi en même temps, voilà le crédo de tout duo, chez l’être humain bien sûr… mais aussi chez l’animal ! Ainsi, en promenant leur chien tous les jours, les seniors trouveraient la motivation pour se « bouger ». De quoi profiter des bénéfices du plein air et de l’activité physique.

Tenir l’animal en laisse, faire le tour du parc pour permettre au chien de se défouler… mine de rien, la promenade du jour met le corps en action ! Un pas soutenu, un peu de force déployée pour maintenir l’animal à ses côtés, un rythme régulier… tous les ingrédients de l’activité physique sont au rendez-vous. Mais à quel point cette activité booste les seniors ? Pour le savoir, des chercheurs britanniques ont suivi 3 123 personnes entre septembre 2006 et décembre 2011. Agées de 49 à 91 ans, toutes ont porté à différentes reprises un podomètre pendant quatre jours consécutifs durant leurs heures de marche. Elles ont aussi précisé si elles possédaient un chien, auquel cas la question de la fréquence des balades était aussi posée.

Un vecteur de motivation…

NOS AMIES LES BÊTES - ANIMAUX

 

 

 

 

 

 

 

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA DEPECHE.

Abus sexuels en Maison de Retraite. Vulnérabilité : des abus qui font peur…

La récente enquête de France Info sur les agressions sexuelles en maison de retraite fait bien évidemment peur. Loin de la sexualité libre et consentie, qui pose d’autres questions (aux proches notamment), ces abus ne peuvent rester invisibles, ni impunis.

Ils ajoutent à la mauvaise image de ces institutions qui subissent des tensions financières et des pressions sur les taux d’encadrements, malgré elles. Cette semaine la rédaction d’Agevillage explique pourquoi le nombre de personnel en Ehpad (établissements pour personnes âgées dépendantes) fait débat.

La vulnérabilité de nos parents, de nos aînés, nous engage.

Elle nous engage à protéger ces personnes fragilisées… sans renier leur liberté, leur dignité.

Et ce n’est pas facile…

Vulnérabilité : des abus sexuels qui font peur

 

 

4

 

 

 

Plus d’information, cliquez ici.

Source Agevillage.

« Et si j’aidais mes aidants ? », une plateforme interactive pour aider les chefs d’entreprise…

Aidants – « Et si j’aidais mes aidants ? » est une plateforme interactive qui vise à aider les dirigeants d’entreprise à mieux comprendre le rôle des aidants qui composent sa société et à découvrir des pistes d’action pour mener sa propre stratégie tournée vers les salariés aidants.

Et si j’aidais mes aidants ?

Les dirigeants d’entreprise peuvent décider de prendre en compte les besoins spécifiques de leurs salariés aidants, ils peuvent interagir avec les salariés pour déterminer leurs difficultés et les aménagements qui pourraient les aider à concilier leurs obligations professionnelles et familiales.

L’idée est de proposer des solutions adaptées, acceptables et respectueuses pour tenir compte des besoins du salarié, mais sans qu’il y ait de contrainte excessive, d’éliminer les obstacles discriminatoires susceptibles d’empêcher le salarié de faire son travail et de rester ouvert à des ajustements de la solution déjà acceptée lorsque la situation évolue…

Aidants

 

 

 

 

Plus d’information, cliquez ici.

Source Silvereco.

Opération séduction pour attirer les internes en gériatrie…

Gériatrie – Après voir passé le concours de l’internat, les étudiants en médecine vont bientôt choisir leur spécialité. Cette année, 200 places sont ouvertes en gériatrie. Une spécialité qui souffre pourtant de son image et peine à recruter.

La France compte actuellement 6 millions de personnes âgées de plus de 75 ans. Alors que le besoin d’accompagnement médical de cette population ne cesse d’augmenter, la gériatrie peine à recruter de nouveaux spécialistes. Les futurs internes entameront la procédure définitive de leur choix d’internat à la fin du mois d’août. 200 nouveaux postes d’internes en gériatrie ont été ouverts dans les CHU français, mais de nombreuses places devraient rester vacantes.

La plate-forme CELINE du Centre national de gestion (CNG) permet de simuler le choix des internes et à une semaine du début de la procédure définitive, les résultats sont inquiétants…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Allodocteurs