Rentrée scolaire : les “50 000 contrats aidés d’AVS seront sanctuarisés pour l’accompagnement des élèves handicapés”

La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel a expliqué, lundi sur franceinfo, que les emplois d’auxiliaires de vie scolaire seront maintenus tandis que 8 000 nouveaux emplois d’accompagnants des élèves en situation de handicap seront créés.

Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, s’est voulue rassurante, lundi 28 août sur franceinfo, en affirmant que les “50 000 contrats aidés [d’auxiliaire de vie scolaire] seront sanctuarisés pour l’accompagnement des élèves handicapés”.

Par ailleurs, “8 000 nouveaux emplois d’accompagnants des élèves en situation de handicap [AESH] seront créés pour cette rentrée”, a annoncé Sophie Cluzel. Cette création de postes avait déjà été prévue et budgétée par le gouvernement de François Hollande.

Le chantier de l’accompagnement

Dès le mois d’octobre, Sophie Cluzel et le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ont décidé de rouvrir le chantier de l’accompagnement. Ils souhaitent réfléchir sur ce statut, “car c’est un vrai besoin de pouvoir fluidifier le parcours des élèves handicapés qui sont des enfants avec des besoins d’accompagnement”, a expliqué la secrétaire d’état…

AVS HANDICAP

Plus d’information, cliquez ici.

Source France et Tv Info.

Une start-up limousine invente un bracelet connecté pour faire gagner du temps aux secours

Votre carnet de santé dans une carte ou un bracelet accessible en quelques secondes pour les secours ou un médecin qui vous prend en charge. C’est désormais possible grâce à l’invention d’une petite start-up limougeaude.

Identité, groupe sanguin, informations sur l’acceptation ou non du don d’organes, pathologies éventuelles, coordonnées des proches … Tout ça dans un seul et même bracelet ou une petite carte que les secours ou services d’urgences n’ont qu’à scanner en cas d’accident ou de problème de mémoire de la personne prise en charge. L’idée émane de la star-up limougeaude ID Vitae co-créée par Céline Bonneau. “Il y a quatre ans, j’ai fait un malaise lors d’un footing et je n’avais rien sur moi. J’ai finalement réussi à donner mon nom quand on m’a retrouvée, mais quand est choqué après un accident ce n’est pas toujours évident“, raconte celle qui est aussi triathlète…

“La solution aux pertes de mémoires”

L’invention de la petite star-up de Limoges est destinée aux sportifs, mais pas seulement. “Cela peut servir également pour les personnes âgées

Bracelet électronique - Secours

Plus d’information, cliquez ici.

Source France Bleu.

La famille de Baptiste, un adolescent autiste, lance une pétition pour qu’il soit scolarisé en IME…

Baptiste a 16 ans, et il habite à Alby-sur-Chéran en Haute-Savoie. Suite à un grave accident, il a été déscolarisé jusqu’à aujourd’hui. Le problème, c’est qu’il n’y a plus de place en IME (institut médico-éducatif). Ses parents ont lancé une pétition qui a déjà recueilli 43 000 voix.

Les parents de Baptiste ne baisseront pas les bras. Et sont prêts à tout pour que leur fils de 16 ans soit de nouveau scolarisé. Ils ont donc lancé une pétition pour qu’une place en IME (institut médico-éducatif) soit trouvée.

Baptiste est un adolescent autiste. Jusqu’en décembre 2015, il a été scolarisé en milieu ordinaire avec une AVS (auxiliaire de vie scolaire) en classe de 4ème SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adapté).

Après un grave accident (double fracture de la jambe) induisant une très longue immobilisation et remise à la marche,  Baptiste a été déscolarisé jusqu’à aujourd’hui.

Inoccupé à la maison, un état dépressif s’est installé…

Pétition Baptiste Autiste

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Handicap : Commerçants, attention à l’arnaque à l’accessibilité… !

Handicap – Accessibilité des commerces – locaux professionnels. Moyennant presque 600€, un organisme “officiel” a proposé à une commerçante de Haute-Savoie d’inscrire son établissement sur un registre d’accessibilité sous peine d’une amende de 45 000€, voire une fermeture de sa boutique. Problème: c’est une arnaque. !!

Payer pour être dans les clous. Début août, une commerçante de Haute-Savoie reçoit un appel téléphonique d’un homme affirmant travailler pour un organisme “officiel”. Il serait chargé de régulariser la situation des établissements recevant du public (ERP) qui ne se seraient pas encore inscrits sur le registre d’accessibilité obligatoire à partir du 30 septembre 2017. La procédure coûte exactement 588€.

Après toute une série de questions sur son commerce, et son accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR), le mystérieux inconnu indique à la gérante qu’elle est passible d’une amende comprise entre 5 000 et 45 000 euros, et que son établissement peut également fermer, si elle ne s’inscrit pas sur le fameux registre…

Arnaque Accessibilité

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Handicap : «Tout le monde a le droit de voyager»…

Handicap. À travers Handi’Tour Guide, Marie Fournier, jeune Toulousaine, a su allier sa passion pour les voyages et son envie d’aider les autres. Tout au long de l’année, elle propose un accompagnement personnalisé lors de séjours, sorties culturelles ou loisirs, pour les personnes en situation d’handicap.

Enrichie par ses différentes expériences personnelles et professionnelles en tant que guide conférencier, accompagnatrice sociale et scolaire auprès d’un public en situation de handicap, c’est tout naturellement qu’elle en est venue à mettre en place Handi’Tour Guide. «Tout le monde a le droit de voyager», déclare Marie. Elle accompagne personnellement petits et grands ayant des déficiences psychiques, motrices ou encore visuelles, en les aidant dans les actes essentiels de la vie quotidienne, mais elle leur fait également découvrir les traditions et richesses touristiques des lieux, tout en s’adaptant au rythme de chacun. «Je veux qu’ils soient autonome mais qu’ils sachent que je suis là en cas de besoin», indique-t-elle…

Handi'Tour

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA DEPÊCHE.

 

La génération perdue de l’autisme : ces adultes qu’on a sacrifiés au nom de diagnostics erronés…

Autisme. Certains autistes passent encore une grande partie de leur vie sans savoir qu’ils le sont, envoyés à défaut dans des établissements psychiatriques ou soignés pour des troubles qu’ils n’ont jamais eu. La France est en effet très en retard concernant la prise en charge de cette maladie, au point d’être sanctionnée par l’Union européenne.

Atlantico : Selon un article de The Atlantic, toute une génération d’autistes américains qui ont aujourd’hui autour de 50/55 ans ont été mal diagnostiqués, mal soignés et placés à tort dans des hôpitaux psychiatriques. Certains parents porteurs des troubles autistiques les plus légers découvrent même aujourd’hui en même temps que leur enfant qu’ils souffrent de ce syndrome. Est-ce le cas en France ?

Lise Malézé : Oui, ce phénomène a bien lieu en France et je dirais certainement plus qu’aux Etats-Unis,…

Plus d’information, cliquez ici.

Source ATLANTICO.

Handicap : Le handisport accessible aux enfants des centres de loisirs…

Handisport. FLEURY-LES- AUBRAIS. Dans le complexe sportif des Jacobins, une vingtaine d’enfants de la base juniors et de l’accueil de loisirs de la Maison pour tous Jean-Gabin ont découvert, la semaine dernière, le handisport. Une intervention de Titouan Pineau, animateur sportif au comité départemental handisport.

Après avoir appris avec étonnement que quasiment toutes les activités sportives pouvaient être adaptées aux personnes en situation de handicap, les jeunes ont pris place dans des fauteuils roulants afin d’apprendre à les manier puis à jouer au basket fauteuil.

Ils ont ensuite été sensibilisés au handicap sensoriel grâce au torbal, un sport dédié aux déficients visuels qui se joue avec une balle sonore..

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA REPUBLIQUE DU CENTRE.

Handisport accessible aux enfants des centres de loisirs

Festival International du film sur le Handicap Cannes – 15 au 20 septembre 2017

Au fond, nous sommes tous des handicapés

Par rapport à ce que nous pourrions être, par rapport à ce que nous rêverions d’être et de faire, il nous manque toujours quelque chose, à nous tous, ne serait-ce qu’un peu plus de vie, d’ardeur, d’habileté, de générosité.

C’est pourquoi, par rapport à ceux que nous appelons “handicapés” – et qui à nos yeux le sont vraiment – je me sens comme un vieux frère, je ne vois pas de différence. Aussi suis-je, à mon grand âge (qui est aussi un handicap, irrémédiable) particulièrement heureux de parrainer ce festival. Et de me retrouver parmi mes semblables.

JEAN-CLAUDE CARRIERE, Parrain d’honneur du FIF…

Plus d’information, cliquez ici.

Source www.festival-international-du-film-sur-le-handicap.fr/

Peut-on détecter et prévenir les troubles psychiatriques chez les adolescents ?…

Le débat agite la communauté psychiatrique, qui s’interroge désormais sur la possibilité de repérer des maladies mentales chez les adolescents et les jeunes adultes.

Si on avait écouté plus attentivement ses diatribes mégalomaniaques, aurait-on évité au rappeur Kanye West une hospitalisation psychiatrique d’urgence due à une bouffée de psychose? Et la sculptrice Camille Claudel, sœur de Paul, mieux considérée et écoutée, aurait-elle pu échapper à sa mort sordide dans une institution pour aliénés? Autant de questions qui se posent désormais devant les nouveaux chantiers de la psychiatrie moderne et notamment ceux liés à la détection précoce des maladies mentales dans leurs formes les plus sévères – autisme, schizophrénie, bipolarité…

Troubles psychiatriques

Plus d’information, cliquez ici.

Source LE FIGARO.

Edito ! Les handicaps d’une réforme… “Bercy sans cervelle !!!”.

« C’est à se demander si, à Bercy, on est capable de travailler avec un peu de cervelle ! »…

Et sans coeur !

La Rédaction Handicap Info.

Le coup de gueule de la semaine est à porter au compte de Jean-Louis Garcia, président de l’Association pour adultes et jeunes handicapés. L’objet de son courroux ? Les conséquences pour les personnes handicapées de la baisse des contrats aidés.

Jugé « inefficace dans la lutte contre le chômage » et « coûteux » (2,4 milliards d’euros), le dispositif sera réformé comme l’a confirmé jeudi le Premier ministre. Cela se traduira par une baisse de 139 000 contrats aidés par rapport à 2016. Dans l’immédiat, cette décision constitue un véritable casse-tête pour de nombreux élus et responsables associatifs, car ces emplois subventionnés permettent notamment d’assurer une partie du fonctionnement des écoles en faisant tourner le périscolaire, la surveillance ou la cantine…

Plus d’information, cliquez ici.

Source EST REPUBLICAIN.