Ariège – Le handicap ne doit pas freiner l’emploi…

Emploi – Fonction publique territoriale

À l’occasion de la présentation de la première journée départementale d’information pour l’emploi des personnes en situation de handicap dans les collectivités territoriales, le centre de gestion fait le point sur ses missions de sensibilisation et d’accompagnement.

Une première journée départementale pour promouvoir et informer sur l’emploi des personnes en situation de handicap se tiendra jeudi 21 septembre, à Foix. Il s’agit d’une initiative du centre de gestion de la fonction publique de l’Ariège. En effet, cet organe qui a pour mission d’accompagner la gestion des personnels de la fonction publique, œuvre depuis janvier 2016 à la promotion, l’information et l’accompagnement des collectivités publiques pour l’emploi des personnes handicapées. «Par convention avec le fonds d’insertion pour les personnes handicapées dans la fonction publique (Fiphfp), le centre accompagne d’une part les candidats à l’emploi et les agents confrontés à une situation de handicap pour le maintien et l’évolution dans leur situation professionnelle ; et d’autre part, il offre un panel d’outils aux élus pour favoriser l’emploi des personnes handicapées dans les collectivités», précise Geneviève Anglade, directrice du centre.

Un outil de diagnostic pour favoriser l’inclusion

Depuis janvier 2016, le centre de gestion départemental relève le défi qui lui a été confié avec ferveur. En 2016, celui-ci a organisé 4 demi-journées d’information qui ont rassemblé au total 119 personnes : élus, DGS et DRH. Toutes les collectivités d’au moins 20 agents étant soumises à un quota de 6 % d’employés en situation de handicap. Et l’Ariège est bonne élève, puisqu’elle affiche un taux global de 6,32 %.

Emploi Handicap - Fonction Püblique Territoriale

Source LA DEPÊCHE.

La prime d’activité va augmenter de 20 euros en 2018…

Prime d’activité – AAH – Le ministère des Solidarités est revenu sur une promesse de campagne d’Emmanuel Macron concernant l’augmentation de la prime d’activité ainsi que de l’Allocation adulte handicapé.

Elles devraient intervenir à partir de l’année prochaine.

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. La prime d’activité – versée aux travailleurs à revenus modestes – devrait augmenter de 20 euros par mois d’ici à octobre 2018 et ce, pour tous les bénéficiaires. C’est ce qu’a annoncé le ministère des Solidarités à l’AFP, ce jeudi, confirmant ainsi une information du quotidien Les Echos.

Dans son programme, le candidat Emmanuel Macron avait promis d’augmenter de 50% durant son quinquennat, le montant de cette prime, procurant ainsi un gain de pouvoir d’achat de 80 euros par moi pour une personne au Smic.”Conformément à l’engagement présidentiel, la prime d’activité fera l’objet d’une revalorisation progressive, jusqu’à 80 euros (…) Cette revalorisation sera mise en oeuvre en deux étapes: dès octobre 2018, la prime d’activité sera revalorisée de 20 euros pour tous les bénéficiaires”, a indiqué à l’AFP, l’entourage de la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn.

Et d’ajouter :”A partir de 2019, une seconde étape sera engagée, pour atteindre progressivement 80 euros de gain de pouvoir d’achat mensuel pour un salarié au Smic. Cette revalorisation s’ajoute au bénéfice lié à la mesure d’allègement des cotisations sociales”, qui représente “un gain de 20 euros dès 2018 pour un salarié au Smic.”

La revalorisation de l’Allocation adulte handicapé fragmentée

Créée en janvier 2016 pour remplacer le RSA-activité et la prime pour l’emploi (PPE), cette prime a été perçue par près de 2,4 millions de foyers en moyenne chaque mois en 2016.

Les montants versés étaient en moyenne de 161,50 euros par mois en 2016 pour les foyers gérés par les Caisses d’allocations familiales (Caf) et de 174,50 euros pour ceux relevant du régime agricole.

Par ailleurs, la revalorisation de l’Allocation adulte handicapé (AAH), dont le calendrier doit être annoncé la semaine prochaine, devrait se faire en deux temps, avec une première hausse en 2018 et le seuil des 900 euros atteint en 2019, a déclaré à l’AFP, un député de la majorité, membre de la commission des finances.

Une augmentation “assez massive” de l’AAH dès 2018

Pendant la campagne, Emmanuel Macron avait promis d’augmenter à 900 euros l’AAH, dont le montant maximal est actuellement de 810,89 euros par mois pour une personne seule.

Le Premier ministre Edouard Philippe avait confirmé en août que l’AAH augmenterait dès 2018, “de façon assez massive”.

La secrétaire d’Etat en charge du handicap, Sophie Cluzel, avait précisé, la semaine dernière, que le calendrier serait annoncé mercredi 20 septembre, lors d’un comité interministériel du handicap (CIH), à Matignon.

Augmentation prime d'activité - AAH

Source LA TRIBUNE.

Emploi Handicap – Metz – valoriser les candidatures de travailleurs handicapés…

Initiative originale à Metz. Cap Emploi publie sur les panneaux lumineux d’affichage urbain les demandes et CV de personnes handicapées en recherche d’emploi.

La recherche d’un emploi n’est jamais facile pour un demandeur d’emploi valide.

La présence d’un handicap accentue encore les difficultés à trouver un emploi.
Et pourtant, les travailleurs handicapés présentent les mêmes qualités professionnelles qu’un travailleur valide, et sont souvent hyper motivés.

Pour valoriser leurs compétences, Cap Emploi a décidé de frapper fort.
Quoi de plus attractif comme message que de diffuser candidatures et CV dans la rue ?

Ces profils sont tout bonnement affichés sur les panneaux lumineux d’affichage urbain.

En pleine ville, le message s’adresse à tous, principalement aux employeurs bien sûr, mais également à toute personne qui pourrait en parler, le bouche à oreille fonctionnant très bien dans le milieu de l’emploi.

30 candidatures et CV seront ainsi affichés, à raison de 5 par semaine, durant un mois et demi, sur les axes principaux de Metz.

Emploi Handicap - CV

Plus d’information, la Vidéo, cliquez ici.

Source France 3.

Handicap – Renforcer le maintien dans l’emploi des personnes handicapées….

À compter du lundi 1er janvier 2018, les organismes de placement spécialisé auront une mission de maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

La loi Handicap du 11 février 2005 reconnaît aux organismes de placement spécialisés (OPS) une mission de service public dans le champ de l’insertion professionnelle des personnes handicapées en milieu ordinaire et leur participation au service public de l’emploi.

L’article 101 de la loi du lundi 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels, modifiant l’article L. 5214-3-1 du Code du travail, vient renforcer le rôle de ces organismes en élargissant, à compter du lundi 1er janvier 2018, leurs missions au maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.

« Cette disposition vise à sécuriser les parcours professionnels de façon à faciliter l’accès à l’emploi, prévenir les ruptures, gérer les transitions professionnelles et garantir le maintien dans l’emploi des personnes handicapées, fragilisées par un contexte économique qui rend le marché du travail plus sélectif », explique le ministère du Travail. Cette mesure a également pour objectif de simplifier et rendre plus lisible le service rendu, tant aux personnes handicapées – demandeurs d’emplois, salariés, agents des fonctions publiques, travailleurs indépendants – qu’aux employeurs.

La Direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle (DGEFP) du ministère du Travail, l’AGEFIPH, le FIPHFP et Pôle emploi lancent donc un appel à projets en vue du conventionnement des futurs OPS. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au mercredi 11 octobre 2017, à 12 heures.

Pour télécharger le dossier d’appel à projets, rendez-vous sur le site internet du ministère du Travail.

Emploi des personnes handicapées

Source Rédaction WEKA.

Important ! Convention assurance chômage : ce qui change à partir du 1er octobre 2017…

Indemnisation chômage – Un nouvel accord sur l’assurance chômage.

À la veille de l’élection présidentielle, les partenaires sociaux ont trouvé un accord sur l’assurance chômage le 28 mars 2017, signé par tous à l’exception de la CGT.

La convention est conclue pour une durée déterminée de 3 ans, du 1er octobre 2017 au 30 septembre 2020. Certaines modifications prévues en matière de prestations entreront en vigueur plus tard, le 1er novembre 2017.

Retrouvez les principales modifications concernant l’assurance chômage, les cotisations et les prestations.

Contributions et CDD courts

La recrudescence des CDD courts était le sujet sensible de la négociation sur l’assurance chômage. Des négociations vont s’ouvrir afin d’identifier des solutions pour les secteurs les plus concernés. La «surtaxation » des CDD courts est remplacée par une contribution exceptionnelle et temporaire sur tous les contrats.

En 2013, la mise en place de la « surtaxation » des CDD courts avait pour contrepartie la création d’une exonération pour embauche d’un jeune de moins de 26 ans. La suppression de la « surtaxation » engendre donc la suppression de cette exonération.

Une contribution exceptionnelle temporaire au taux de 0,05 % à la charge de l’ensemble des employeurs et applicable à l’ensemble des contrats de travail. Le taux global de la contribution patronale chômage est donc porté à 4,05 %. Le taux de la contribution salariale reste à 2,40 %.

À noter : cette contribution exceptionnelle temporaire vise tous les contrats de travail : les CDD, quelle que soit leur durée, et les CDI.
Selon les déclarations du Medef, pour que l’impact soit neutre pour les entreprises, cette contribution exceptionnelle devrait être intégralement compensée par une baisse de la cotisation versée à l’AGS.

La contribution exceptionnelle et temporaire est mise en place à la date d’entrée en vigueur de la convention d’assurance chômage du 14 avril 2017, à savoir le 1er octobre 2017, pour une durée maximale de 36 mois. Elle cessera donc de s’appliquer au plus tard le 30 septembre 2020 (Convention art. 4)…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Axens-Audit

Emploi – Entrepreneuriat – Handicap : Un forum pour réconcilier handicap et entrepreneuriat…

Emploi – Entrepreneuriat – Handicap – Promouvoir l’emploi et l’entrepreneuriat auprès de jeunes de 16 à 30 ans en situation de handicap. Telle est l’ambition affichée par Handiréseau qui organise, les 10 et 11 octobre 2017, les forums “Emploi, entrepreneuriat & handicap”.

Au cours de ces deux jours, Handiréseau espère contribuer à faire changer le regard des personnes en situation de handicap sur l’accès au monde de l’entreprise à travers un accompagnement centré sur leurs attentes et interrogations.

Organisées au Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ) à Paris, ces deux journées seront l’occasion à travers des sessions d’informations et de témoignages d’apporter des conseils à des jeunes curieux d’entreprendre. Les inscriptions sont ouvertes sur le site du CIDJ.

Des rencontres et des ateliers dédiés Le forum Emploi-Handicap du 10 octobre sera centré sur les questions de l’emploi. Conseils et entretiens personnalisés sont proposés pour accompagner les jeunes intéressés. En parallèle, de nombreuses opportunités d’emplois, de stages ou de contrats en alternance seront présentées par une vingtaine de recruteurs d’Ile-de-France.

Mercredi 11 octobre, le forum enThreprendre s’intéressera aux thématiques de l’entrepreneuriat et aux dispositifs d’accompagnement existants. À l’image de la précédente journée du 31 mai, Handiréseau et ses partenaires comptent encourager ces jeunes à s’engager dans une démarche entrepreneuriale. Lors de cette rencontre, les organisateurs proposeront de découvrir des parcours d’entrepreneurs atypiques et de s’essayer à des rencontres en face à face avec des entrepreneurs avisés pour profiter d’un maximum de conseils. À l’instar de Pôle Emploi, de la CPME ou du conseil régional d’Ile-de-France, ce sont près de 30 organismes de formation et entreprises qui seront présents lors de l’événement. Handiréseau est une entreprise dont l’objectif est de faciliter les échanges et partenariats entre les entreprises dites “ordinaires” et le secteur adapté, à travers une gamme de services et d’outils d’accompagnement.

Emploi - Entrepreneuriat et Handicap
Plus d’information, cliquez ici.
Source www.chefdentreprise.com