Les personnels des Ehpad peu convaincus par le plan du gouvernement….

La ministre de la Santé a détaillé ce mercredi des mesures pour “mieux prendre en charge la dépendance” et répondre à la crise dans les Etablissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Il prévoit notamment la présence d’une infirmière de nuit dans chaque Ehpad.

La ministre de la Santé a détaillé mercredi un plan pour répondre à la crise dans les établissements pour personnes âgées.

Astreintes de nuit, rénovation d’Ehpad, télémédecine, recrutements :  la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a détaillé mercredi des mesures pour “mieux prendre en charge la dépendance” et répondre à la crise dans les établissements pour personnes âgées. Très attendue après deux journées de mobilisation inédite en début d’année, ce plan ne convainc pas les personnels de terrain.

Astreinte infirmière la nuit, télémédecine, 360 millions d’euros pour favoriser les recrutements

Pour renforcer la présence médicale de nuit et réduire “les hospitalisations d’urgences évitables”, les personnels d’Ehpad pourront faire appel à une astreinte infirmière mutualisée entre plusieurs établissements. Déjà votée dans la loi de financement de la Sécurité sociale 2018 et dotée de 10 millions d’euros, cette mesure sera sanctuarisée en 2019 et 2020.

Toujours pour désengorger les services d’urgences Agnès Buzyn veut développer l’hospitalisation à domicile, y compris en Ehpad. Le plan prévoit également la création de 1.000 places en Ehpad, facturées au même prix qu’à l’hôpital, pour raccourcir les séjours et préparer le retour à domicile.

Autre priorité du gouvernement : généraliser la télémédecine d’ici 2022 pour limiter les déplacements en consultation. Une mesure estimée à 40 millions sur cinq ans.

Pour répondre aux difficultés des personnels se disant “à bout” et débordés pour s’occuper dignement des aînés, le plan propose d’accélérer la convergence entre Ehpad publics et privés sur cinq ans au lieu de sept. “143 millions d’euros supplémentaires” vont être injectés en plus des 217 millions déjà prévus sur cette période pour “favoriser des recrutements” dans les établissements et créer environ 20.000 postes supplémentaires.

Les personnels des Ehpad dubitatifs

Des mesures insuffisantes pour les personnels interrogés par France Bleu.  Si on rapporte les 20.000 postes supplémentaires au nombre d’Ehpad en France, on n’aura que des miettes, alors que par exemple dans mon établissement il me faudrait 12 personnes en plus !” estime par exempleFrançoise Desimpel, directrice de la résidence du parc à Saint-Germain-la-Ville (Marne).

Sentiment partagé par Loïc Porcher, secrétaire départemental Force Ouvrière dans la Manche pour la santé. “On a 600.000 personnes en EHPAD en France. Il y a 400.000 soignants et il nous en faudrait 200.000 de plus. Donc 20.000 postes de plus, c’est une goutte d’eau.”

A la maison de retraite des Sept Rivières à Bedarrides (Vaucluse), le directeur, Eric Matteo, est sceptique concernant l’astreinte infirmière mutualisée la nuit : “ce n’est pas pertinent, il n’y a pas d’astreinte médecins de garde et les infirmières ne peuvent pas prendre des responsabilités médicales.”

7.573 Ehpad sont répartis sur l’ensemble du territoire. Fin 2017, ils comptaient 608.000 résidents et 400.000 employés.

Source FRANCE BLEU.

ViaTrajectoire : trouver une maison de retraite en un clic…

Le dispositif ViaTrajectoire va faciliter la vie des personnes âgées et leur entourage.

Lancé en mars dans le Territoire de Belfort, il aide les seniors à trouver plus facilement un établissement d’accueil adapté. Un dossier unique regroupe chaque demande du candidat. 

 ViaTrajectoire va faciliter les démarches pour permettre aux seniors de trouver des places en EHPAD

Ce dispositif a été présenté ce mercredi à l’EHPAD la Rosemontoise à Valdoie. Pour y accéder, vous avez simplement à taper ViaTrajectoire dans votre moteur de recherche et vous tombez sur ce nouveau site internet. Il facilite les démarches administratives des personnes âgées et de leur entourage. Cet outil offre des tas de possibilités : consulter un annuaire des établissements spécialisés avec tarifs et prestations, faire une demande d’admission en ligne ce qui évite de multiplier les dossiers d’inscription.

Un accès direct aux dossiers pour les médecins

Vous pouvez également transmettre des données médicales et votre médecin traitant peut aussi rajouter des informations. ” Un seul dossier unique va être présenté pour avoir accès à tous les EHPAD. Il faut savoir que pour ce type d’entrée, il y a trois dossiers à présenter : un dossier administratif, un dossier autonomie et un dossier médical rempli par le médecin traitant directement via le portail. Cela va permettre au futur résident ou à ses proches de choisir l’établissement d’accueil selon les pathologie. Au niveau du département, ViaTrajectoire va aussi nous permettre d’avoir une meilleure lisibilité sur les listes d’attente” indique Marylise Lhomet, conseillère départementale en charge de l’autonomie. Tout est donc centralisé sur ce site pour faciliter la vie de tout le monde.

Il est aussi possible de déposer des demandes en accueil de jour ou en séjour temporaire pour les personnes qui veulent continuer à vivre chez elles. Viatrajectoire est gratuit, confidentiel et sécurisé.

Un gain de temps précieux

Pour les futurs résidents, proches ou aidants, ce portail est une bouffée d’air. ” Cela évite pour les aidants de faire dix dossiers et de faire le tour des établissements. Quand je cherchais des places pour ma mère, j’avais fais un dossier deux ans avant mais personne ne m’avait téléphoné. Une infirmière m’avait alors conseillé d’appeler les EHPAD toutes les semaines pour voir s’il y avait eu des morts pour avoir une place. Ce nouveau système va aider les aidants, le médecin et la maison de retraite pour voir si la personne a un besoin urgent d’entrer ou si le dossier a été fait par précaution” explique Jacqueline Michel, l’une des responsables du comité départemental citoyenneté/autonomie.

Le Parcours Sup version seniors

Les enjeux sont évidemment différent mais ViaTrajectoire est pour les seniors l’équivalent de Parcours Sup pour les jeunes. Il s’agit là aussi d’exprimer ses voeux en ligne. Il va permettre aux proches et aux aidants de gagner un temps précieux. Pour les établissements spécialisés comme les neuf EHPAD du Territoire de Belfort, l’arrivée de ce nouvel outil va faciliter le travail des secrétaires qui croulent sous les dossiers et les appels. ” Je pense qu’on continuera toujours à recevoir des coups de fil des familles et de résidents. C’est normal, c’est la proximité mais on pourra les guider vers la plateforme. L’intérêt, c’est d’avoir un canal privilégié pour recevoir l’ensemble des dossiers car pour l’instant nous les recevons par courrier, mail ou en fax. Pour les familles et les futurs résidents, l’intéret c’est de déposer un seul dossier pour candidater dans tous les EHPAD” indique Gilles Castelein, directeur de l’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes Saint Joseph de Giromagny, qui compte 162 résidents.

200 connexions depuis le mois de mars

Depuis son installation au mois de mars dans le Territoire de Belfort, ce portail internet a déjà enregistré 200 connexions. La présentation de ce mercredi devrait aider à faire connaître encore plus ce nouveau dispositif.

ViaTrajectoire est également en place en Haute Saône et en cours d’installation dans le Doubs. Dans le Territoire de Belfort, un dispositif équivalent sera présenté cet automne à destination cette fois des personnes handicapées.

Source FRANCE BLEU.