Handicap: A Montpellier, bonheur communicatif pour le baptême de l’air…

SOLIDARITE Vingt-cinq personnes en situation de handicap mental ou moteur se sont envolés avec l’Aéroclub de Montpellier, à l’aéroport de Fréjorgues…

« C’était trop bien ! Mais avec le vent, c’est normal que ça fasse un peu peur ? »

Heureuse, avec toute sa candeur, Elise a un sourire communicatif. A bord du Cessna, un petit avion de quatre places, elle vient de vivre l’une des plus belles expériences de sa vie. La jeune adolescente, déficiente mentale, était invitée à un baptême de l’air par l’aéroclub de Montpellier. Vingt-cinq personnes en situation de handicap (mental ou moteur) ont volé dans ces coucous, mis à la disposition par l’association.

« On pollue, on fait du bruit mais on a aussi un cœur »

Depuis sept ans, la structure basée sur l’aéroport de Montpellier (Hérault) reproduit cette initiative. « On fait du bruit, on pollue, mais c’est aussi une façon de montrer qu’on a aussi un cœur », précise Pierre Sartre, président de l’aéroclub et bénévole depuis 25 ans dans des associations œuvrant dans le monde du handicap…

« On pollue, on fait du bruit mais on a aussi un cœur »

Plus d’information, cliquez ici.

Source 20 Minutes.

Handicap – Améliorer la prestation de compensation du handicap, oui mais…

L’Inspection générale des affaires sociales préconise des améliorations de la prestation de compensation du handicap (PCH) avec création d’une aide à la parentalité et évolution des barrières d’âge. Mais elle précise « in fine » que les conseils départementaux ne sont pas en mesure de faire face à des charges supplémentaires…

Plusieurs pistes d’amélioration de la prestation de compensation du handicap (PCH) avaient été lancées sous le précédent quinquennat. L’Igas vient de publier un rapport qui lui avait été commandé le 9 mars 2016 sur la « révision des conditions et modalités d’attribution » de la PCH, afin de « viser une meilleure équité sur le territoire » et de « mieux cibler ses conditions d’attribution ».

Resté dans les cartons depuis fin 2016, le rapport souligne que deux améliorations « s’imposent », relatives à la parentalité et aux âges, « dont le périmètre peut prendre différentes dimensions et dont l’évaluation du coût demeure délicate ». Au total, 35 recommandations sont faites.

10 recommandations pour l’aide à la parentalité….

Handicap-accessibilité-habitat

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA GAZETTE.

Parkinson : un espoir grâce à des cellules souches…

Une équipe de scientifiques japonais vient de publier les résultats d’une expérience sur la maladie de Parkinson, dont les effets peuvent être améliorés grâce à des cellules souches.

Parkinson : une maladie encore mal connue

Aujourd’hui, la maladie de Parkinson touche plus de 10 millions de personnes dans le monde. Cette pathologie neurologique dégénérative et chronique touche le système nerveux et engendre des troubles des mouvements. Les gestes sont ralentis, des tremblements apparaissent et sont souvent suivis de problèmes cognitifs.

Les causes sont encore mal connues, on pense à des prédispositions génétiques et des facteurs environnementaux. Malgré cela, on a, tout de même, pu étudier différents phénomènes liés à cette maladie qui permettent de faire avancer la recherche. Par exemple, on sait que les organismes des patients sont touchés par des problèmes liés à la dopamine. Pour y remédier, des médicaments imitant les effets de la dopamine sont donc utilisés pour traiter les malades, mais leur action n’est pas sans effets secondaires.

Des neurones dopaminergiques pour lutter contre la maladie de Parkinson

Plus d’information, cliquez ici.

Source La Santé Publique.

Handicapé, on lui refuse son rapatriement en France…. !

C’est son premier jour de vacances lorsque Sébastien Pilot, habitant de Seyssinet-Pariset et entraîneur handiboxe du Ring grenoblois, doit être hospitalisé en urgence, dimanche 13 août, à Varsovie.

Un scénario devenu presque habituel pour le sportif : une de ses artères vient de lâcher, entraînant une importante hémorragie interne. La faute à sa neurofibromatose, cette maladie orpheline qui le handicape depuis son enfance.

« J’ai été transporté dans trois hôpitaux avant d’être pris en charge, j’avais besoin d’une transfusion en urgence », raconte le sportif. Le début d’un calvaire qui va l’immobiliser au centre hospitalier du ministère de l’Intérieur et de l’Administration à Varsovie pour le reste de son séjour.

« Après avoir stoppé l’hémorragie, les médecins m’ont laissé dans une chambre de cinq lits, sans autres soins », témoigne Sébastien Pilot, qui essaye alors de se faire rapatrier en France….

Sébastien Pilot

Plus d’information, cliquez ici.

Source Le Dauphiné.

Handicap – Un bras « Star Wars » pour Marius…

Né sans avant-bras droit, Marius, 9 ans, domicilié à Rupt-sur-Saône (70), a reçu samedi à Belfort une prothèse pas comme les autres : elle a été fabriquée gratuitement par une ingénieure diplômée de l’UTBM.

C’est en lisant un article paru en janvier dans « L’Est Républicain » que Frédéric Boquestal, opérateur sur commande numérique, s’est décidé : « Mon fils Marius souffre d’agénésie et doit se débrouiller avec son bras droit incomplet. J’ai trouvé formidable qu’il puisse bénéficier gratuitement d’une prothèse fabriquée par impression 3D et j’ai contacté l’association e-Nable France qui m’a mis en relation avec Elise Koenig. »

Pour cette récente diplômée de l’UTBM (université de technologie de Belfort-Montbéliard), c’est l’occasion de concrétiser une démarche qui mêle technologie et solidarité : « Après avoir fait valider une première main-test, j’ai obtenu l’agrément de cette association créée en octobre 2015. Sa philosophie est de fabriquer bénévolement des prothèses articulées en plastique d’un coût inférieur à 50 euros, pour les enfants amputés ou démunis. Ce que j’ai fait pour Marius une première fois en mai. »…

Handicap - "Bras Star Wars"

Plus d’information, cliquez ici.

Source EST REPUBLICAIN.

Handicap – Rentrée 2017 : une “aide handicap école” mise en place par le gouvernement…

Le ministère de l’Éducation a mis en place une cellule “aide handicap école” pour les familles ayant des difficultés pour la scolarisation des enfants handicapés.

12 millions d’élèves ont repris le chemin de l’école ce lundi 4 septembre.

Parmi eux, 164.000 élèves en situation de handicap seront, cette année, accompagnés d’auxiliaires de vie scolaire (AVS). Le gouvernement a en effet affirmé son engagement en faveur d’un accompagnement renforcé des élèves en situation de handicap. Dans un communiqué de presse, le ministère de l’Éducation parle d’une “priorité absolue du gouvernement”.

Une cellule “aide handicap école” avec un numéro vert pour les familles qui rencontreraient des difficultés pour la scolarisation des enfants handicapés : 0810 55 55 00 (numéro non surtaxé), a été mise en place pour cette rentrée 2017. Il est également possible de contacter la cellule par mail : aidehandicapecole@education.gouv.fr.

Rentrée des classes

Source RTL.

Bourges – Handicap : le combat d’une association pour monter une crèche multi-accueil…

Obtenir une place en crèche peut, à la base, s’avérer compliqué, pour les enfants handicapés, c’est presque impossible. A Bourges, dans le Cher, une association se bat pour monter son projet. En 2 ans, elle a trouvé un local, reste à boucler le budget.

Tatiana Dupin et Lucile Goarin sont les deux femmes responsables de l’association Capucine et Mininours, à l’initiative d’un projet de crèche mixte, accueillant à la fois des enfants valides et en situation de handicap.

Le local pour accueillir les enfants a été trouvé il y a deux ans, mais il manque 70 000 euros pour faire aboutir le projet dans sa globalité. Un appel au financement participatif a déjà été lancé sur internet, les responsables de l’association cherchent un mécène ou un généreux donateur pour les soutenir.

Soulager et accompagner les parents

L’objectif de Capucine et Minimours, c’est de soutenir les familles, qui se retrouvent isolées face au manque de structures adaptées. Ce combat de longue haleine a débuté en juillet 2015, suite à la fermeture d’un centre multi accueil pour tous les enfants, également à Bourges, “la maison des chemins.”….

Crèche - Handicap

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Dyslexie – Des livres spécifiquement écrits pour les dyslexiques…

AUCHAN propose dans ses rayons Jeunesse une offre de livres dédié aux enfants dyslexiques. Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Odile Filleur et Danaé Filleur, sa fille, auteure connue et reconnue dans le monde des enfants et notamment des enfants dyslexiques.

Comment est née l’idée de développer des livres spécifiquement écrits pour les dyslexiques ?

Odile Filleur : L’idée est née de la rencontre avec une maman, lors d’une dédicace de Danaé dans un magasin Auchan. Son fils était dyslexique et il aimait beaucoup les histoires de Danaé. Nous avions déjà la collection Foin pour le primaire et Orge pour le collège. Mais il n’arrivait pas à lire la collection Foin. Donc cette maman retapait elle-même le texte, agrandissait les caractères, changeait la police de caractères et déjà grâce à cela, son petit garçon réussissait à lire l’histoire.

Comme le papa de Danaé est également dyslexique, nous avons réfléchi ensemble, puis avec une amie orthophoniste, à la création d’une collection adaptée.

Nous avons repris les histoires de la collection Foin, car nous savions qu’elles plaisaient aux enfants. C’était un point important car il est déjà difficile pour les dyslexiques de se mettre à la lecture.

Quelle est la différence entre ces ouvrages et des ouvrages classiques ?….

Dyslexie - Livres

Plus d’information, cliquez ici.

Source Auchan et moi.

Autisme – Son AVS ne se présente pas : rentrée scolaire incertaine pour Nathan, enfant autiste, à Grenoble…

Ce lundi matin, Nathan, 7 ans, devait faire sa rentrée en CP à l’école Paul Bert à Grenoble. Mais son AVS, l’auxiliaire de vie scolaire nommée pour aider le jeune garçon autiste dans son parcours scolaire, ne s’est pas présentée.

“Chaque année, c’est la même chose. Le service de recrutement des AVS ne rouvre qu’une semaine avant la rentrée” déplore Anaïs Anaïs Berkowicz, mère de Nathan, 7 ans. C’est ainsi qu’elle apprend, mardi 29 août, qu’une AVS est recrutée pour accompagner son fils à l’école, pour 18 heures par semaine.

L’auxiliaire ne se présente pas !!!

Mais ce lundi 4 septembre au matin, alors que Nathan, âgé de sept ans, fait sa rentrée en CP à l’école Paul Bert, l’auxiliaire n’est pas là.

L’AVS est-elle absente pour des raisons de santé ? S’est-elle trompée d’établissement ? Ni Anaïs Berkowicz ni les responsables de l’école ne sont informés de la situation.

En urgence, l’école fait appel à une professeure remplaçante pour permettre au moins à Nathan de faire sa rentrée en même temps que ses petits camarades…

Nathan - Ecole - Autisme - AVS

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Autisme – Aix : Saliou, six ans, autiste, sans école à la rentrée…

Sa mère, désemparée, a fait le siège du rectorat. En vain…. !

Il me demande tous les jours “elle est où mon école ? ” et moi je suis incapable de lui répondre…”, regrette la maman de Saliou. Son petit garçon de 6 ans est autiste, et faute de place dans les classes spécialisées, il n’est toujours pas scolarisé à deux jours de la rentrée. Pourtant, Stéphanie, qui élève seule son fils, s’y était prise à l’avance, constituant dès janvier un dossier de candidature.

“On a eu plusieurs réunions pédagogiques l’année dernière. Jusque-là, Saliou était suivi par un AVS (auxiliaire de vie scolaire) mais après ces réunions, il a été décidé qu’il passe en CLIS (classes pour l’inclusion scolaire). Donc l’AVS n’a pas été reconduit.

Société - Santé - AVS

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA PROVENCE.