Handicap – AVS – 3.500 élèves handicapés sans auxiliaire de vie scolaire…

AVS – Malgré les promesses estivales, des milliers d’élèves attendraient toujours cette aide précieuse pour une vie scolaire accomplie.

Les élèves handicapés sont-ils les grands oubliés de la rentrée 2017 ?Deux semaines après la reprise des enseignements, les parents d’enfants handicapés veulent faire entendre leurs inquiétudes.

Cet été, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale s’était engagé à attribuer un accompagnant à chaque élève en situation de handicap. Il comptait maintenir notamment la totalité des auxiliaires de vie scolaire (AVS), ces adultes qui vont en classe avec l’enfant pour l’aider… « Tous les besoins seront couverts », avait-il alors assuré.

Et pourtant, d’après Citoyen Handicap, le compte n’y est pas. Ce collectif, composé de parents, de familles, de simples citoyens et de personnes handicapées qui œuvrent pour « le droit à l’école pour tous, le droit à une vraie prise en charge et l’accessibilité pour tous« , indique que 3.500 élèves seraient toujours sans AVS….

Source RTL.

Ariège – Le handicap ne doit pas freiner l’emploi…

Emploi – Fonction publique territoriale

À l’occasion de la présentation de la première journée départementale d’information pour l’emploi des personnes en situation de handicap dans les collectivités territoriales, le centre de gestion fait le point sur ses missions de sensibilisation et d’accompagnement.

Une première journée départementale pour promouvoir et informer sur l’emploi des personnes en situation de handicap se tiendra jeudi 21 septembre, à Foix. Il s’agit d’une initiative du centre de gestion de la fonction publique de l’Ariège. En effet, cet organe qui a pour mission d’accompagner la gestion des personnels de la fonction publique, œuvre depuis janvier 2016 à la promotion, l’information et l’accompagnement des collectivités publiques pour l’emploi des personnes handicapées. «Par convention avec le fonds d’insertion pour les personnes handicapées dans la fonction publique (Fiphfp), le centre accompagne d’une part les candidats à l’emploi et les agents confrontés à une situation de handicap pour le maintien et l’évolution dans leur situation professionnelle ; et d’autre part, il offre un panel d’outils aux élus pour favoriser l’emploi des personnes handicapées dans les collectivités», précise Geneviève Anglade, directrice du centre.

Un outil de diagnostic pour favoriser l’inclusion

Depuis janvier 2016, le centre de gestion départemental relève le défi qui lui a été confié avec ferveur. En 2016, celui-ci a organisé 4 demi-journées d’information qui ont rassemblé au total 119 personnes : élus, DGS et DRH. Toutes les collectivités d’au moins 20 agents étant soumises à un quota de 6 % d’employés en situation de handicap. Et l’Ariège est bonne élève, puisqu’elle affiche un taux global de 6,32 %.

Source LA DEPÊCHE.

Corse – La Marie Do s’engage pour la recherche contre le cancer chez l’enfant…

Cancer – A travers activités sportives, jeux et conférences, l’association déjà très active aux côtés des malades et de leur familles, organisait ce dimanche une journée d’information et de collecte de fonds à destination de la recherche contre les cancers pédiatriques .

L’immortelle adoucit les hématomes, et à travers cette ballade-découverte du site de la Parata et de son patrimoine végétal, c’est aussi la journée des petits malades et de leur famille qui s’adoucit un peu. « Ca nous fait du bien d’être accompagnés dans cette épreuve » témoigne la maman d’un enfant atteint d’un cancer.

Association créée en 2007 à la mémoire de Marie-Dominique Versini, emportée à 35 ans par un mélanome, la Marie Do oeuvre depuis à soutenir les malades et leurs familles et à informer sur la maladie.

Et l’association s’engage désormais aussi en faveur de la recherche sur les cancers pédiatriques. Elle accompagne financièrement à hauteur de 60 000 euros sur 3 ans le centre de recherche en oncologie de l’hôpital la Timone à Marseille.

En France chaque année les cancers pédiatriques touchent 2500 enfants, et 500 d’entre eux n’y survivent pas.

Cancer - enfants

Handicap : des fauteuils tout terrain / Cimgo à l’assaut des pentes de Super-Besse…

Le temps d’un weekend, Super Besse a accueilli le deuxième open de France de cimgo.

Ces drôles de machines, mi- luge, mi- vélo, qui permettent à des personnes handicapées de dévaler les pentes des stations de ski l’été.Une nacelle posée sur un chassis, quatre roues, un pilote et un passager : le CIMGO, cet hybride de la luge et du vélo permet à des personnes handicapées de découvrir ce que peut-être la pratique du VTT.
Organisé à Super-Besse, le 2ème open de France a rassemblé 22 CIMGO. Un rassemblement, plus qu’une compétition, crée à l’initiative de Thomas Lemanac, résident du foyer pour adultes handicapés de Saint-Pourçain-sur-Sioule dans l’allier. Il pratique depuis trois ans. « On passe dans des endroits très étroits, on franchit des marches qui sont très hautes. C’est fait pour faire des franchissements, pas pour aller vite ».
Organisé avec l’aide d’une association bourbonnaise de sensibilisation au handicap, cet open a accueilli des participants venus de toute la France, notamment des Alpes et des Pyrénées, notamment grâce à la mobilisation de 17 bénévoles.
« On veut que tous les résidents qui viennent profitent de cette descente qui est vraiment impressionnante, explique Claude Bardot, président de l’association Quatre roues. Et quand on les voit arriver, c’est le sourire… et le sourire est notre récompense ».
Durant ces deux jours des baptêmes de CIMGO ont été proposés, ouverts aussi aux personnes valides. L’argent récolté servira aux résidents de la maison bleue, qui organisent également des sorties handiski tout l’hiver.

Open de France de cimgo

Source France TV.

Découvrez le palmarès du festival international du film sur le handicap de Cannes…

Le jury a dévoilé le palmarès du festival international du film sur le handicap de Cannes ce samedi à 19 heures. Ce festival se déroule dans la cité azuréenne du cinéma du 15 au 20 septembre.

Le jury fiction et son président Jan Kounen et le le jury documentaire et son président Alexandre Amielont ont décerné les prix suivants : 

Prix du meilleur long métrage fiction & Prix Pascal Duquenne :
My feral heart de Jane Gull (UK)

Affiche du 1er festival international du film sur le handicap de Cannes.

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Restaurateurs – Pays d’Auray. Handicapé, il a été refusé dans cinq restaurants… !

Handicap – Depuis un terrible accident, Steeve Jeannot ne peut manger que mouliné. En vacances dans le Morbihan, il a essuyé cinq refus de restaurateurs, à Carnac et La Trinité-sur-Mer, avant d’être accepté.

« Se faire refouler de cette manière, c’est honteux et discriminatoire », lâche Chantal Alegria. Cette mère de famille à la retraite, installée à Baud dans le Morbihan, ne décolère pas. La semaine dernière, cinq restaurants de Carnac et La Trinité-sur-Mer (Morbihan) ont refusé de la servir elle et sa famille.

La raison ? « Mon fils, Steeve, est handicapé et ne peut manger que des aliments moulinés. » Ancien coureur cycliste professionnel, Steeve Jeannot, 44 ans, est devenu handicapé il y a sept ans après un choc frontal avec une voiture. Il est resté près de deux ans dans le coma. « Cela fait trois mois que je ne mange plus par sonde et que je réapprends le goût des aliments. Mais il faut qu’ils soient moulinés », témoigne-t-il.

Après un passage par le marché de Carnac, la famille souhaite se restaurer. Elle essuie cinq refus, avant d’être acceptée. Pour la famille, cette mésaventure pose aussi la question de l’accueil des personnes handicapées dans les restaurants. Elle a souhaité interpeller les élus du secteur en leur adressant une lettre.

Source Ouest France.

Autisme : ce que veulent les familles – Reportage France 2….

Autisme – Quelles sont les attentes des familles autistes ? France 2 a recueilli plusieurs témoignages.

L’autisme, un trouble du développement du cerveau qui touche un enfant sur 100. C’est le cas de Paul, huit ans, le fils de Thomas et d’Aurélie. Et Arnaud, 11 ans, le fils d’Anne-Sophie. Très souvent, le handicap isole, épuise et déstabilise l’équilibre familial. « C’est une bataille de tous les jours et de toutes les nuits. Forcément, il y a de jolis moments, car c’est votre enfant, mais ça bouleverse tout », explique Aurélie.

Prise en charge très tôt

Quelles sont les mesures prioritaires pour ces familles ? « Prendre en compte qu’un enfant autiste doit être pris très tôt en charge dans le milieu ordinaire, mais accompagné avec quelqu’un d’extrêmement bien formé », souligne Anne-Sophie. Grâce à leur acharnement, ces deux familles ont réussi à faire progresser leur enfant. Aujourd’hui, elles attendent un geste de l’État pour ne plus se battre seules.

Plus d’information, découvrez la vidéo, cliquez ici.

Source France 2.

Handicap – Handi’Tour Guide – A Toulouse, une guide touristique propose des visites sur-mesure pour les personnes handicapées…

Une toulousaine a créé son entreprise de guide touristique pour les personnes handicapées. Handi’Tour Guide propose des voyages personnalisés pour toutes les personnes atteintes de handicap.

Depuis un an, Marie Fournier propose un accompagnement personnalisé pour les personnes en situation de handicap. Tous leurs besoins sont pris en compte pour leur offrir une parenthèse touristique en toute liberté et quasi-autonomie.

Autant guide qu’éducatrice, elle propose quatre destinations en France : Paris, Toulouse, Bordeaux et Montpellier. Mais elle ne se limite pas à l’hexagone et dispose d’un choix de destinations très varié : l’Italie, le Costa Rica, le Mexique ou encore l’Allemagne… Toutes les destinations sont à retrouver sur son site internet.

Dans quelques jours, elle s’envolera au Canada pour un voyage organisé avec un nouveau client.

Découvrez le reportage de Solenn Lagha et Frédéric Desse dans les rues de Toulouse, en compagnie de Marie Fournier et d’Edouard, client ravi.

Handi'Tour Guide

Source FR3.

Handicap – Le 30ème festival de rue de Ramonville : toujours plus accessible !

Le festival des arts de la rue pense chaque année à l’accueil des personnes en situation de handicap. Pour cette édition, une carte tactile interactive aide les non-voyants et malvoyants à localiser les spectacles puis à s’orienter dans le festival. C’est une première en France !

La 30ème édition du festival de rue de Ramonville se tient les 16 et 17 septembre. Une quarantaine de compagnies vont se produire pendant le week-end. L’association qui organise le festival améliore chaque année le dispositif d’accueil des personnes en situation de handicap. Tout au long du programme, des pictogrammes indiquent l’accessibilité des spectacles. Et cette année, le festival va expérimenter une carte tactile interactive pour aider les non-voyants et malvoyants à localiser les spectacles.
Ce prototype de carte tactile interactive a été conçu et développé conjointement par « Cherchons pour voir » – le laboratoire commun qui associe l’Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT) et l’Institut des jeunes aveugles (IJA).
C’est la première fois que ce dispositif va être expérimenté en France, en extérieur, sur une superficie importante et parmi beaucoup de monde.
L’objectif premier est d’améliorer l’accès à l’information et l’orientation des personnes aveugles ou malvoyantes sur le Festival. L’enjeu est à la fois culturel, social mais aussi scientifique.

La carte tactile du festival a été obtenue par la technique traditionnelle du thermogonflage : on imprime le plan sur un papier spécifique qui contient des microcapsules. Placé dans un four, le papier réagit à la chaleur en faisant gonfler uniquement l’encre noire. La carte en relief obtenue est ensuite placée sur le dispositif tactile. Il devient alors possible d’interagir avec la carte en sélectionnant par double clic des points d’intérêt.
L’utilisateur obtient en retour un feedback audio décrivant les points d’intérêt en question.
Très concrètement, il sera par exemple possible pour un utilisateur de localiser et d’identifier une zone de spectacle, et d’en d’obtenir rapidement la programmation.
Le 30e festival de rue de Ramonville programme plus de 160 représentations sur 20 sites à travers la ville, pour 30 à 40 000 spectateurs attendus.

Handicap accessibilité - Le 30ème festival de rue de Ramonville

Source FR3.

Handicap – HandiPressante : l’appli de l’INSA Rennes pour (vite) trouver un petit coin…

Handipressante presque comme son nom l’indique est une application mobile collaborative qui répertorie les toilettes publics à proximité, et dans l’idéal accessibles au personnes à mobilité réduite. Elle a été mise au point par les étudiants de l’INSA à Rennes.

Trouver des toilettes publics à proximité alors que l’envie pressante guette ce n’est pas toujours simple, surtout si en plus il faut qu’ils soient adaptés. Les étudiants de l’INSA Rennes ont développé une application mobile collaborative et géolocalisée permettant de trouver un petit coin rapidement. Handipressante se veut avant tout destinée aux personnes en situation de handicap mais pas seulement.

Mieux imaginer la mobilité

Marie Babel, maître de conférence à l’INSA de Rennes en robotique assistance aux personnes est le tuteur du groupe de six étudiants à l’origine de l’élaboration de cette application. Leur travail a été réalisé en lien avec l’association Breizh Paralysie Cérébrale.

Elle explique « On partait du besoin des personnes, des personnes en situation de handicap, en fauteuil, ou avec un handicap neurologique. Certaines d’entre elles peuvent avoir des difficultés à se déplacer si elles n’ont pas de toilettes à proximité. Pour mieux imaginer leur mobilité, il s’agissait de localiser et de répertorier les sanitaires tout en pouvant les décrire et donner un avis. Tout le monde n’a en effet pas les mêmes besoins, selon son handicap. » 

Le groupe d’étudiants est parti des données de Rennes Métropole, concernant les toilettes publics. Chaque utilisateur peut y ajouter ses propres informations, commenter, prendre des photos, et le dispositif s’étend : sur les restaurants, les cinémas etc…

Une ergonomie adaptée

L’application se veut accessible également en terme d’ergonomie. Pour les personnes malvoyantes, l’affichage s’adapte. Pour les personnes ayant des difficultés de préhension (capacité à saisir un objet) ou qui ne peuvent pas trop bouger, l’application peut se connecter au joystick d’un fauteuil roulant électrique, facilitant ainsi son utilisation. Un simple clic remplace le geste de balayage tactil habituel.

Pour Marie Babel, la force de l’application se veut à la fois dans les données qu’elle propose, et dans son utilisation. Elle rappelle aussi qu’au final, elle peut servir à tout le monde.

Le lancement officiel d’Handipressante est prévu le 3 octobre. Une animation sera proposée le 4 octobre, sur la dalle du Colombier à Rennes.

HandiPressante

Source FR3.