L’association See Surf sensibilise au handicap visuel à Lacanau…

À l’occasion du Lacanau Pro, l’association See Surf a organisé lundi une sensibilisation au handicap. Avec une démonstration de handisurfeurs et la possibilité pour le grand public de se mettre à la place des déficients visuels en surfant avec un bandeau sur les yeux.

L’association See Surf proposait ce lundi 14 août à des volontaires de surfer avec les yeux bandés, pour mieux sensibiliser au handicap. Parmi les volontaires, Ihna, 13 ans, surfeuse depuis son plus jeune âge et qui décrit une sensation « totalement différente« . « On perd toute stabilité » raconte la jeune réunionnaise. La vision en moins, les autres sens sont en alerte explique Maéva Szlovik, vice-présidente de l’association. « Le regard est très important dans le surf, pour s’orienter notamment. Là, ils doivent développer d’autres sens comme le toucher, l’ouïe… la sensation des vagues. Je me souviens d’un non-voyant… je lui ai demandé comment il parvenait à savoir s’il y avait une vague. Il m’a répondu que ce n’était pas compliqué puisqu’il dès qu’il y en avait une, les filles criaient ! C’était son repère.« …

SURF - Handicap

Plus d’information, cliquez ici.

Source France Bleu.

La hausse réelle de la CSG sera bel et bien de 22,6% et non de 1,7% ! C’est mathématique la preuve !

Vite fait, en passant, une petite leçon de mathématique et de sémantique à destination des nuls en math, des journalistes et du gogo lambda…

Le gouvernement a annoncé que le taux de CSG allait passer de 7,5% à 9,2% soit une augmentation d’1,7 point !

FAUX !!!!!

Bien et c’est toute là toute l’astuce de cette communication car une hausse de la CSG de 1,7 point n’est pas une hausse de 1,7%.  La CSG, c’est 7,5% des revenus d’activité (pour les salariés). Quand ça passe à 9,2%, c’est une hausse de 1,7 / 7,5 soit + 22,66 % !  Okay ? Compris ?

On dit merci qui ? Merci Macron, Edouard Philippe et Bruno Le Maire (ces deux derniers y étaient encore formellement opposés il y a encore 4 mois…).

A Sermamagny, des parents montent une association pour leur fille handicapée…

Handicap. A Sermamagny (Territoire de Belfort), deux jeunes parents tentent de monter leur propre association. Le but : financer des opérations nécessaires au bien-être de leur fille polyhandicapée, Adelia. En attendant, ils ont déjà lancé une cagnotte sur internet.

Pour améliorer le quotidien de leur fille handicapée, deux parents ont décidé de récolter des fonds grâce à une association. Déjà, une page Facebook raconte l’histoire de cette petite fille de deux ans : « Tous pour Adelia ». A deux ans, Adelia n’arrive pratiquement pas à bouger les bras et les jambes, ni à tenir sa tête. C’est Bruno, son papa, qui l’a retrouvée quand elle a fait son malaise à l’âge de trois mois : « Elle a des séquelles neurologiques qui l’empêche de marcher à quatre pattes, de parler, de faire beaucoup de choses que sa sœur jumelle est en train de faire. »…

« L’association, c’est aussi pour parler un peu plus des maladies rares » – Charlène, maman d’Adelia…

Maladies Rares

Plus d’information, cliquez ici.

Source France Bleu.

La galère d’Hugo, 10 ans, pour se rendre en fauteuil roulant à la plage de Canet-en-Roussillon…

Accessibilité Fauteuil : Pendant la période estivale, certains automobilistes se garent sur des emplacements interdits à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales). Sur les trottoirs, autour des ronds-points, sur les passages piéton… La circulation devient difficile, surtout pour les fauteuils roulants.

Chaque jour, c’est la même histoire. Hugo, 10 ans, veut aller à la plage en fin d’après-midi. Sauf qu’Hugo est handicapé, il se déplace en fauteuil roulant.

Normalement, ça ne devrait pas poser problème. Mais en pleine période estivale, dans les Pyrénées-Orientales, des dizaines de milliers de touristes affluent vers la côte, et en particulier à Canet-en-Roussillon. Conséquence : chacun veut se garer au plus près du sable, même si le lieu n’est pas prévu pour…

Fauteuil handicap - Accessibilité

Plus d’information, cliquez ici.

Source FranceBleu.

Handicap- Muscoviscidose : Double bonne action au marathon des écluses….

La course vise chaque année à lutter contre la mucoviscidose. Pour sa 23è édition, le 24 septembre, une vingtaine de participants vont aussi courir au profit d’AcseD, l’association contre la souffrance des enfants douloureux. Le but : équiper un service pédiatrique d’un casque de réalité virtuelle.

Le marathon des écluses est organisé chaque année pour lutter contre la mucoviscidose. Dimanche 24 septembre, certains participants auront un deuxième objectif : récolter des fonds pour l’association AcseD (association contre la souffrance des enfants douloureux). Corinne Régnier, la présidente de l’association, vient de créer une page Facebook, Les foulées sans douleurs. Ils sont pour l’instant une vingtaine à avoir contacter l’association et à s’entraîner pour les 10 kilomètres de course….

Muscoviscidose

Plus d’information, cliquez ici.

Source France Bleu.

Les enfants en situation de handicap impactés par la baisse des contrats aidés…

Handicap : La baisse des contrats aidés dans les écoles inquiète les parents d’enfants handicapés, parmi eux : Meryem Duval. Elle témoigne….

Vers la fin des contrats aidés ? Derrière l’objectif annoncé du gouvernement, ce sont 20 000 contrats aidés qui vont disparaître des écoles pour la rentrée scolaire 2017 par rapport à l’an passé.

Les auxiliaires de vie qui accompagnent les enfants en situation de handicap à l’école sont pour la plupart des contrats aidés. Meryem Duval, mère de deux enfants handicapés s’inquiète : « Les enfants en situation de handicap, ils étaient déjà en grosse difficulté parce qu’il y avait un manque criant d’auxiliaire de vie scolaire « ….

Un soutien essentiel….

Découvrez la vidéo, cliquez ici.

Source www.francetvinfo.fr

Vaccination et autisme : « Nous réclamons justice et réparation pour nos enfants blessés par leur vaccin »…

Autisme – Vaccination

Convaincues d’un lien entre autisme et vaccination, une centaine de familles va poursuivre en justice quatre laboratoires pharmaceutiques. L’opération est menée par la militante Europe Écologie-Les Verts, Martine Ferguson-André….

La nouvelle tombe mal pour le gouvernement, qui souhaite que le nombre de vaccins obligatoires pour la petite enfance passe de 3 à 11 en 2018. Une action de groupe contre quatre laboratoires pharmaceutique doit être menée en septembre par une centaine de familles convaincues de l’existence d’un lien entre vaccination et autisme, rapporte Le Parisien dans son édition datée du lundi 24 juillet.

Introduite par l’association Autisme Vaccinations devant le tribunal de grande instance de Paris, cette action de groupe visera les laboratoires Sanofi, Pfizer, Eli Lilly et GlaxoSmithKline. Les familles à l’origine de cette démarche entendent leur « demander réparation des dommages causés par la vaccination pédiatrique », qu’elles tiennent responsable de l’augmentation des cas d’autisme chez les jeunes enfants. Ce que cinq études américaines indépendantes menées depuis près de vingt ans n’ont pas permis de prouver, rappelle toutefois le quotidien.

Une militante EELV à la tête de la contestation…

Autisme - Vaccin

Plus d’information, cliquez ici.

Source www.francetvinfo.fr

Une étudiante handicapée discriminée à un concours doit être indemnisée…

Handicap. Une étudiante myopathe n’a pas bénéficié des aménagements dont elle avait besoin pour passer le concours d’internat en pharmacie. Le Défenseur des droits reconnaît qu’elle a subi une discrimination et demande réparation du préjudice.

Cette étudiante en pharmacie a trouvé la potion amère. À tel point qu’elle a saisi le Défenseur des droits, qui vient de rendre sa décision.

Mélanie (1)  a « subi une discrimination fondée sur le handicap », estime Jacques Toubon. Elle « a été victime d’une rupture du principe d’égalité entre les candidats au concours (…) entraînant une perte de chance en vue d’obtenir un meilleur classement. »

Un ordinateur préconisé par le médecin de la CDAPH

En 2015, la jeune femme s’apprête à passer le concours national d’internat donnant accès au troisième cycle spécialisé des études pharmaceutiques. Sa myopathie limitant sa capacité à écrire, elle demande à bénéficier d’aménagements. Le médecin agréé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) préconise, entre autres, l’utilisation d’un ordinateur. Mais les organisateurs du concours refusent et lui attribuent une assistante, chargée de rédiger à sa place.

Une assistante attribuée par les organisateurs du concours…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Faire Face.

 

Handicap : Élodie cherche désespérément un logement adapté à son handicap…

Lourdement handicapée, Élodie Le Saout va entrer à Sciences-Po Paris à la rentrée prochaine. La jeune femme se sent dans l’impasse et en manque de considération face aux difficultés sans fin à trouver un logement pour poursuivre son cursus.

Élodie Le Saout, 21 ans, est dépitée et en colère. Elle ne trouve pas de logement. Cette brillante étudiante, boursière, n’en finit pas avec les démêlés administratifs alors qu’elle demande « simplement un appartement pour pouvoir continuer [ses] études ». En l’occurrence un master d’Affaires publiques à Sciences-Po Paris, dans le VIIe arrondissement de la capitale. Originaire d’Henvic (29), atteinte d’une amyotrophie spinale infantile depuis sa naissance, elle ne peut pas se déplacer sans fauteuil roulant. Elle a aussi besoin d’auxiliaires de vie pour l’accompagner jours et nuits.

Des promesses, aucune réponse…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Faire Face.

Accessibilité : Mobalib, la petite appli qui rêve d’être grande…

MOBALIB : Sur Mobalib, les utilisateurs handicapés peuvent recommander lieux accessibles et professionnels du handicap. La start-up qui a créé cette appli veut également développer une fonction itinéraires accessibles et un réseau social.

Et une application de plus pour les personnes handicapées, une ! Collaborative comme les applis qui l’ont précédée, mais avec ses particularités, comme toutes les autres. Mobalib a été lancée en juin. Dix-huit mois après I wheel share, le dernier venu ; sept ans après Jaccede, le pionnier (voir encadré). Sur le papier, Johnatan Dupire, son fondateur atteint d’infirmité motrice cérébrale, voit grand. Ce sera « le 1er outil numérique collaboratif permettant aux personnes en situation de handicap et à leur famille de trouver gratuitement toutes les informations dont elles ont besoin au quotidien », promet-il….

Plus d’information, cliquez ici.

Source Faire Face.