Un regard neuf sur le handicap…

Handicap – Pendant quatre jours, des jeunes porteurs de handicap ont posé avec leur mère. L’exposition est prévue avant la fin de l’année.

Le projet d’Agnès Riguet, c’est de mettre en lumière la relation entre la mère et son enfant handicapé (lire notre édition du 12 novembre 2016). Pendant quatre jours, la jeune photographe a effectué des prises de vues dans la salle des fêtes de Vervant. Quatorze binômes ont accepté de participer à ce travail, qui devrait être présenté au public avant la fin de l’année au cinéma de Saint-Jean-d’Angély.

Ceux qu’elle appelle les « enfants extra-ordinaires », ce sont des jeunes âgés de 3 ans et demi à 21 ans, porteurs d’un handicap moteur ou mental, de troubles du comportement, ou de problèmes physiques, qui ont accepté d’être pris en photo avec leur mère.

Des tenues symboliques…

Un regard neuf sur le handicap

Plus d’information, cliquez ici.

Source SUD OUEST.

LIÉVIN – Yony entre au CM1, pour l’instant sans auxiliaire de vie scolaire

Yoni, 9 ans tout juste, passe en CM1. Malgré ce handicap qui l’empêche d’écrire correctement, le garçon veut bien faire ces choses, simples pour les autres, mais qui, pour lui, sont autant d’obstacles. Plutôt que de lui affecter une auxiliaire de vie scolaire, le Département préfère une autre solution.

Dans le jargon des spécialistes, Yony est ce qu’on appelle un enfant « dys » (pour dysgraphie). Trois lettres bien mystérieuses, que le garçon a bien du mal à inscrire sur son cahier d’écolier car il présente un trouble du langage écrit, ainsi que des problèmes importants en termes de motricité fine, qui influent sur son comportement. Ses difficultés sont donc surtout visibles en classe, même si le garçon est indemne de déficit intellectuel. Au test de QI, «  il est même un peu au dessus de la moyenne  », précise Mélanie Legault, sa mère….

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA VOIX DU NORD

Besançon: Deux ans de prison ferme pour avoir volé un couple d’handicapés à la descente du tram…

JUSTICE Retrouvé presque par hasard en cette fin août, un homme a été condamné à deux ans de prison ferme pour avoir volé un couple de personnes handicapées à la sortie du tram à Besançon…

Seul l’un des deux auteurs des faits a pour l’heure été retrouvé. Mais vendredi 25 août, le tribunal de Besançon malgré l’absence de son complice a condamné un homme à deux ans de prison ferme, selon le compte rendu d’audience de L’Est Républicain. Le délit commis ? Le vol d’un sac à main appartenant à un couple de personnes handicapées à la sortie du tram de la ville…

Agression handicapés Besançon

Plus d’information, cliquez ici.

Source 20 Minutes.

Un crématorium pour les animaux de compagnie, à Guyancourt, dans les Yvelines

Crématorium animaux de compagnie. Le SIAF, Service d’inhumation des animaux familiers est installé depuis deux ans à Guyancourt, dans les Yvelines. Il permet aux propriétaires d’animaux, d’accompagner leur chien ou le chat jusqu’à la crémation. Avec de plus en plus de demandes, il effectue chaque année 6 500 crémations.

On connaissait le cimetière des chiens, à Asnières, dans les Hauts de Seine, depuis quelques années, les propriétaires d’animaux de compagnie, ont la possibilité de faire appel aux service du SIAF, le Service d’inhumation des animaux familiers, pour accompagner leur compagnon jusqu’à la crémation….

Crématorium Animaux

Plus d’information, cliquez ici.

Source France Bleu.

 

Raid découverte handi-valide le 30 septembre Place de la Brèche à Niort…

Raid Découverte. Le troisième raid découverte Handi-Valide de Niort se déroulera place de la Brèche le samedi 30 septembre de 10 h à 16 h (remise des récompenses à 17 h 30).

Organisée par le comité départemental Handisport des Deux-Sèvres, cette rencontre vise à faire connaître la pratique sportive au public handicapé et sensibiliser le grand public.
Chaque équipe est composée d’une personne en situation de handicap (moteur et/ou sensoriel) et de deux valides (15 €/personne). La manifestation aura lieu au départ de la Brèche et s’étendra jusqu’à La Roussille via Noron : les coureurs parcourront une cinquantaine de kilomètres ponctués d’épreuves sportives (course d’orientation, canoë, biathlon, vélo-handibike, course à pied-fauteuil, tir sportif…)…

Plus d’information, cliquez ici.

Source La Nouvelle République.

Handicap. Des exosquelettes pour aider les enfants atteints de paralysie cérébrale …

Handicap – Exosquelette. Depuis quelques années, la domotique développe un attrait pour le domaine de la santé, réfléchissant à l’intervention des technologies pour soigner, assister ou accompagner le handicap au quotidien.

Dans cette logique, Toyota a développé un robot d’assistance nommé Romi, dont l’objectif est d’aider quotidiennement les personnes ayant des difficultés motrices. Dans une maison équipée de QR code, Romi est donc capable d’ouvrir une porte ou de ramener de l’eau à son propriétaire, par exemple. Plus spécifiquement, certains scientifiques ont focalisés leurs recherche sur la création et l’utilisation de l’exosquelette bio-mécanique, un squelette de métal crée pour être la continuité du corps humain. Aux États-Unis, le National Institutes of Health (NIH) cherche à aider et accompagner les enfants atteints de paralysie cérébrale grâce à des exosquelettes qui, à long terme, pourrait s’avérer très utiles pour soulager le handicap.

Les enfants qui sont atteints de paralysie cérébrale ont par définition une faible motricité, ce qui réduit considérablement leur indépendance au cours de la vie…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Siècle digital

Une start-up limousine invente un bracelet connecté pour faire gagner du temps aux secours

Votre carnet de santé dans une carte ou un bracelet accessible en quelques secondes pour les secours ou un médecin qui vous prend en charge. C’est désormais possible grâce à l’invention d’une petite start-up limougeaude.

Identité, groupe sanguin, informations sur l’acceptation ou non du don d’organes, pathologies éventuelles, coordonnées des proches … Tout ça dans un seul et même bracelet ou une petite carte que les secours ou services d’urgences n’ont qu’à scanner en cas d’accident ou de problème de mémoire de la personne prise en charge. L’idée émane de la star-up limougeaude ID Vitae co-créée par Céline Bonneau. « Il y a quatre ans, j’ai fait un malaise lors d’un footing et je n’avais rien sur moi. J’ai finalement réussi à donner mon nom quand on m’a retrouvée, mais quand est choqué après un accident ce n’est pas toujours évident« , raconte celle qui est aussi triathlète…

« La solution aux pertes de mémoires »

L’invention de la petite star-up de Limoges est destinée aux sportifs, mais pas seulement. « Cela peut servir également pour les personnes âgées

Bracelet électronique - Secours

Plus d’information, cliquez ici.

Source France Bleu.

La famille de Baptiste, un adolescent autiste, lance une pétition pour qu’il soit scolarisé en IME…

Baptiste a 16 ans, et il habite à Alby-sur-Chéran en Haute-Savoie. Suite à un grave accident, il a été déscolarisé jusqu’à aujourd’hui. Le problème, c’est qu’il n’y a plus de place en IME (institut médico-éducatif). Ses parents ont lancé une pétition qui a déjà recueilli 43 000 voix.

Les parents de Baptiste ne baisseront pas les bras. Et sont prêts à tout pour que leur fils de 16 ans soit de nouveau scolarisé. Ils ont donc lancé une pétition pour qu’une place en IME (institut médico-éducatif) soit trouvée.

Baptiste est un adolescent autiste. Jusqu’en décembre 2015, il a été scolarisé en milieu ordinaire avec une AVS (auxiliaire de vie scolaire) en classe de 4ème SEGPA (section d’enseignement général et professionnel adapté).

Après un grave accident (double fracture de la jambe) induisant une très longue immobilisation et remise à la marche,  Baptiste a été déscolarisé jusqu’à aujourd’hui.

Inoccupé à la maison, un état dépressif s’est installé…

Pétition Baptiste Autiste

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Handicap : Commerçants, attention à l’arnaque à l’accessibilité… !

Handicap – Accessibilité des commerces – locaux professionnels. Moyennant presque 600€, un organisme « officiel » a proposé à une commerçante de Haute-Savoie d’inscrire son établissement sur un registre d’accessibilité sous peine d’une amende de 45 000€, voire une fermeture de sa boutique. Problème: c’est une arnaque. !!

Payer pour être dans les clous. Début août, une commerçante de Haute-Savoie reçoit un appel téléphonique d’un homme affirmant travailler pour un organisme « officiel ». Il serait chargé de régulariser la situation des établissements recevant du public (ERP) qui ne se seraient pas encore inscrits sur le registre d’accessibilité obligatoire à partir du 30 septembre 2017. La procédure coûte exactement 588€.

Après toute une série de questions sur son commerce, et son accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR), le mystérieux inconnu indique à la gérante qu’elle est passible d’une amende comprise entre 5 000 et 45 000 euros, et que son établissement peut également fermer, si elle ne s’inscrit pas sur le fameux registre…

Arnaque Accessibilité

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Handicap : «Tout le monde a le droit de voyager»…

Handicap. À travers Handi’Tour Guide, Marie Fournier, jeune Toulousaine, a su allier sa passion pour les voyages et son envie d’aider les autres. Tout au long de l’année, elle propose un accompagnement personnalisé lors de séjours, sorties culturelles ou loisirs, pour les personnes en situation d’handicap.

Enrichie par ses différentes expériences personnelles et professionnelles en tant que guide conférencier, accompagnatrice sociale et scolaire auprès d’un public en situation de handicap, c’est tout naturellement qu’elle en est venue à mettre en place Handi’Tour Guide. «Tout le monde a le droit de voyager», déclare Marie. Elle accompagne personnellement petits et grands ayant des déficiences psychiques, motrices ou encore visuelles, en les aidant dans les actes essentiels de la vie quotidienne, mais elle leur fait également découvrir les traditions et richesses touristiques des lieux, tout en s’adaptant au rythme de chacun. «Je veux qu’ils soient autonome mais qu’ils sachent que je suis là en cas de besoin», indique-t-elle…

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA DEPÊCHE.