Handicap – JO 2024 : les premiers Jeux Paralympiques français !

JO 2024 Paris – L’attribution à Paris des Jeux Olympiques de 2024 est « une chance », ont salué jeudi des associations de soutien aux personnes handicapées.

Elles se disent néanmoins « vigilantes » à ce que tout soit mis en œuvre pour que « l’occasion unique » d’organiser les Paralympiques ne soit pas ratée.

Pour la première fois, les Jeux paralympiques, créés en 1960, se dérouleront en France. « C’est évidemment dès aujourd’hui que cela doit se préparer », plaide jeudi dans un communiqué l’association des victimes du travail (Fnath), demandant de « ne pas rater cette occasion unique ».

« Depuis les Jeux de Londres de 2012, les Jeux paralympiques ont gagné en visibilité dans les médias et auprès du grand public. Les Jeux de 2024 doivent démultiplier cette visibilité en France, démontrant que les athlètes handicapés sont avant tout des athlètes, comme tous les participants aux Jeux olympiques », poursuit l’association.

La Fnath espère également que « les travailleurs handicapés profiteront des emplois créés » en amont de cet évènement qui aura lieu quelques semaines après les JO.

« Une chance pour l’accessibilité »

Pour l’Association des Paralysés de France (APF), l’octroi des Jeux doit également être une « opportunité d’accélération dans la prise en compte des attentes des personnes en situation de handicap ».

Pour que Paris-2024 soit « une chance pour l’accessibilité », l’association demande dans un communiqué de mettre en œuvre « une nouvelle dynamique pour l’adaptation de la capitale et des communes alentours, du cadre de vie et des services de transports grâce à une enveloppe budgétaire dédiée ».

« Au-delà des milliers de personnes en situation de handicap qui viendront du monde entier pour assister aux différentes épreuves de ces Jeux, ce sont plus de 4.000 athlètes en situation de handicap que Paris accueillera pour les Jeux paralympiques », souligne-t-elle.

L’APF sera « particulièrement vigilante, afin que ces Jeux soient réellement inclusifs et qu’ils améliorent le quotidien des personnes en situation de handicap et de leurs proches, de manière durable », prévient-elle. En décrochant 28 médailles, dont neuf en or, la France avait terminé 12e nation des Jeux paralympiques de Rio l’an passé.

Les premiers Jeux Paralympiques français - JO 2024

 

Source France TV

Handicap – Une marche avec des handicapés dans la campagne rémoise…

L’association l’Arche organise sa marche de rentrée le dimanche 24 septembre.

Cette marche est ouverte à tous. L’Arche, fondée par le Canadien Jean Vanier en 1964, dispose actuellement de trois sites à Reims, totalisant 24 places d’hébergement.

L’antenne rémoise de l’association l’Arche, qui accueille et héberge les adultes atteints de handicap mental, organise sa marche de rentrée le dimanche 24 septembre, sur la commune d’Arcis-le-Ponsart, le départ ayant lieu à l’abbaye d’Igny entre 8h30 et 10h30.

Source L’UNION.

Handicap – Saint-Philibert (Morbihan). Un biathlon pour rapprocher valides et handicapés…

Handicap – Samedi, aura lieu le Biathlon d’été, initiative lancée par l’associaton L’Ultra marin, avec comme épreuves de la marche nordique et du tir, sur le site de La Trinitaine, impliquée dans l’événement. Il y aura, sur la base du duo, la possibilité de mixer les pratiques.

L’initiative proposée par l’association L’Ultra marin, samedi prochain, sera intéressante à plusieurs titres. L’épreuve de biathlon d’été va se dérouler autour du site de La Trinitaine. Ni ski, ni carabine pour ce biathlon particulier. Il va bien être constitué de deux pratiques sportives : la marche nordique et le tir à l’arc.C’est l’esprit que les organisateurs veulent insuffler qui va apporter un supplément d’âme à l’épreuve, car elle va associer des athlètes valides à des athlètes handicapés.

La course en fauteuil roulant

« Il y aura, sur la base du duo, la possibilité de mixer les pratiques. Il sera ainsi possible de se mettre en situation en réalisant la course en fauteuil roulant et ainsi d’assimiler les contraintes rencontrées par les handicapés », explique Bernard Landrein.Une démarche qui s’intègre bien dans la philosophie que veut promouvoir l’entreprise La Trinitaine en matière sportive. « Nous sommes partenaire de l’Ascof, Association des coureurs en fauteuil de l’ouest. Nous essayons chaque année de la mettre en lumière, alors ce biathlon est une bonne opportunité », commente Annabelle Cantin…

Samedi 16 septembre, Biathlon d’été, sur le parking de La Trinitaine. Initiation de 10 h à 10 h 30 et épreuves à partir de 14 h 30, avec départs échelonnés par groupe toutes les heures.

Plus d’information, cliquez ici.

Source OUEST FRANCE.

Défi découverte voile : handicapés et valides dans le même bateau…

Handicap – C’est la 19ème saison de cette aventure singulière. 5 jours de navigation pour dépasser le handicap. Ils sont paraplégiques, déficients mentaux, mal ou non voyants et même valides. Ils se sont donné rendez vous pour partager l’expérience de la mer pendant une semaine.

Ce « Défi Découverte Voile Sud Gascogne » permet de créér à bord une vraie complicité entre tous les participants. Elle représente aussi un vrai challenge physique pour les personnes handicapées, obligées de se dépasser pour prendre part aux manoeuvres.

« Qu’importe le handicap des uns et les limites des autres. C’est ça la magie de la mer. » explique Michel Maguis, de l’association Défi Découverte Voile Sud Gascogne. « Il faut pouvoir amener les handicapés à faire la même chose que les valides. »

Un parcours de 5 jours ,depuis La Rochelle vers Ars-en-Ré, Saint-Martin, Rochefort, Saint-Denis-d’Oléron, et retour à La Rochelle.

Yann Salaün et Didier Gomez ont embarqué avec un équipage du foyer Gabrielle Bordier de Parthenay.

Plus d’information, Vidéo, cliquez ici.

Source FR3.

La moto et la compétition, malgré le handicap…

Sport Handicap – Victime d’un grave accident de moto qui l’a laissé paraplégique, Aurélien Doolaeghe s’est malgré tout remis en selle. même devenu champion du monde handisport sur piste. Il est présent à la fête de la moto à Bourbourg, ce week-end.

Avec une volonté de fer, l’aide de l’association MENRT et une moto adaptée, il est même devenu champion du monde handisport sur piste. Il est présent à la fête de la moto à Bourbourg, ce week-end.

L’accident fait malheureusement souvent partie du vocabulaire des motards. Victime d’une grave chute voilà quatre ans, «  à cause de travaux pas signalés  », Aurélien Doolaghe le sait. La liste de ses blessures, des fractures innombrables au poumon perforé en passant par la blessure au crâne, fait comprendre qu’il était cassé de partout. «  J’ai été alité dix-huit mois  », raconte-t-il. Après, direction le fauteuil roulant : le Denaisien est paraplégique.

Mais la passion de la moto ne l’a pas quitté. «  En 2015, j’ai demandé au centre de rééducation à pouvoir sortir un week-end. J’ai dit que j’avais un mariage. En fait, c’était pour aller rouler sur la moto avec laquelle j’avais eu mon accident.  »

Une moto adaptée…

Direction le circuit de Croix-en-Ternois, où Jean-François Bernard et Franck Vanquaelle, président et « piste marshall » de l’association dunkerquoise MENRT*, le voient débarquer avec sa moto et son équipement en annonçant son intention de rouler. «  Il était tellement motivé qu’on ne pouvait pas le laisser tomber  », se souvient Franck Vanquaelle.

«  Le premier virage à gauche, c’est passé. Le premier virage à droite, c’est passé. La ligne droite aussi  », sourit Aurélien. C’était reparti… «  L’hiver 2015-2016, il a acheté une Suzuki GSXR 1000 et nous a annoncé qu’il voulait faire de la compétition  », se rappelle Franck Vanquaelle. Aurélien Doolaeghe n’a pas fait semblant : en 2016, il est devenu champion du monde 1 000 cm3 dans sa catégorie de handicap, à Mugello en Italie.

« Je suis sur ma moto, pas dans mon fauteuil. Je surmonte mon handicap et je roule avec les valides. »…

Plus d’information, cliquez ici.

Source La Voix Du Nord.

Handicap – Un lancer de cruches solidaire…

Handicap – L’association de bienfaisance des Cruches sadiracaises, présidée par Alain Darmian, organise le championnat du monde de lancer de cruches, dimanche 10 septembre, aux Ecuries du moulin à vent, à Sadirac.

Les organisateurs bénévoles ont souhaité associer à cet événement festif des personnes en situation de handicap. La semaine dernière, Alain Darmian et Cathy Latrille ont rencontré Jocelyne Wuillaume, directrice de la maison d’accueil spécialisée des Jonquilles de Biré (Tresses). Cet établissement accueille 60 résidents polyhandicapés âgés de 18 à 52 ans. La structure appartient à l’association girondine des Infirmes moteurs cérébraux, présidée par Jean-Paul Drewnowski.

Sous la houlette de Petra Delbecque, cadre de santé et de trois accompagnateurs, quatre résidents (les deux Nathalie, Fabrice et Thierry) se sont entraînés au lancer de cruches. Jocelyne Wuillaume et toute l’équipe de la structure sont unanimes sur les bienfaits de la participation à ce genre d’animation….

Handicap - Un lancer de cruches solidaire

Plus d’information, cliquez ici.

Source Sud Ouest.

Zidane lance un défi sportif aux internautes pour l’association ELA

Zinédine Zidane est l’ambassadeur de la nouvelle opération de sensibilisation de l’association ELA, qui lutte contre les leucodystrophies, une maladie rare.

Courir et marcher pour ceux qui ne le peuvent plus. Voilà le mot d’ordre de la nouvelle campagne lancée par l’association ELA, baptisée « Mets tes baskets et bats la maladie » et lancée le 24 août dernier. L’objectif ? Récolter des fonds pour lutter contre les leucodystrophies, des maladies rares, généralement génétiques, caractérisées par une disparition de , dans le système nerveux central et périphérique. Pour y parvenir, l’association peut compter sur un ambassadeur de choix : Zinedine Zidane, parrain d’ELA depuis près de 20 ans.

Un challenge solidaire…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Top Santé Vital.

 

Un fauteuil tout terrain qui rend la montagne accessible à tous…

Il s’appelle Cimgo. C’est un fauteuil tout terrain adapté aux personnes qui ne peuvent pas marcher. Grâce à cet engin et à son conducteur, Timothé 10 ans qui souffre de myopathie, a pu réaliser l’un de ses rêves, se rendre au sommet du Pic du Midi et en redescendre par le sentier de randonnée.

Une vue imprenable sur les sommets depuis le Pic du Midi de Bigorre. C’est ce dont a pu profiter Timothé. Le jeune garçon ne peut pas marcher car il souffre de myopathie. Après avoir effectué la montée à 2877m par le téléphérique, et passer quelques heures sur la terrasse à admirer sur 360° le panorama sur les Pyrénées, c’est par le sentier de randonnée qu’il est redescendu…

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

Handicap – Dorine Bourneton : pilote de voltige paraplégique

Dorine Bourneton est la seule femme handicapée au monde à piloter un avion de voltige.

A 15 ans, Dorine Bourneton fait son premier vol solo. Ses modèles sont Mermoz, Saint-Exupéry ou Guillaumet.
Un an plus tard, elle est la seule survivante d’un accident d’avion, comme passagère, et se retrouve paraplégique.

En 1995, elle obtient son brevet de pilote privé sur un avion à commandes manuelles.
Il y a trois ans, elle débute sa formation de voltige aérienne à l’AVA (Amicale de Voltige Aérienne), l’école de voltige la plus titrée de France. Son avion sera le premier avion de voltige à commandes manuelles.

Le 6 mai 2015, sur le terrain de Montluçon-Gueret, elle accomplit une première mondiale : seule aux commandes d’un CAP10 adapté, elle enchaine les figures de voltige…

Dorine Bourneton - Paraplégique

Plus d’information, cliquez ici.

Source France 3.

Handicap – Le Sport pour changer le regard sur le Handicap…. !

L’association Initiatives Sportives pour l’Intégration organise la seconde édition de Courir, Marcher, Rouler, le 24 septembre prochain. Epreuve sur la commune de La Bouexière, au Nord de Rennes.

En février 2016, l’association Initiatives Sportives pour l’Intégration a été crée par des professionnels du monde du Handicap, dont Hugo Rousselon le président. Elle a pour objectif de promouvoir la pratique du handisport et changer le regard du grand public sur la question du handicap en montrant les capacités plutôt que les limites. Pour atteindre ces objectifs, les membres de l’association se donnent à 100%, en accompagnant des jeunes en situation de handicap, qui souhaitent participer à des épreuves sportives.

En 1 an et demi, plus de 40 membres de l’association ont ainsi accompagné différents jeunes handicapés sur des courses à pieds ou des triathlons en Bretagne. De véritables exploits, aussi bien pour les jeunes que les accompagnateurs mais surtout de grands moments de solidarité et de bonheur partagés. Hugo Rousselon se montre fier de toutes ces épreuves: « Ce sont des moments intenses que nous pouvons vivre à travers ces épreuves sportives. Les organisateurs, les bénévoles et les supporters nous offrent des accueils exceptionnels. Cela permet aux jeunes de prendre un plaisir immense, pour les accompagnateurs, l’émotion est très présente….

Plus d’information, cliquez ici.

Source jactiv.ouest-france.