TEMOIGNAGE POIGNANT à écouter : Maladie de Charcot : choisir de mourir…

“Une leçon de vie : Que dire ? Simplement… respect, tristesse, émotion,… La rédaction Handicap Info…”

L’écrivaine Anne Bert, atteinte de la Maladie de Charcot, a expliqué ce matin sur France Inter pourquoi elle a opté pour l’euthanasie en Belgique. Son roman, Le tout dernier été, sortira début octobre chez Fayard. Elle ne sera plus là.

« Ne plus pouvoir se nourrir, ne plus pouvoir faire sa toilette. » Voilà les limites que s’était fixées Anne Bert pour dire stop à la vie. Limites que cette écrivaine, auteure notamment de livres érotiques, a déjà dépassées. Atteinte de la Maladie de Charcot (ou SLA – Sclérose latérale amyotrophique), avec comme seul horizon à court terme, la mort, cette femme de 59 ans a décidé d’aller se faire euthanasier en Belgique.

« Cette maladie neurodégénérative enferme, paralyse (…) et vous emmène dans la dépendance totale », expliquait-elle ce matin sur France Inter, au micro de Léa Salamé. Alors Anne Bert a choisi de ne pas vivre l’agonie qui lui est promise….

Que dire : respect, tristesse, émotion,… La rédaction Handicap Info…

Plus d’information, cliquez ici.

Source Faire Face.

Nello, maladie incurable – Cyril Michel, un plongeur au grand cœur…. !

Pour beaucoup, le plongeoir de trois mètres de la piscine municipale constitue déjà une épreuve. Pourtant lui n’hésite pas une seconde à s’élancer de dix fois plus haut !

Cyril Michel, 42 ans, a débuté le plongeon de haut vol il y a deux ans. Ce passionné de boxe, qui a monté son propre club (Boxing Spirit) à Argonay, s’est rapidement pris au jeu de cette nouvelle discipline, reconnue comme un sport en 2013 par la Fédération française de natation. « Monter sur un ring ou se jeter d’une falaise exigent de la volonté et du cran. Et dans les deux cas, les impacts sont souvent violents. »

Le 25 août dernier, il réalise au Roc de Chère un saut à 30 mètres. Un exploit qui lui semble bien dérisoire par rapport à la cause qu’il défend.

« Médiatiser l’histoire de Nello »

Lors d’une séance de boxe, Cyril rencontre Lionel Nobili. Ce dernier lui parle de son enfant, Nello, âgé de 7 ans et atteint d’une maladie incurable. Une thérapie en Espagne ainsi qu’un siège adapté pourraient améliorer son quotidien.

Seulement voilà, ces soins ont un prix : 16 000 euros. Une somme bien trop élevée pour ses parents. Il n’en fallait pas plus pour décupler la motivation de l’enseignant de boxe…

Plongeur au grand coeur

Plus d’information, cliquez ici.

Source LE DAUPHINE LIBERE.

Seniors : la promenade du chien incite à bouger !

Prendre soin de l’autre et de soi en même temps, voilà le crédo de tout duo, chez l’être humain bien sûr… mais aussi chez l’animal ! Ainsi, en promenant leur chien tous les jours, les seniors trouveraient la motivation pour se « bouger ». De quoi profiter des bénéfices du plein air et de l’activité physique.

Tenir l’animal en laisse, faire le tour du parc pour permettre au chien de se défouler… mine de rien, la promenade du jour met le corps en action ! Un pas soutenu, un peu de force déployée pour maintenir l’animal à ses côtés, un rythme régulier… tous les ingrédients de l’activité physique sont au rendez-vous. Mais à quel point cette activité booste les seniors ? Pour le savoir, des chercheurs britanniques ont suivi 3 123 personnes entre septembre 2006 et décembre 2011. Agées de 49 à 91 ans, toutes ont porté à différentes reprises un podomètre pendant quatre jours consécutifs durant leurs heures de marche. Elles ont aussi précisé si elles possédaient un chien, auquel cas la question de la fréquence des balades était aussi posée.

Un vecteur de motivation…

NOS AMIES LES BÊTES - ANIMAUX

 

 

 

 

 

 

 

Plus d’information, cliquez ici.

Source LA DEPECHE.

Maladie de Lyme : une étudiante de Toulouse obligée de se soigner à Berlin, sa famille lance un appel…

Après cinq années d’errance médicale, une étudiante de 19 ans, à Toulouse, n’a plus d’autre choix que de partir un mois en Allemagne pour se faire soigner. Sa famille témoigne.

Jade était encore une jeune adolescente quand les premiers symptômes sont apparus. Aujourd’hui âgée de 19 ans, cette étudiante en deuxième année de psychologie à Toulouse peut enfin mettre un nom à ses douleurs physiques et neurologiques. En mars 2017, Jade a été diagnostiquée pour une Borréliose de Lyme.

Cinq années d’errance médicale.

La Toulousaine s’envolera samedi 9 septembre pour Berlin, en Allemagne, afin de bénéficier d’un traitement intensif d’une durée d’un mois. Son rétablissement espéré mettrait un terme à cinq années d’errance médicale.

Tout commence en 2013, après le retour d’un voyage aux États-Unis. Jade est fatiguée. Son état physique se dégrade chaque jour encore un peu plus.

Victoria, sa grande sœur, revient sur cette période…

Maladie de Lyme

Plus d’information, cliquez ici.

Source actu occitanie.

Très inquiétant !!! Médicament Levothyrox : au moins 1500 cas d’effets indésirables graves en deux mois…

Selon les informations du Figaro, le changement de formule du Levothyrox, un médicament indispensable pour traiter des troubles de la thyroïde, a provoqué un déluge de déclarations d’effets indésirables, dont au moins 1500 cas graves depuis le début de l’été.

Les effets secondaires rapportés par les patients sont nombreux, allant de maux de tête à des diarrhées en passant par des vertiges avec chute ou des troubles du rythme cardiaque.

Les causes de ces troubles ne sont pas connues, car le changement de formule du médicament n’a pas touché au principe actif, mais a remplacé certains excipients, non actifs, comme le lactose pour réduire les risques d’intolérance.

Levothyrox

Source LE FIGARO.

Zika, arme potentielle contre le cancer du cerveau …

Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude publiée mardi.

Cette tumeur cérébrale la plus fréquente, qui frappe environ 12.000 personnes par an aux Etats-Unis et qui a été récemment identifiée chez le sénateur républicain John McCain, est fatale pour la plupart des malades dans les deux ans suivant le diagnostic.

La chimiothérapie et la radiothérapie sont les traitements classiques après, quand cela est possible, une ablation chirurgicale de la tumeur.

“Nous avons montré que le virus du Zika pouvait détruire les cellules du qui sont résistantes aux thérapies actuelles et rendent ce cancer aussi agressif”, explique le Dr Michael Diamond, professeur de médecine à l’université Washington à St. Louis (Missouri).

Pour cette étude dont les conclusions sont publiées dans le Journal of Experimental Medicine, les chercheurs ont injecté le Zika ou un placebo d’eau salée dans les tumeurs du cerveau induites de 33 souris.

Deux semaines plus tard, les tumeurs étaient nettement réduites dans le groupe de rongeurs traités avec le virus par rapport à ceux ayant reçu le placebo. Et ces souris ont également survécu nettement plus longtemps que celles du groupe témoin, ont ajouté les chercheurs…

Plus d’information, cliquez ici.

Source LE FIGARO.

La pseudouridimycine, un nouvel antibiotique prometteur…

Un antimicrobien naturel, baptisé pseudouridimycine, s’est révélé efficace contre des bactéries résistantes aux traitements actuels.

C’est peut-être un bonne nouvelle pour pallier la pénurie actuelle de médicaments efficaces contre les bactéries les plus dangereuses et combattre ainsi la résistance croissante aux antibiotiques, considérée comme “l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale”, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Des chercheurs italiens viennent en effet de découvrir un nouvel antibiotique appelé pseudouridimycine (PUM). Contrairement à celles trouvées ces dernières décennies, cette molécule naturelle peut tuer une large gamme de bactéries et plus particulièrement celles dites à Gram négatif. En France, ces dernières sont responsables de plus de 80 % des décès par infection à l’hôpital, selon une enquête récente de Santé Publique France.

La pseudouridimycine, un nouvel antibiotique prometteur

Plus d’information, cliquez ici.

Source Sciences et Avenir.

Parkinson : un espoir grâce à des cellules souches…

Une équipe de scientifiques japonais vient de publier les résultats d’une expérience sur la maladie de Parkinson, dont les effets peuvent être améliorés grâce à des cellules souches.

Parkinson : une maladie encore mal connue

Aujourd’hui, la maladie de Parkinson touche plus de 10 millions de personnes dans le monde. Cette pathologie neurologique dégénérative et chronique touche le système nerveux et engendre des troubles des mouvements. Les gestes sont ralentis, des tremblements apparaissent et sont souvent suivis de problèmes cognitifs.

Les causes sont encore mal connues, on pense à des prédispositions génétiques et des facteurs environnementaux. Malgré cela, on a, tout de même, pu étudier différents phénomènes liés à cette maladie qui permettent de faire avancer la recherche. Par exemple, on sait que les organismes des patients sont touchés par des problèmes liés à la dopamine. Pour y remédier, des médicaments imitant les effets de la dopamine sont donc utilisés pour traiter les malades, mais leur action n’est pas sans effets secondaires.

Des neurones dopaminergiques pour lutter contre la maladie de Parkinson

Plus d’information, cliquez ici.

Source La Santé Publique.

Handicap – Un bras « Star Wars » pour Marius…

Né sans avant-bras droit, Marius, 9 ans, domicilié à Rupt-sur-Saône (70), a reçu samedi à Belfort une prothèse pas comme les autres : elle a été fabriquée gratuitement par une ingénieure diplômée de l’UTBM.

C’est en lisant un article paru en janvier dans « L’Est Républicain » que Frédéric Boquestal, opérateur sur commande numérique, s’est décidé : « Mon fils Marius souffre d’agénésie et doit se débrouiller avec son bras droit incomplet. J’ai trouvé formidable qu’il puisse bénéficier gratuitement d’une prothèse fabriquée par impression 3D et j’ai contacté l’association e-Nable France qui m’a mis en relation avec Elise Koenig. »

Pour cette récente diplômée de l’UTBM (université de technologie de Belfort-Montbéliard), c’est l’occasion de concrétiser une démarche qui mêle technologie et solidarité : « Après avoir fait valider une première main-test, j’ai obtenu l’agrément de cette association créée en octobre 2015. Sa philosophie est de fabriquer bénévolement des prothèses articulées en plastique d’un coût inférieur à 50 euros, pour les enfants amputés ou démunis. Ce que j’ai fait pour Marius une première fois en mai. »…

Handicap - "Bras Star Wars"

Plus d’information, cliquez ici.

Source EST REPUBLICAIN.

La FDA approuve une thérapie génique révolutionnaire pour le cancer…

Une thérapie révolutionnaire du cancer qui utilise des cellules immunitaires génétiquement modifiées a été approuvée par la Food and Drug Administration des États-Unis, inaugurant une nouvelle ère de traitement contre le cancer.

Le traitement, appelé thérapie CAR-T Kymriah, sera vendu par Novartis pour 475 000 $. Mais comme l’écrit Emily Mullin du MIT Technology Review, il existe de grands risques dans ce type de traitements à haut risque.

La thérapie est conçue pour traiter un type souvent létale de cancer du sang et de la moelle osseuse – leucémie aiguë lymphoblastique – qui affecte les enfants et les jeunes adultes.

« Nous entrons dans une nouvelle ère en matière d’innovation médicale avec la possibilité de reprogrammer les cellules propres d’un patient pour attaquer un cancer mortel, a déclaré le commissaire de la FDA Scott Gottlieb dans un communiqué.

La thérapie est un traitement personnalisé qui utilise les cellules T d’un patient, un type de cellule immunitaire….

Plus d’information, cliquez ici.

Source https://iatranshumanisme.com