Aïcha, 52 ans, première caissière victime du coronavirus…!

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

L’employée travaillait depuis plus de trente ans dans un hypermarché Carrefour, à Saint-Denis.

Elle est décédée en fin de semaine après avoir été infectée par le Covid-19.

Aïcha, 52 ans, première caissière victime du coronavirus.

C’était l’une des caissières qui avait le plus d’ancienneté, dans le magasin. La quinquagénaire était en arrêt maladie depuis le 17 mars dernier – le tout premier jour du confinement -, dès qu’elle a détecté des symptômes correspondants au coronavirus. Après son absence, l’établissement dans lequel elle travaillait a été désinfecté de fond en comble. La direction du magasin a également mis en place une cellule psychologique pour soutenir les équipes.

Dès vendredi, les clients ont à nouveau pu faire leurs courses dans la grande surface. Selon BFMTV, la police a même dû intervenir pour faire respecter les mesures de distanciation sociale. Certains esprits se sont même échauffés. «Comment peut-on peut les laisser travailler sans masque, gel ni protection ?», a témoigné la sœur de la défunte, sur l’antenne de RTL. «En plus, les clients ne respectent pas les distances de sécurité.»

La tension monte dans la grande distribution

Aïcha est la première victime du Covid-19 parmi le personnel du groupe de grande distribution. Elle était également représentante syndicale. « C’est un drame absolu, nos pensées vont à sa famille et ses proches», souligne le groupe Carrefour. Son décès a été très commenté sur Twitter et a notamment déclenché l’indignation de la CGT : «Combien de salariés devront mourir au travail sans protections, sans masques ? Pour 1000 €, le prix d’une vie.» Sur BFMTV, le député PCF de Seine-Saint-Denis Stéphane Peu a déclaré : «Il me semble qu’il y a une trop grande tolérance à l’égard des grands groupes de la distribution. Je pense que l’on peut lier les activités essentielles de ces groupes avec des mesures plus restrictives. La première, c’est de réserver uniquement les allées des centres commerciaux qui sont utiles pour les produits de première nécessité: alimentaires et hygiènes.»

Dans la grande distribution, la tension monte depuis quelques jours. Spécifiquement chez Carrefour, la CGT a recensé plus de 550 cas supposés et 181 cas avérés, «dont plusieurs graves.» Les syndicats ont demandé au gouvernement d’imposer à la grande distribution «de n’ouvrir que les rayons des produits de première nécessité, de restreindre les amplitudes d’ouvertures et de fermer le dimanche.»

Source LE FIFARO.

Pour marque-pages : Permaliens.