Accident du No Limit Day : la victime, tétraplégique, enfin sur la voie de la reconstruction…

Tampon Conseil Handicap Info Vous avez besoin d'un professionnel de confiance ? Cliquez sur cet encart pour consulter les partenaires agréés Handicap Info dans votre région

En 2016, Gauthier Deconihout devenait tétraplégique après une mauvaise chute lors du No Limit Day, une course d’obstacles organisée par le centre d’entraînement golfique de Bois-Guillaume.

Après plusieurs recours en justice le jeune homme a enfin pu construire une maison adaptée à son handicap.

Accident du No Limit Day : la victime, tétraplégique, enfin sur la voie de la reconstruction. © France 3 Normandie

Près de trois ans et demi après l’accident du No Limit Day qui l’a rendu tétraplégique, Gauthier Deconihout peut enfin vivre auprès de sa famille dans un pavillon de plain-pied de 200 mètres carré, entièrement adapté à son handicap.
Il y a emménagé en octobre 2018. Une maison où la domotique tient un rôle clé et lui permet de retrouver une certaine autonomie, même relative.

Une telle installation a pu être possible grâce aux avances sur indemnisation qu’il a reçu de la part de Generali, l’assureur du golf de Bois-Guillaume où a eu lieu le drame en octobre 2016.

Une indemnisation …à vie

Une première somme de près de 600 000 euros lui a d’abord été versée. Puis une nouvelle avance d’un million d’euros pour assurer les dépenses du quotidien avec les auxiliaires de vie à domicile.

Cette aide humaine est cruciale car Gauthier a besoin de 28 heures par jour pour l’assister : 3 aides de vie et une infirmière viennent ainsi se relayer chez lui.
L’assureur va donc devoir encore verser de l’argent au jeune homme. Une soutien financier …à vie !

Selon son avocat, Maître Marc Absire, “cette aide humaine a été déterminée par la justice et elle le suivra tout au long de sa vie; à raison de 15 000 à  20 000 euros par mois !” 

Alors bien sûr, l’assureur paye toujours, mais, au ralenti car il conteste systématiquement en appel. Des appels pourtant à chaque fois rejetés.

Heureusement, il peut aussi compter sur d’autres sources de soutien:
Il a ainsi pu récolter des fonds grâce à l’association « Tous solidaires pour Gauthier » fondée juste après l’accident.
Elle organise plusieurs animations dans l’année, comme cette pièce de théâtre tout récemment à Belbeuf.

Et pour son président, Vincent Letellier, les résultats sont là, encourageants :

“En 3 ans, nous avons déjà collecté plus de 25 000 euros, ce qui a permis de financer son premier véhicule adapté et équipé, puis l’aménagement de son second véhicule, et aussi tout le matériel médical non remboursé par la sécurité sociale et les mutuelles.”

Un avenir qui s’éclaircit

Gauthier va aussi pouvoir enfin retravailler très bientôt. Quatre heures par semaine en télétravail dans l’entreprise de conseil en environnement où il était en poste au moment de l’accident. Une perspective qui, forcément, le réjouit!

Mais en attendant et pour s’occuper l’esprit, Gauthier et sa femme Annabelle s’organisent aussi des sorties depuis plusieurs mois maintenant ensemble : restos, dîners chez des amis.
Ils envisagent même cet été des vacances à Narbonne…

Source FR3.

Pour marque-pages : Permaliens.