A Mougins, une classe spécialisée permet l’accueil d’enfants autistes dans une école maternelle…

Comme Nice il y a 5 ans et Draguignan plus récemment, à Mougins, une classe de maternelle de l’école Saint-Martin-en Forêt permet désormais l’accueil de petits souffrant de troubles autistiques.

Objectif : intégrer un CP traditionnel après un enseignement “sur mesure”.

Cette classe spécialisée permet l'accueil de 7 enfants souffrant de troubles autistiques.

Il est bien, heureux, content de venir à l’école !
Fatima Albarracin habite Cannes-la-Bocca, et elle  accompagne Haron, 3 ans à Mougins. Une première rentrée pour ce petit garçon au sein de l’école Saint-Martin-en-Forêt.
Comme 6 autres enfants, Haron intègre une classe spécialisée, une UEMA, unité d’enseignement en maternelle pour enfants avec autisme.
Cette classe de trois niveaux pour les 3-6 ans de tout l’ouest du département est ouverte depuis cette année.

“Le début de notre travail, c’est de mettre les enfants en confiance, faire en sorte qu’ils aient envie de venir à l’école, qu’ils se sentent bien et de développer une interaction, une communication. Même si elle n’est pas verbale, elle peut être gestuelle, visuelle.”

Nathalie Lazreg, professeure des écoles spécialisée

L’équipe dispose de trois salles, une pour l’enseignement, une autre pour les ateliers et enfin une dernière pour le repos.

Les enfants travaillent en atelier, et cette stimulation est importante pour la motricité.

Et pendant le temps scolaire, les petits écoliers ont aussi des soins psychomotriciens et ils rencontrent des psychologues.

Un temps partagé avec les écoliers d’autres classes

Il existe différents degrés dans les troubles autistiques et l’évolution est différente d’une personne à l’autre. Ils se manifestent par des difficultés à établir le contact avec autrui ou à s’exprimer, des difficultés aussi dans la compréhension des règles qui régissent les relations sociales et la communication.
Le maire de Mougins, Richard Galy, est médecin, il est depuis 10 ans le coordinateur de l’IME Les Noisetiers, un institut médico-éducatif qui à Mouans-Sartoux, accompagne depuis trente ans des enfants et adolescents porteurs de ces troubles.

“On a souhaité offrir à ces enfants la possibilité d’entrer dans une scolarité ordinaire dès le plus jeune âge, étant entendu que c’est à partir de l’apparition de ces troubles que l’on peut apporter un support médical et paramédical pour qu’ils ne s’aggravent pas.”

Richard Galy, maire de Mougins.

La récré pour les enfants de cette classe spécialisée, c’est avec tout le monde, le déjeuner d’abord dans la salle de cours, puis à la cantine de l’école maternelle, au cas par cas.
Après Nice et Draguignan, Mougins est la troisième commune de l’académie de Nice qui  permet l’accueil d’enfants souffrant de troubles autistiques.
Objectif : intégrer un CP “normal”, avec un accompagnement personnalisé ou pas.

Un dispositif national

Chaque jour en France, 44 enfants naissent autistes.
Un 3e plan autisme existe au niveau national pour la période 2018-2022  et parmi les cinq engagements phares,  il vise la scolarisation de tous les enfants dès 3 ans, soit en classe ordinaire avec ou sans accompagnement, soit dans des classes comme celles de Mougins, Nice ou Draguignan. Un constat : en France, 30% seulement des enfants autistes en âge de maternelle sont scolarisés, et ils ne vont en moyenne à l’école que moins de 2 jours et demi par semaine.

La stratégie pour l’autisme au sein des troubles neuro-développement 2018-2022

► Engagement 1 : renforcer la recherche et les formations
► Engagement 2 : mettre en place les interventions précoces prescrites par les recommandations de bonnes pratiques
► Engagement 3 : garantir la scolarisation effective des enfants et des jeunes
► Engagement 4 : favoriser l’inclusion des adultes
► Engagement 5 : soutenir les familles

Source FR3.

 

Pour marque-pages : Permaliens.