En 2016, elle fait un AVC sur son lieu de travail : un rapport accable La Poste…

AVC – Poste – Un rapport mené par le cabinet d’expertise indépendant CATEIS s’intéresse à la gestion du personnel de la plateforme de distribution de La Poste, à Villeneuve-d’Ascq. Les conclusions concernant l’AVC de la jeune Emeline, en 2016, sont alarmantes.

C’est un rapport accablant, dans une affaire qui dure depuis bientôt 2 ans. Emeline avait 25 ans en 2016 et travaillait en CDD à La Poste, sur la plateforme de distribution de Villeneuve-d’Ascq. Un matin, elle prévient sa hiérarchie : elle ne se sent pas bien. Ses supérieurs lui disent de venir quand même travailler. « Tu n’a qu’à le faire assis« , lui dit-on, tandis que ses collègues l’observent livide, tremblante. Son malaise ne passe pas. Elle va voir son supérieur. On lui répond : « Tu vas finir de mettre en case et de fermer le casier et quand tu auras terminé on appelera les pompiers« , rapporte la jeune femme.

En fait, ce jour-là, Emeline a fait un AVC, sur son lieu de travail. Et on lui a demandé de finir son travail avant de prévenir les secours. Le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) a bien tenté de faire une enquête commune avec la direction, en vain. Le CHSCT extraordinaire « n’a pas abouti à une enquête paritaire effective« , indiquent ses membres le 19 février 2016.
Le problème de santé de l’agent n’aurait pas été pris en charge selon les règles habituelles de secourisme
En octobre 2016, les membres du CHSCT décident donc de faire appel à un cabinet indépendant, agréé par le ministère du Travail, pour comprendre comment cette situation a pu se produire et faire en sorte que cela ne se reproduise plus.

Nous avons obtenu une copie de ce document. CATEIS, le cabinet choisi pour faire cette enquête, indique en préambule un « contexte de très hautes tensions sur le plan psychosocial« . Avant de décrire une gestion de crise abracadabrante dans cette plateforme emploie 101 salariés et traite le courrier pour une partie de la métropole lilloise.

Un constat, d’abord : le nombre de malaises à La Poste de Villeneuve-d’Ascq a augmenté par rapport à 2015. On en compte 3 en 2016, et « l’accident de la salariée en CDD survenu sur le lieu de travail n’est pas repertorié dans les documents transmis par la direction« . Rayée de la liste. Le cabinet d’expertises réalise une longue série d’entretiens avec les employés, analyse les documents fournis par l’administration. Et conclut : « Le problème de santé de l’agent n’aurait pas été pris en charge selon les règles habituelles de secourisme« .

Climat délétère et « psycho-terreur »….

 

 

Poste - AVC

Plus d’information, cliquez ici.

Source FR3.

 

Pour marque-pages : Permaliens.