Dons d’organes – Greffes

Depuis le 1er Janvier 2017, un nouveau décret concernant le don d’organes et de tissus est appliqué en France.

Ce décret ne modifie pas les 3 grands principes de la loi de bioéthique qui sont le consentement présumé (nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus présumés), la gratuité du don, et l’anonymat entre le donneur et le receveur  .
Alors qu’est-ce qui a vraiment changé ?

Les 3 modalités de refus sont précisées :

  • Le principal moyen de s’opposer au prélèvement de ses organes et tissus après la mort est de s’inscrire sur le registre national des refus. Et pour plus de simplicité, l’inscription est désormais possible en ligne sur le site registrenationaldesrefus.fr
  • Sinon, vous pouvez également faire valoir votre refus de prélèvement par écrit et confier ce document daté et signé à un proche.
  • Enfin, vous pouvez communiquer oralement votre opposition à vos proches qui devront en attester auprès de l’équipe médicale.

De plus, le refus peut désormais être partiel, et ne concerner que certains organes ou tissus.

Qui peut bénéficier d’un don d’organe ?

 

Pour bénéficier d’une greffe  d’organes ou de tissus, les malades sont inscrits par leur médecin et leur établissement de santé sur la liste nationale d’attente gérée par l’Agence de la biomédecine.

L’attribution des organes dépend des priorités médicales et d’un certain nombre d’autres critères (distance entre le centre de prélèvement et le centre de greffe,…). Certains patients de la liste d’attente sont prioritaires : les enfants, les receveurs dont la vie est menacée à très court terme, les receveurs pour lesquels la probabilité d’obtenir un greffon est très faible du fait de caractéristiques morphologiques ou immunogénétiques particulières.

Plus d’informations, cliquez sur la rubrique qui peut bénéficier d’un don d’organes.

Source www.dondorganes.fr

Quelles sont les conditions pour donner de son vivant ?

 

Les conditions médicales à réunir sont très strictes. Le candidat au don fait l’objet d’un bilan médical complet comportant des examens cliniques, radiologiques et biologiques pour s’assurer de la compatibilité et de l’absence de risque pour le donneur et pour le receveur.

La recherche de la meilleure compatibilité possible entre un donneur et un receveur de rein est une règle fondamentale de la sélection des donneurs vivants potentiels….

Plus d’information, cliquez sur la rubrique quelles sont les conditions pour donner de son vivant.

Source www.dondorganes.fr

Vous souhaitez obtenir plus d’information, cliquez sur le site dons d’organe.

Source www.dondorganes.fr

Vous souhaitez avoir des renseignements sur les dons d’organes-greffes, de gamètes, de moelle osseuse, de sang ?

 

Retrouvez de nombreuses informations sur le don d’organes sur le site de France ADOT, Fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus humains.

Association France ADOT

www.france-adot.org

Les commentaires sont fermés.