Chasseur de balles malgré un handicap: belle leçon de courage…

Être retenu parmi les 96 chasseurs de balles du tournoi de la Coupe Rogers à Montréal n’est pas de la tarte, sachant que seulement la moitié des 100 recrues qui tentent leur chance chaque année sont choisies.

Alors imaginez que Lucas Lupien, grand amateur de tennis, y est parvenu malgré un handicap.

«Je suis né avec sept doigts, donc trois dans la main gauche, quatre dans la main droite, explique-t-il. J’arrive moins bien à attraper la balle que les autres, mais ça s’est quand même bien déroulé.».

«J’ai bien combattu et j’ai fait ma place,» affirme fièrement le jeune…

Plus d’information, cliquez ici.

Source TVA SPORTS TENNIS.

Pour marque-pages : Permaliens.

Warning: Division by zero in /homepages/15/d395988551/htdocs/wp-includes/comment-template.php on line 1381