Audition – Auditif

 Tampon Conseil Handicap InfoVous souhaitez réaliser des travaux – travaux accessibilité handicap ?

Handicap Info a sélectionné pour vous un réseau d’artisans qualifiés pour vous accompagner dans tous vos projets. ( Amélioration, Décoration et Rénovation de votre habitat, mise aux normes à l’Accessibilité,….). Pour les contacter, cliquez ici !

Vous recherchez un bien à louer ou à acheter ?

Handicap Info a sélectionné pour vous des professionnels de l’immobilier à votre écoute. Pour les contacter, cliquez ici !

Vous souhaitez prendre contact avec les autres partenaires Handicap Info : Opticiens, Assurance,.. Vignettes partenaires en bas de la page d’accueil. cliquez ici.

Nous situer dans le monde environnant et permettre la communication sont les deux principales fonctions de l’audition.

 

Audition

 

Vous souffrez d’un problème auditif et vous cherchez le moyen de contacter un audioprothésiste en France ?

Audioprothésistes

Pour plus d’informations, visitez la rubrique Carte des audioprothésistes du site Audition-infos

 

Toutes les informations auxquelles vous aurez accès depuis ce lien sont données par le site www.audition-infos.org

Comment fonctionne le système auditif ?

Si notre oreille permet la communication, c’est une mécanique extrêmement complexe dont la connaissance parfaite permet le meilleur traitement des problèmes de malaudition.

conduit-auditif.jpg

 

Notre organe auditif est ainsi constitué des trois parties essentielles :

  • L’oreille externe capte

L’oreille externe est composée du pavillon et du conduit auditif externe. C’est le pavillon de l’oreille qui capte les vibrations sonores pour les acheminer vers le tympan, via le conduit auditif.

  • L’oreille moyenne transmet

L’oreille moyenne est composée du tympan et de la chaîne des osselets, elle-même constituée du marteau, de l’enclume et de l’étrier, qui sont les plus petits os du corps humain. L’oreille moyenne est un amplificateur qui propage à son tour les ondes sonores de la membrane tympanique jusqu’à l’oreille interne, en passant par la chaîne des osselets.

  • L’oreille interne code

L’oreille interne est composée du vestibule, organe de l’équilibre, et de la cochlée et ses 15 000 cellules sensorielles. Ce sont ces dernières qui traduisent le message vibratoire en influx nerveux. C’est alors que l’influx nerveux quitte l’oreille par le nerf auditif pour être transmis aux centres auditifs cérébraux où il va être décodé et interprété sous forme de sons.

La stéréoacousie

Si chacune de nos oreilles est pourvue de son propre dispositif de perception, c’est le bon fonctionnement simultané des deux oreilles qui permet, en présence de plusieurs sources sonores, de localiser d’où viennent les sons. Une localisation rendue possible grâce à la stéréoacousie, particulièrement utile en milieu bruyant. La stéréacousie garantit deux fonctions essentielles : l’effet de direction qui permet de localiser la source sonore et l’effet de relief qui permet d’apprécier l’éloignement de cette source. Ainsi, notre cerveau pourra déterminer si le son vient de devant, de derrière, de la gauche ou de la droite.

 

Les problèmes d’audition

Les différentes surdités

Il n’existe pas une, mais des surdités qui diffèrent en fonction de la partie de l’organe auditif lésée, de la cause, de la date d’apparition et de l’importance de la perte auditive.

La déficience auditive, malentendance ou surdité, peut se classer selon l’importance de la perte auditive ou la localisation de l’altération.

On peut classer la déficience auditive (DA) selon les différents critères dont les plus fréquents sont l’importance de la perte auditive ou la localisation de l’altération auditive…

Une déficience auditive plus ou moins profonde

La déficience auditive (DA) peut se caractériser par la différence entre le niveau sonore minimum perçu normalement (seuil normal d’audition) et le niveau minimum perçu par la personnes sourde :

  • L’audition normale lorsque la perte moyenne est comprise entre 0 et 20 dB ;
  • Les DA légères, dont la perte moyenne est comprise entre 20 et 40 dB ;
  • Les DA moyennes lorsque la perte moyenne est comprise entre 40 et 70 dB ;
  • Les DA sévères avec une perte moyenne est comprise entre 70 et 90 dB ;
  • Les DA profondes, lorsque la perte est supérieure à 90 dB Ces valeurs représentent la moyenne des pertes sur les fréquences 500, 1000 et 2000 Hz….

Transmission, perception… les différentes surdités

En fonction de la localisation de l’altération à l’origine de la surdité, on distingue différentes déficiences auditives : de transmission, de perception, mixte ou nerveuse…

Les surdités de transmission se caractérise par une atteinte de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne…

Les surdités de perception se caractérise par une atteinte de l’oreille interne. Ces déficiences auditives sont plus difficiles à traiter. Ces déficiences auditives sont congénitales, génétiques ou accidentelles…

Les surdités mixtes sont une combinaison des deux surdités précédentes…

Les surdités nerveuses (atteinte du nerf auditif ou des centres cérébraux), rares, sont parfois appareillables ou opérables…

Les surdités profondes et totales représentent un dernier groupe. Le diagnostic de ces déficiences auditives se fait grâce à différents tests plus ou moins sophistiqués, pour comprendre l’origine de la gêne auditive…

Les mesures de l’audition

Plusieurs tests permettent d’évaluer la qualité de l’audition, de quantifier la possible déficience auditive et d’en identifier la cause.

Alors que certains tests extrêmement sophistiqués sont difficilement compréhensibles par le néophyte, d’autres permettent d’expliquer clairement le principe de la déficience auditive et ses origines. C’est notamment le cas de l’audiogramme.

Un audiogramme permet d’identifier les surdités de transmission, de perception et les surdités mixtes.
L’audiogramme consiste à faire entendre un son de fréquence pure avec une intensité de plus en plus forte, pour apprécier à partir de quelle intensité le patient commence à percevoir cette fréquence…

Acouphènes ou bourdonnements d’oreille

Les acouphènes sont des symptômes fréquents. On estime que 10 % de la population est touchée. Il est parfois impossible de déterminer la cause exacte de l’apparition de ces bruits entendus seulement par la personne qui en souffre mais certaines causes ont toutefois été bien identifiées comme pouvant provoquer des “bourdonnements d’oreille”…

La presbyacousie

La presbyacousie est la forme la plus fréquente de surdité bilatérale progressive. C’est une baisse de l’audition lentement évolutive liée à l’âge, survenant chez des sujets âgés de plus de 50 ans qui se plaignent d’une gêne importante dans le bruit et d’un trouble de compréhension dans les conversations. Des acouphènes (bourdonnements d’oreille) sont fréquemment associés.

La presbyacousie est la principale cause de surdité chez l’homme. Elle entraîne une chute sélective dans les fréquences aiguës, celles qui sont le plus utilisées pour la compréhension….

Le bruit

Notre vie quotidienne est placée sous le signe du bruit : klaxons intempestifs des voitures, pétarades de motos, chaîne Hi-Fi ou tondeuse à gazon du voisin…Ces nuisances altèrent insidieusement notre santé : sommeil perturbé, stress, baisse de l’acuité auditive…La seule mesure qui s’impose est de se défendre contre les nuisances et ceux qui les produisent.

Le grand public est peu averti des dommages posés par les bruits sur l’audition.

Les bruits peuvent provoquer des lésions irréversibles des structures sensorielles de l’oreille interne, lésions dont l’aboutissement final est la surdité.

La situation est alarmante, surtout chez les jeunes…

Plus d’informations, consulter la rubrique audition

Source www.doctissimo.fr

 

Corrections et aides auditives, aides techniques

Une chose est certaine : ce n’est pas en se privant d’une aide auditive, que l’on pourra obliger son oreille à faire de l’exercice. Quand on constate une baisse d’audition, il faut réagir ! Le fatalisme n’est plus aujourd’hui de rigueur, des solutions existent.

En France, la surdité touche des millions de personnes qui, du fait de leur handicap, se retrouvent mis à l’écart de toute vie sociale. Seuls 15 % d’entre eux ont un appareil. Problème de la coquetterie ? Pourtant les techniques évoluent, plus efficace et plus esthétique….

Plus d’informations, consultez la rubrique corrections, aides auditives 

Source www.doctissimo.fr

Appareils auditifs : des objets “tendance” ?

On est loin de la prothèse couleur chair coincée derrière le pavillon de l’oreille ! Les appareils sont de plus en plus petits, efficaces, high tech, pas très différents (à l’oeil) des écouteurs d’un baladeur.

Inutile, voire contre-productif, d’attendre 70 ans pour se faire appareiller : quand on a été privé d’informations sensorielles trop longtemps, il est plus difficile de mieux entendre avec l’appareil… On porte bien des lunettes très vite, aux premières dioptries perdues ! Or il s’écoule souvent près d’une dizaine d’années à partir du moment où la perte auditive est ressentie, avant qu’un “presbyacousique” se décide, généralement après injonction du conjoint, à consulter pour un appareillage…..

Plus d’informations, consultez la rubrique appareils auditifs

Source www.doctissimo.fr

Les commentaires sont fermés.